FLASHS

Pros

Tour de France 2014 — La reco du 101ème Tour de France # 1

Publié le 30/11/2013 08:00

Les paysages sauvages du Yorkshire seront mis à l'honneur dans la 1ère étape du Tour 2014. Les sprinteurs ne sont pas assurés de se disputer le premier maillot jaune.

La région du Yorkshire et ses paysages pittoresquesLa région du Yorkshire et ses paysages pittoresques | © Vélo 101On pourra plus que jamais le dire le 5 juillet prochain : le Tour de France a définitivement filé à l'anglaise. La Perfide Albion qui a déjà fourni à la Grande Boucle ses deux derniers vainqueurs accueille pour la deuxième fois de son histoire les festivités du Grand Départ. Sept ans après une première tentative à Londres qui valait bien mieux qu'un coup d'essai tant elle était réussie, ASO réinstalle sa caravane en Angleterre, mais cette fois le cap est mis bien plus au nord. C'est la province du Yorkshire qui est mise à l'honneur lors des deux premières étapes de cette 101ème édition qui nous tient tant à cœur puisqu’elle porte notre numéro fétiche. Pour l'occasion, Vélo 101 ne pouvait pas manquer de vous proposer, comme l'an dernier, ses recos d'étapes. C'est donc reparti pour un Tour !

Pour cette première étape entre Leeds et Harrogate, c'est à se demander comment Christian Prudhomme et son équipe ont pu proposer une étape longue de 191 kilomètres alors que les deux villes ne sont séparées que de 50 bornes à vol d'oiseau. La réponse est pratiquement toute trouvée et on ne peut que valider ce choix : le but est ici de faire découvrir aux yeux des Français et du monde entier cette province du Yorkshire. Lors de la présentation de la Grande Boucle, le directeur du Tour n'a pas manqué de vanter la beauté de cette région. Vélo 101 ne peut que valider et approuver ses goûts ! La province rend visite au Yorkshire dans tout ce qu'il a de plus sauvage. Le public local est déjà très enthousiaste, et, preuve que le vélo s'installe de plus en plus chez les sujets de Sa Majesté, nous avons pu croiser énormément de cyclistes malgré une météo typiquement anglaise. On peut d'ores et déjà parier qu'il y aura foule sur le bord des routes lors de ces trois étapes britanniques.

A travers le YorkshireA travers le Yorkshire | © Vélo 101Dire que l'on a pris plein les yeux est en deçà de la vérité pour ce Grand Départ le plus septentrional de l'histoire du Tour de France. Vous pourrez vous en rendre compte vous même demain en découvrant cette reco en image. Les seuls buildings que l'on verra sur la journée seront situés à la sortie de Leeds, par des routes larges pour que la parade se déploie. Les routes sont complètement plates durant toute la première partie d'étape et la première échappée du Tour aura bien du mal à se dégager. Une fois sorti de la ville, le vrai Yorkshire commence avec le passage par Harewood dans une ferme privée. Les premiers troupeaux de moutons peuvent déjà être aperçus au loin, entre les arbres parfois centenaires, sur les prairies on ne peut plus vertes.

Le peloton mettra ensuite le cap à l'ouest vers la charmante ville d'Otley, point de rendez-vous des cyclistes locaux. Un peu plus loin, la ville de Skipton est la porte d'entrée dans le Parc Naturel du Yorkshire. À partir de là, les routes se font nettement plus étroites, et prennent la forme de toboggan. Celles-ci risquent fort d'être humides, même le 5 juillet prochain. Il faudra donc être vigilant pour les leaders, car la remontée du peloton s'annonce très compliquée. En revanche, on peut noter qu'il n'y aura aucun dos-d'âne et aucun franchissement de rails de chemin de fer, preuve que le territoire est relativement sauvage. La région est assez agricole, il n'y a qu'à voir le nombre de moutons et de vaches que l'on peut croiser. La Province est aussi réputée pour sa viande avec l'Angus Beef, et pour la chasse au gibier.

La première véritable difficulté interviendra à Buckden. Les pourcentages annoncés sont de l'ordre de 15 à16 % et il faut bien sûr s'attendre à ce que les favoris bagarrent pour se retrouver aux premières places au pied de la bosse. La descente est extrêmement rapide et certains pourraient être surpris. Attention au danger si les routes sont gorgées d'eau ! Ceux qui ont été lâchés dans la montée, n'auront pas forcément le loisir de rentrer, car le vent de sud, sud-ouest est propice aux bordures.

Le Yorkshire présente des paysages typiquesLe Yorkshire présente des paysages typiques | © Vélo 101Les coureurs n'auront pas le temps d'admirer les murs de pierres qui font la spécificité de cette région qu'ils devront déjà négocier la deuxième difficulté à Hawes, longue d'environ deux kilomètres. La pente est raide et on monte par paliers. C'est là où se jouera le premier maillot à pois. Là, et lors de la troisième et dernière difficulté du jour, à Gunnerside. La montée de Guntown Moore est sans doute la plus spectaculaire des trois avec des panneaux indiquant une pente à 25 % sur une distance assez courte. La ville est réputée pour être un endroit où se réunissent les cyclistes avec un club local dont les quatre façades sont décorées aux couleurs de quatre maillots distinctifs du Tour. La Grande Boucle sera donc la bienvenue dans le Yorkshire. Tous les commerces, tous les magasins sont déjà aux couleurs du Tour !

Au sommet de cette dernière difficulté située au cœur du Yorkshire sauvage, les paysages sont fortement balayés par les vents. Il reste alors 50 kilomètres à parcourir sur des routes toujours étroites. Les échappés parviendront-ils à préserver leur avance et se jouer le gain de l'étape et le premier maillot jaune, ou le peloton sera-t-il suffisamment organisé pour arriver groupé ? La question mérite d'être posée. Les sprinteurs purs n'auront pas forcément le dernier mot et cette étape peut-être propice aux coups de Trafalgar comme celui qu'avait organisé l'équipe Cannondale vers Albi sur la dernière édition. Voir Peter Sagan, chiper le maillot jaune promis par avance au local Mark Cavendish est tout à fait envisageable. Le parcours, en tout cas, s'y prête. Raison supplémentaire de parier sur le Slovaque, l'arrivée sera jugée au terme d'un faux-plat montant sur lequel il faudra s'employer.

Pour découvrir l'une des cinq plus belles étapes qu'il nous ait été donné de traverser, rendez-vous demain pour la vidéo !