FLASHS

Pros

Paris-Nice — Geraint Thomas prend l'avantage

Publié le 12/03/2016 18:15

Paris-Nice # 6. Geraint Thomas s'empare du maillot jaune à la Madone d'Utelle, où Ilnur Zakarin le précède pour la victoire d'étape. Alberto Contador se classe 3ème.

Nicolas Roche et la Sky font le forcingNicolas Roche et la Sky font le forcing | © ASO/G.DemouveauxOn n'avait donc encore rien vu. Privés de la confrontation du Mont Brouilly vers laquelle ils se dirigeaient mercredi et que les meilleurs grimpeurs avaient placée devant toutes les autres pour faire des écarts, les favoris restaient campés depuis dimanche sur les positions établies dans le prologue yvelinois. Et on avait beau hisser au rang de juge de paix la dernière trouvaille de Paris-Nice, l'ascension de la Madone d'Utelle, tous savaient que la difficulté ne serait pas suffisamment insurmontable pour y réaliser de vraies différences. Mais puisque le destin en avait décidé ainsi, c'est là-haut, devant ce sanctuaire niché à 1165 mètres au-dessus des vallées du Var et de la Tinée, qu'allait se décanter enfin une course au soleil qui ne demandait qu'à y voir plus clair entre des candidats au maillot jaune contenus en moins de vingt secondes.

Avant les 15,3 kilomètres à 5,7 % menant à la Madone d'Utelle, il y avait matière à corser la chose dans l'arrière-pays niçois. Thomas De Gendt (Lotto-Fix All), Antoine Duchesne (Direct Energie), Cyril Gautier (Ag2r La Mondiale), Tsgabu Grmay (Lampre-Merida), Gregory Rast (Trek-Segafredo), Evaldas Siskevicius (Delko Marseille Provence KTM), Andrew Talansky (Cannondale), Niki Terpstra (Etixx-Quick Step) et Florian Vachon (Fortuneo-Vital Concept) avaient anticipé les coups en s'échappant 25 kilomètres après le départ de Nice pour prendre en tête, les unes après les autres, les difficultés éparpillées tout du long des 177 kilomètres de cette avant-dernière étape. Le peloton les avait laissé faire sans quitter des yeux le tableau de l'ardoisière. On comprenait très vite qu'aucun des neuf échappés n'atteindrait en tête le pied de la Madone.

Sergio Henao emmène un groupe réduit à Contador, Thomas, Porte et ZakarinSergio Henao emmène un groupe réduit à Contador, Thomas, Porte et Zakarin | © ASO/G.DemouveauxAu rythme imposé depuis la mi-course par les Tinkoff d'Alberto Contador répondait depuis la côte de Duranus l'allure soutenue des Sky de Geraint Thomas. La montée finale vers le sanctuaire, roulante, se prêtait à une ascension au train comme l'équipe britannique en a la tradition. Et pour faire disjoncter la stratégie de sape de la Sky, qui avait enfin projeté dans un groupe attardé le Maillot Jaune Michael Matthews (Orica-GreenEdge), Alberto Contador pouvait encore compter sur Rafal Majka. Le Polonais, à 10 kilomètres du sommet, passait brusquement à la vitesse supérieure. Celle que seule une quinzaine de coureurs pouvait encore tolérer. Un peu plus haut, il n'appartenait plus qu'à Alberto Contador de sonner la charge.

A 6 kilomètres du but, le grimpeur madrilène était l'auteur d'une attaque aussi tranchante que le lui permettaient les pentes utelloises, dépourvues d'une rampe suffisamment raide pour un coureur de son gabarit. Aussi, Sergio Henao (Team Sky) ramenait rapidement Geraint Thomas dans la roue de Contador, et le groupe de tête se voyait encore grossi par le tenant du titre Richie Porte (BMC Racing Team) et le Russe Ilnur Zakarin (Team Katusha). Romain Bardet (Ag2r La Mondiale), qui n'avait pas encaissé ce brusque changement de rythme, était lui aussi presque sur le point de ramener les autres hommes forts de ce Paris-Nice sur les cinq de tête quand un nouveau démarrage d'Alberto Contador l'en empêchait pour de bon à 4 kilomètres de l'arrivée.

Geraint Thomas s'habille de jaune à la Madone d'UtelleGeraint Thomas s'habille de jaune à la Madone d'Utelle | © SirottiMais la seconde accélération du grimpeur de Tinkoff ne trompait la vigilance d'aucun des quatre coureurs qui l'accompagnaient en direction du sommet, où un sprint entre costauds devenait inévitable dans les derniers hectomètres. Mieux placé des cinq au classement général, Geraint Thomas s'en allait chercher le maillot jaune, mais il tentait d'ajouter une victoire d'étape et surtout 10 précieuses secondes de bonification à son bonheur en accélérant en vue du sanctuaire. Ilnur Zakarin tenait bon toutefois pour venir le sauter sur la ligne, où Geraint Thomas annulait les 2 secondes de bonification glanées 30 bornes plus tôt par Alberto Contador en prenant la 2ème place devant l'Espagnol. Le Gallois ajoutait même une petite seconde de plus entre lui et Contador, désormais 2ème à 15 secondes.

Demain dimanche, le nouveau Maillot Jaune devra encore rester vigilant dans une dernière étape pleine de pièges autour de Nice (141 km).

Classement 6ème étape :

1. Ilnur Zakarin (RUS, Team Katusha) les 177 km en 4h45'11" (37,3 km/h)
2. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) m.t.
3. Alberto Contador (ESP, Tinkoff) à 1 sec.
4. Richie Porte (AUS, BMC Racing Team) à 7 sec.
5. Sergio Henao (COL, Team Sky) à 10 sec.
6. Simon Yates (GBR, Orica-GreenEdge) à 20 sec.
7. Rui Costa (POR, Lampre-Merida) à 31 sec.
8. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
9. Jon Izagirre (ESP, Movistar Team) m.t.
10. Tony Gallopin (FRA, Lotto-Fix All) m.t.

Classement général :

1. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) en 24h10'26"
2. Alberto Contador (ESP, Tinkoff) à 15 sec.
3. Ilnur Zakarin (RUS, Team Katusha) à 20 sec.
4. Richie Porte (AUS, BMC Racing Team) à 21 sec.
5. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Alpecin) à 32 sec.
6. Jon Izagirre (ESP, Movistar Team) à 37 sec.
7. Sergio Henao (COL, Team Sky) à 39 sec.
8. Simon Yates (GBR, Orica-GreenEdge) à 44 sec.
9. Tony Gallopin (FRA, Lotto-Fix All) à 51 sec.
10. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) à 1'00"