FLASHS

Pros

Tour de Dubaï — Marcel Kittel copie-colle

Publié le 01/02/2017 15:02

Tour de Dubaï # 2. Comme hier, Marcel Kittel impose sa puissance dans la dernière ligne droite pour devancer Dylan Groenewegen.

Marcel Kittel impose sa puissance à DubaïMarcel Kittel impose sa puissance à Dubaï | © Tour de DubaïOn reproche souvent aux épreuves moyen-orientales leur monotonie que leurs parcours plats comme la main ne savent briser. Même si les derniers Mondiaux de Doha ont montré, par leur scénario totalement décousu, que le désert pouvait réserver des surprises, le Tour de Dubaï suit à la lettre le schéma de course susceptible d'être défini en amont de l'épreuve. La 2ème étape est ainsi conforme aux pronostics et ressemble à s'y méprendre à celle de la veille par son déroulement et par son issue au sprint avec une deuxième victoire consécutive pour Marcel Kittel (Quick-Step Floors).

Comme hier, ce sont donc cinq coureurs qui tenteront de jouer de mauvais tours aux sprinteurs, tout en sachant leurs chances de victoire limitées, pour ne pas dire inexistantes. C'est en fait un autre objectif que la victoire d'étape qu'a poursuivi Jempy Drucker (BMC Racing Team), échappé avec Simone Andreetta (Bardiani-CSF), Mark Christian (Aqua Blue Sport), Yousef Mirza (UAE Abu Dhabi) et Peter Williams (One Pro Cycling). 7ème hier, le Luxembourgeois possède les qualités pour espérer un bon résultat à Hatta vendredi et a, en ce sens, cumulé de précieuses secondes de bonification qui pourraient faire la différence samedi au terme de l'épreuve. Quoi qu'il en soit, le sort des cinq fuyards était joué d'avance et le peloton rentre sur eux, comme hier, à l'entame des dix derniers kilomètres.

Sur de larges avenues à six voies, les trains se forment, mais là où les Quick-Step Floors de Marcel Kittel avaient pris les commandes à 3 kilomètres de l'arrivée hier pour ne plus les lâcher, la préparation du sprint se voudra plus chaotique aujourd'hui. La belle machine belge qui semblait si bien rodée hier semble s'être subitement enrayée quand les maillots bleus sont repoussés en deuxième rideau sous la flamme rouge. Malgré tout, l'Allemand peut encore compter sur son poisson-pilote, Fabio Sabatini, qui le ramène aux avant-postes in extremis. Bien qu'il parte avec un temps de retard sur son dauphin de la veille, Dylan Groenewegen (Team LottoNL-Jumbo), Marcel Kittel impose sa puissance dans les 100 derniers mètres face aux Néerlandais, parti trop tôt, pour signer sa deuxième victoire consécutive.

L'Allemand pourra faire le triplé demain entre Dubaï et Al Aqah (200 km).

Classement 2ème étape :

1. Marcel Kittel (ALL, Quick-Step Floors) les 188 km en 4h25'33" (42,4 km/h)
2. Dylan Groenewegen (PBS, Team LottoNL-Jumbo) m.t.
3. Jakub Mareczko (ITA, Wilier Triestina) m.t.
4. John Degenkolb (ALL, Trek-Segafredo) m.t.
5. Sacha Modolo (ITA, UAE Abu Dhabi) m.t.
6. Juan-José Lobato (ESP, Team LottoNL-Jumbo) m.t.
7. Mark Cavendish (GBR, Dimension Data) m.t.
8. Riccardo Minali (ITA, Astana) m.t.
9. Marco Maronese (ITA, Bardiani-CSF) m.t.
10. Adam Blythe (GBR, Aqua Blue Sport) m.t.

Classement général :

1. Marcel Kittel (ALL, Quick-Step Floors) en 8h31'46"
2. Dylan Groenewegen (PBS, Team LottoNL-Jumbo) à 8 sec.
3. Nicola Boem (ITA, Bardiani-CSF) à 13 sec.
4. Jempy Drucker (LUX, BMC Racing Team) à 14 sec.
5. Thomas Stewart (GBR, One Pro Cycling) m.t.
6. Mark Cavendish (GBR, Dimension Data) à 16 sec.
7. Jakub Mareczko (ITA, Wilier Triestina) m.t.
8. Yousef Mirza (EAU, UAE Abu Dhabi) m.t.
9. Silvan Dillier (SUI, BMC Racing Team) m.t.
10. Peter Williams (GBR, One Pro Cycling) à 19 sec.

INSCRIPTION EN LIGNE