FLASHS

Pros

Paris-Nice — Magnus Cort-Nielsen en costaud

Publié le 13/03/2019 16:51

Le Danois Magnus Cort-Nielsen (Astana) place une ultime attaque dans le dernier kilomètre pour aller s'imposer. Il devance le Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal) et l'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo).

Aujourd’hui c’était la fin du premier bloc sur Paris-Nice, avant le contre-la-montre individuel en guise de transition demain. C’est entre Vichy et Pélussin que les coureurs ont parcouru l’étape la plus longue, avec 212 kilomètres. 5 côtes répertoriées au classement de la montagne sont au programme, dont 4 sur la fin de course. Un profil « casse-pattes », parfait pour les baroudeurs qui aiment partir de loin. 

Profil étape 4Profil étape 4 | © Paris Nice

Après 15 kilomètres la bonne échappée se dessine avec 13 unités. On retrouve De Gendt, Pfingsten, Bernard, Le Gac, Le Turnier, De Marchi, Reza, Gaudin, Cort-Nielsen, Ciccone, Gesbert, Grosu et Siskevicius. L’écart est monté à presque 7 minutes, c’est la formation Sky qui contrôle derrière. Une fois dans l’enchainement des côtes en fin d’étape, l’échappée perd doucement du terrain sur le peloton et des hommes. Au sommet de la côte de Condrieu, le groupe de tête se restreint à 7 hommes avec Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Julien Bernard et Giulio Ciccone (Trek Segafredo), Elie Gesbert (Arkea Samsic), Mathias Le Turnier (Cofidis), Magnus Cort Nielsen (Astana) et Alessandro De Marchi (CCC). A 30 kilomètres du final 2 minutes séparent le peloton de l’échappée. 

Echappée 4ème étape Paris-NiceEchappée 4ème étape Paris-Nice | © Paris-Nice

Sur la fin de course Ivan Garcia Cortina (Bahrain Merida) roule en tête de peloton avec son équipier Domenico Pozzovivo dans la roue, suivi par la formation Mitchelton-Scott. Dans la dernière ascension, la côte de Chavanay longue de 3km à 5%, le Français Julien Bernard (Trek Segafredo) fait le tempo pour son coéquipier Giulio Ciccone, avant de lâcher prise. Dans le peloton l’Américain Lawson Craddock (EF Education First) attaque, il est suivi par le Colombien Sergio Henao (UAE Emirates) mais ils seront repris quelques minutes après. Au sommet on retrouve plus que 4 hommes en tête, De Gendt, Ciccone, De Marchi et Cort-Nielsen, avec 1 minute d’avance sur le peloton. A 3 kilomètres de l’arrivée Valentin Madouas (Groupama-FDJ) sort en contre derrière les 4 hommes de tête, suivi par Lilian Calmejane (Direct Energie). 

Magnus Cort-Nielsen en costaudMagnus Cort-Nielsen en costaud | © Paris Nice

Juste après la flamme rouge Magnus Cort Nielsen (Astana) place une énorme attaque pour aller s’imposer avec quelques longueurs d’avance devant le Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal). L’Italien Giulio Ciccone (Trek Segafredo) complète le podium. Les Français Lilian Calmejane (Direct Energie) et Valentin Madouas (Groupama FDJ) terminent juste devant le peloton, à la 5ème et 6ème place respectivement. Au classement général, le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) s’empare du maillot de leader. Demain un contre-la-montre individuel à Barbentane, long de 25,5 kilomètres, pourrait faire apparaitre les premiers vrais écarts pour le classement général. 

Classement 4ème étape :  

  1. Magnus Cort-Nielsen (Astana) en 5h03’49’’ 
  2. Thomas De Gendt (Lotto Soudal) à 7’’
  3. Giulio Ciccone (Trek Segafredo) à 13’’ 
  4. Alessandro De Marchi (CCC) à 18’’
  5. Lilian Calmejane (Direct Energie) à 48’’
  6. Valentin Madouas (Groupama FDJ) à 48’’
  7. Sonny Colbrelli (Bahrain Merida) à 48’’
  8. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) à 48’’
  9. Philippe Gilbert (Deceuninck Quick-Step) à 48’’
  10. Michal Kwiatkowski (Sky) à 48’’ 

Classement général provisoire : 

  1. Michal Kwiatkowski (Sky) en 16h52’27’’ 
  2. Luis Leon Sanchez (Astana) à 5’’
  3. Philippe Gilbert (Deceuninck Quick-Step) à 10’’
  4. Egan Bernal (Sky) à 11’’
  5. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) à 14’’
  6. Tony Gallopin (AG2R La Mondiale) à 15’’
  7. Rudy Molard (Groupama-FDJ) à 17’’
  8. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) à 17’’
  9. Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) à 18’’
  10. Felix Grossschartner (Bora Hansgrohe) à 18’’

Par Maëlle Grossetête 

Sport 101 Facebook V4

KTM