FLASHS

Pros

Paris-Nice — Une doublure en vedette

Publié le 12/03/2014 16:56

Paris-Nice # 4. Tom-Jelte Slagter et Geraint Thomas s'échappent dans le Mont Brouilly. L'un prend l'étape, l'autre le maillot jaune. Le peloton finit à leurs trousses.

Perrig Quémeneur encore échappéPerrig Quémeneur encore échappé | © ASO/Pascal PerreveAprès trois jours plutôt paisibles sous l'omniprésent soleil de Paris-Nice, voilà que se présente aujourd'hui une étape qui fait peur. Il y a 201,5 kilomètres à parcourir entre Nevers (Nièvre) et Belleville (Rhône), et de premières difficultés à négocier. "A défaut de savoir qui sortira vainqueur dimanche, on saura qui a perdu Paris-Nice", disait hier soir Serge Beucherie. Sans doute le directeur sportif d'IAM n'imaginait-il pas son leader Sylvain Chavanel parmi eux. Pourtant le Châtelleraudais a pris un tir dans la difficulté majeure du parcours, le Mont Brouilly, dont les 3 kilomètres d'ascension à 8,4 % à 14 kilomètres de l'arrivée auront été déterminants. Si Chavanel limite les dégâts à 57 secondes – c'est quasi irréparable – d'autres ont sombré pour de bon : Rafal Majka lâche  4'15", Simon Gerrans et Andy Schleck 7'06".

Si l'on évoque en premier lieu les grands perdants de la journée, c'est que comme le soulignait Serge Beucherie personne ne peut dire ce soir qui ramènera dimanche le maillot jaune à Nice. Malgré tout, certains auront su avancer judicieusement leurs pions sur l'échiquier grâce à ce Mont Brouilly qui a sonné autant la fin de l'échappée matinale, composée de Valerio Agnoli (Astana), Laurent Didier (Trek Factory Racing), Jesus Herrada (Movistar Team) et Perrig Quemeneur (Team Europcar), encore lui, que le début des hostilités.

Le peloton à travers les vignesLe peloton à travers les vignes | © ASO/Pascal PerreveResté compact une partie de l'ascension, le peloton se disloque sur les hauteurs du mont viticole, coiffé de sa chapelle. C'est une accélération de Tom-Jelte Slagter (Garmin-Sharp) dans le dernier kilomètre de grimpée qui va achever de cisailler le paquet et repousser dans les profondeurs les coureurs cités en préambule. Ayant cru un temps pouvoir passer la bosse dans le peloton de tête, John Degenkolb (Giant-Shimano) coince mais ne s'avoue pas vaincu. Le sprinteur allemand va mener une chasse féroce dans les 10 derniers kilomètres, ramenant le deuxième peloton à 18 secondes de la tête de course... mais échouant pour 3 secondes dans sa quête de préserver le maillot jaune.

C'est qu'à l'accélération de Tom-Jelte Slagter s'est joint juste après le sommet l'Anglais Geraint Thomas (Team Sky). Celui-là s'est retrouvé bien malgré lui au centre d'une polémique le week-end dernier, quand la direction sportive de Sky en a fait son leader sur la Course au Soleil, parachutant le tenant du titre Richie Porte sur Tirreno-Adriatico après le forfait de dernière minute de Chris Froome. "Un manque de respect", ont décrié les organisateurs de Paris-Nice. Pourtant chez Sky il avait été décidé depuis longtemps d'accorder sa chance à Geraint Thomas, la route devant décider qui de ses deux leaders supposés endosserait le rôle de capitaine. "Le final de Fayence, mais aussi d'autres côtes sur le parcours comme au Mont Brouilly, vont très bien avec son explosivité : je ne le vois pas perdre du temps sur ces montées", disait de l'Anglais de 27 ans son directeur sportif Nicolas Portal samedi dans la capitale. Bien vu !

Tom-Jelte Slagter s'impose sur Paris-NiceTom-Jelte Slagter s'impose sur Paris-Nice | © ASO/Pascal PerreveEn tout cas Geraint Thomas s'affiche mieux qu'un leader de substitution. Dans les 14 derniers kilomètres de cette quatrième étape, il roule sans compter avec Tom-Jelte Slagter. Et il insiste encore dans le dernier kilomètre, alors que le peloton des favoris s'est outrageusement rapproché du duo de tête et que Tom-Jelte Slagter, par précaution, décide de laisser son adversaire s'époumoner à entretenir l'échappée. A 200 mètres de la ligne, le Hollandais vainqueur l'an passé du Tour Down Under déboîte. Le peloton ne rentrera pas, concédant 5 petites secondes, et Tom-Jelte Slagter s'en va chercher la victoire d'étape. Geraint Thomas, dans sa roue, se console avec de précieuses secondes de bonification qui lui confèrent le maillot jaune. Mais si l'avantage est pris, les jours à venir n'auront rien d'une promenade pour l'Anglais.

Demain jeudi, la cinquième étape se disputera entre Crêches-sur-Saône et Rive-de-Gier (152,5 km), avec la côte de Sainte-Catherine à 12,5 kilomètres du but.

Classement 4ème étape :

1. Tom-Jelte Slagter (PBS, Garmin-Sharp) les 201,5 km en 5h00'09" (43,3 km/h)
2. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) m.t.
3. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) à 5 sec.
4. Michael Matthews (AUS, Orica-GreenEdge) m.t.
5. Zdenek Stybar (TCH, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
6. Arthur Vichot (FRA, FDJ.fr) m.t.
7. Peter Velits (SVQ, BMC Racing Team) m.t.
8. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) m.t.
9. Cyril Gautier (FRA, Team Europcar) m.t.
10. Samuel Dumoulin (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.

Classement général :

1. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) en 18h14"25"
2. John Degenkolb (ALL, Giant-Shimano) à 3 sec.
3. Tom-Jelte Slagter (PBS, Garmin-Sharp) à 4 sec.
4. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) à 8 sec.
5. Samuel Dumoulin (FRA, Ag2r La Mondiale) à 12 sec.
6. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) à 15 sec.
7. Carlos-Alberto Betancur (COL, Ag2r La Mondiale) à 17 sec.
8. Zdenek Stybar (TCH, Omega Pharma-Quick Step) à 19 sec.
9. Cyril Gautier (FRA, Team Europcar) m.t.
10. Arnold Jeannesson (FRA, FDJ.fr) m.t.

Mavic nov18

Instagram Vélo101

Tacx semaine 3et4 nov18

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES