FLASHS

Pros

Tour de France #21 — C.Ewan la passe de 3, E.Bernal sur le toit du monde

Publié le 28/07/2019 21:43

L'Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal) alias la nouvelle fusée du peloton, remporte son 3ème succès sur le Tour. Il devance Dylan Groenewegen et Niccolo Bonifazio. Egan Bernal s'offre son premier Tour de France à 22 ans...

Le travail de l'ombre du côté d'INEOSLe travail de l'ombre du côté d'INEOS | © Ineos

C’est déjà fini, après trois semaines de folie la traditionnelle dernière étape s’est déroulée du côté de Paris ce soir. 128 kilomètres étaient à parcourir entre Rambouillet et la fameuse Avenue des Champs Elysées, qui accueille l’arrivée de la Grande-Boucle pour la 45ème fois. Trois petites côtes répertoriées figuraient sur le profil mais cela n’a pas inquiété Romain Bardet (AG2R La Mondiale) puisqu’il ne pouvait plus perdre son maillot à pois. Hier le Requin de Messine Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) s’est offert une belle victoire en solitaire à Val Thorens pour « sauver son Tour », à 34 ans il faut toujours compter sur lui. Du côté d’Ineos Geraint Thomas a passé le pouvoir au jeune Egan Bernal, 22 ans, qui est au sommet. Ce garçon sait tout faire, il grimpe très bien et encore mieux à haute altitude puisqu’il vit en Andorre, il est très à l’aise dans les bordures si vous vous remémorez l’étape de Paris-Nice dans le vent et est solide en contre-la-montre. Gagner le Tour à 22 ans c’est fort, Ineos n’a pas de soucis à se faire pour l’avenir. 

L'échappée sur les champsL'échappée sur les Champs | © Capture Télé

Après s’être battus dans les Alpes les sprinteurs ont pu saisir une dernière opportunité de l’emporter et cette année ils sont plutôt équitables dans le partage puisqu’Elia Viviani (Deceuninck Quick Step), Peter Sagan (Bora Hansgrohe) et Dylan Groenewegen (Jumbo Visma) comptent un succès, seul Caleb Ewan (Lotto Soudal) en a deux en poche. Mais il faudra également compter sur Alexander Kristoff (UAE Emirates) qui pourrait être en avantage sur ce sprint long qui demande beaucoup de force. 

Le peloton sur les Champs Elysées au couché de soleilLe peloton sur les Champs Elysées au couché de soleil | © ASO

Sur tout le début du parcours les coureurs savourent, tournée générale de champagne pour l’équipe Ineos et son champion Egan Bernal. Puis une fois sur le circuit final sur la mythique Avenue des Champs Elysées avec ses pavés le rythme s’accélère. 4 hommes font le spectacle en prenant part à l’échappée avec Jan Tratnik (Bahrain Merida), Omar Fraile (Astana), Tom Scully (EF Education First) et Nils Politt (Katusha Alpecin). Après plus de 30 kilomètres en tête à rouler « la tête dans le guidon » le quatuor sera revu par le peloton, lancé à toute vitesse pour mettre sur orbites les sprinteurs. 

Caleb Ewan la passe de 3Caleb Ewan la passe de 3 | © Lotto Soudal

Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) a été le premier à lancer le sprint mais il sera débordé et le plus rapide a une nouvelle fois été l’Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal) qui est revenu « comme une balle » en passant de la gauche à la droite de la route. Il devance le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo Visma) et l’Italien Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie). Pour son premier Tour Caleb Ewan remporte 3 succès, impressionnant. 

Passation de pouvoir entre Thomas et BernalPassation de pouvoir entre Thomas et Bernal | © Getty Images

Le Colombien Egan Bernal (Ineos) l’a fait, on peut officiellement le dire, il remporte son premier Tour de France à 22 ans devant son coéquipier Gallois Geraint Thomas. Une belle passation de pouvoir au sein de l’équipe, avec une poignée de mains significatives entre ses deux champions. Le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo Visma) prend la troisième place, son premier podium sur un Grand Tour qui vient récompenser tout le travail de son équipe. Les Auvergnats montent aussi sur le podium final du Tour avec Romain Bardet (AG2R La Mondiale) qui ramène le maillot de meilleur grimpeur à la maison et Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) le prix de super combatif. Quant à la star Peter Sagan (Bora Hansgrohe) il s'offre son 7ème maillot vert de meilleur sprinteur. 

Classement 21ème étape :

  1. Caleb Ewan (Lotto Soudal) en 3h04’08’’
  2. Dylan Groenewegen (Jumbo Visma) mt 
  3. Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie) mt 
  4. Maximiliano Richeze (Deceuninck Quick Step) mt 
  5. Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) mt 
  6. André Greipel (Arkéa Samsic) mt 
  7. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) mt 
  8. Jasper Stuyven (Trek Segafredo) mt
  9. Nikias Arndt (Sunweb) mt 
  10. Peter Sagan (Bora Hansgrohe) mt 

Classement général final :  

  1. Egan Bernal (Ineos) en 82h57’00’’
  2. Geraint Thomas (Ineos) à 1’11’’ 
  3. Steven Kruijswijk (Jumbo Visma) à 1’31’’
  4. Emanuel Buchmann (Bora Hansgrohe) à 1’56’’ 
  5. Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) à 4’05’’’’
  6. Mikel Landa (Movistar) à 4’23’’ 
  7. Rigoberto Uran (EF Education First) à 5’15’’
  8. Nairo Quintana (Movistar) à 5’30’’
  9. Alejandro Valverde (Movistar) à 6’12’’
  10. Warren Barguil (Arkéa Samsic) à 7’32’’ 

Par Maëlle Grossetête 

BIKE SHOW EVENTS