FLASHS

Pros

Tirreno-Adriatico #4 : Lutsenko imperturbable

Publié le 16/03/2019 17:15

Il nous aura fait trembler. Victime de 2 chutes dans les 20 derniers kilomètres alors qu'il est en tête avec 30 sec d'avance, le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) s'est tout de même imposé sur cette 4ème étape.

Ce matin à 10h54, sous un joli 13°C, a été donné le départ officiel de la 4ème étape du Tirreno-Adriatico qui promettait être une guerre d’usure. De Foligno à Fossombrone, 221km, avec un parcours marqué par des montées raides sur des routes étroites. Tel Liège-Bastogne-Liège en Italie. L’étape est emblématique pour l’édition 2019 du Tirreno-Adriatico. Pas de longues montées, au lieu de cela, des ascensions courtes et tranchantes surtout dans la partie finale ce qui en fait une étape difficile. Peut-être la plus dure de cette édition.

L'équipe du leader à la présentation ce matinL'équipe du leader à la présentation ce matin | © Sirroti

En partant de Foligno, la course suit un parcours vallonné et simple en première période. Après 80km, amenant à Cagli, la route commence à monter jusqu’à San Gregorio di Fermignano et les coureurs passent pour la première fois sur la ligne d’arrivée à Fossombrone. Dans la deuxième moitié, le parcours prend une série de murs sur les routes étroites de campagne à travers les Marches atteignant des passages à 19% dans la Villa del Monte et de Monteguiduccio. Puis les coureurs redescendent jusqu’à la ligne marquant le début du circuit final qui est à couvrir 2 fois.

A 20 kilomètres de l’arrivée, les coureurs entrent dans le circuit de 9,2km autour de Fossombrone, qui est couru deux fois. Il comprend la montée du Muro dei Cappuccini, une montée de 2,8km avec des pentes constamment au-dessus de 12% et des pics à 19% à mi-chemin. Le tout sur une route étroites avec des virages en épingles. Sa crête est à 5,6 kilomètres avant la ligne d’arrivée à Fossombre. Survient ensuite 4km d’une descente rapide avec quelques virages dangereux puis 1600m où la route s’élève peu à peu, en paliers. La dernière ligne droite est longue de 700 m, sur une route asphaltée, en faux plat montant.

Profil et tracé de l'étape 4Profil et tracé de l'étape 4 | © Tirreno-Adriatico

C’est dès les premiers kilomètres (20ème) que l’échappée matinale s’est dessinée comprenant 10 coureurs Jasper Stuyven (Trek Segafredo), Giovanni Visconti (Bahrain Merida), Robert Power (Sunweb), Joey Rosskopf (CCC), Krists Neilands (Israël Cycling Academy), Luis Mas Bonet (Movistar), Nans Peters (AG2R La Mondiale), Mirco Maestri (Bardiani CSF), Marcus Burghardt (Bora-hansgrohe), Jenthe Biermans (Katusha Alpecin) et possédant un avantage qui ne cessa d’augmenter jusqu’à cent km de l’arrivée où il oscillait à 9min30 malgré les efforts de la Jumbo-Visma en tête de peloton. Cette dernière a été relayé par la formation Kazakhe Astana qui à eux deux ont réduit à 5min l’écart entre les deux groupes. Coup de théàtre au kilomètre 133 puisque Geraint Thomas (Sky) est annoncé comme abandon, le dernier vainqueur du Tour de France a stoppé son Tirreno-Adriatico. Le départ a été très rapide puisque les coureurs ont parcouru les 2 premières heures à plus de 43 de moyenne.

L'échappée de la quatrième étapeL'échappée de la quatrième étape | © Tirreno-Adriatico

L’échappée coopère bien mais l’écart ne cesse de fondre, Nans Peter et L.Mas Bonet tente de relancer l’échappée mais le peloton redevient compact à 38km de l’arrivée. Tout est à refaire et cela ne se fait pas attendre puisque Alexey Lutsenko (Astana) sort en costaud. On comprend mieux les intentions de ses coéquipiers qui ont ramené le peloton sur les 10 rescapés. Le Kasakh lance les hostilités et derrière ça repond puisqu’un groupe de 8 coureurs sort en contre avec les leaders de chaque formation Tom Dumoulin (Sunweb), Adam Yates (Michelton-Scott), Davide Formolo (Bora-hansgrohe), Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep), Tiesj Benoot (Lotto Soudal), Simon Clarke (EF Education First), Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et le coéquipier de l’homme de tête Jakob Fuglsang (Astana). Ces 8 hommes sont à une minute de l’homme de tête à 20km et l’écart ne faiblit pas malgré les nombreuses attaques à l’intérieur de ce groupe où Primoz Roglic se montre le plus offensif dans le Muro dei Cappuccini. Regroupement général à la cloche entre le groupe de contre et le reste du peloton où se trouvent une trentaine de coureurs. 

Dans la dernière ascension, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) attaque de nouveau et cette fois-ci, accompagné du maillot jaune d’Adam Yates (Michelton-Scott) et de Jakob Fuglsang (Astana), ils sortent à trois.

Les 3 poursuivants de LutsenkoLes 3 poursuivants de Lutsenko | © Sirroti

Le suspense est entier, le trio est à 8 sec à 2km de l’arrivée. Mais le Kasakh commet une erreur, une deuxième puisque déjà dans la descente il était sorti de la route mais était reparti sans perdre trop de temps, à 1,5km de l’arrivée, il pédale trop tôt avant le virage et chute. Quel final ! Il repart alors avec ces 3 poursuivants, lance le sprint amené par son coéquipier Jakob Fuglsang (Astana) et remporte cette 4èmeétape de Tirreno-Adriatico. Et avec la manière, grand Lutsenko ! Première victoire Kasakh sur cette course des deux mers. 

Alexey Lustenko (Astana) la mériteAlexey Lustenko (Astana) la mérite | © Sirroti

Demain, une nouvelle étape vallonnée attend les coureurs entre Colli al metauro et Recanati. En effet, il faudra affronter 3 fois le mur de San Pietro et ses paasages à 20% avant de finir avec la montée de Porto d’Osimo : 1300m à 14%. Nul doute que la bagarre au maillot turquoise fera rage. 

Classement étape 4 :

  1. Alexey Lutsenko (Astana) en 5h16’29“
  2. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) à mt“
  3. Adam Yates (Michelton-Scott) à mt“
  4. Jakob Fulgsang (Astana) à mt“
  5. Davide Formolo (Bora-hansgrohe) à 9“
  6. Alberto Bettiol (EF Education First) à 23“
  7. Simon Clarke (EF Education First) à 23“
  8. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) à 23“
  9. Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep) à 23“
  10. Wout Poels (Sky) à 23“

Classement général :

  1. Adam Yates (Michelton Scott) en 15h53’42“
  2. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) à 7“
  3. Tom Dumoulin (Sunweb) à 50“
  4. Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep) à 56“
  5. Sam Oomen (Sunweb) à 56“
  6. Alexey Lutsenko (Astana) à 1’06“
  7. Wout Poels (Sky) à 1’16‘
  8. Jakob Fuglsang (Astana) à 1’19“
  9. Alberto Bettiol (EF Education First) à 1’21“
  10. Simon Clarke (EF Education First) à 1’25“

Campagnolo Juillet

Sport pulsion astana

Oisans tourisme 1ère semaine

Maurienne Tourisme

KTM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 27 juillet 2019
samedi 03 août 2019
dimanche 04 août 2019
samedi 10 août 2019
samedi 17 août 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES