FLASHS

Pros

Tour de l'Ain — Le collectif de la FDJ fait briller Vichot

Publié le 20/05/2018 19:15

Arthur Vichot s'est adjugé la victoire finale sur le Tour de l'Ain après avoir remporté l'étape reine ce dimanche. Il a devancé Nans Peters. L'ancien leader Javier Moreno a craqué à 3 kilomètres de l'arrivée

L'équipe FDJ travaille pour Arthur VichotL'équipe FDJ travaille pour Arthur Vichot | © Laurent Barré

Comme l’année passée, la Groupama FDJ a fait parler son collectif sur le Tour de l’Ain pour remporter l’épreuve dans le sud du Jura. Ce dimanche, l’équipe de Marc Madiot a travaillé pour Arthur Vichot (Groupama FDJ) dans le col de la Faucille, juge de paix de cette 15ème édition. Après la victoire de Thibaut Pinot l’année passée, c’est au tour de son ami, Vichot, de briller sur les routes jurassiennes. Grâce au superbe travail de Léo Vincent au pied du col, puis de David Gaudu qui a embrayé dans les 5 derniers kilomètres, Vichot a été mis sur orbite pour aller chercher, au sprint, l’étape reine et s’adjuger par la même occasion le maillot de leader.  

Arthur Vichot à l’issue de la 3ème et dernière étape : 

« C’est vrai que David Gaudu a été exceptionnel. C’est la première fois que je gagne au sommet donc ça fait plaisir de se prendre pour un grimpeur au moins un fois dans sa carrière. Avec une équipe de jeune comme ça , j’étais dans les très bonnes conditions. On savait que si on roulait dans le col et que personne ne nous attaquait, ça pourrait le faire dans le final. On s’est fait plaisir lors des deux premières étapes et aujourd’hui on concrétise. Je suis super content car j’ai connu des moments difficiles ces derniers temps. Je m’étais cassé une côte sur le tour de Catalogne. Et revenir comme ça pour ma première course, ça démontre que j’ai des qualités et que je suis un gros bosseur. Je suis heureux de montrer que je suis capable de gagner de belle victoire comme aujourd’hui et prouver à mon équipe et mes équipiers qu’ils peuvent me faire confiance. »

De nombreux coureurs ont tenté de loin

Dès les premiers kilomètres de cette troisième étape entre Lélex Monts-Jura et le Col de la Faucille, un groupe de 10 coureurs a pris les devants. Samuel Dumoulin (AG2R La Mondiale), Zhandos Bizhigitov, Nikita Stalnov (Astana), Wilson Estiben Pena (Polartec-Kometa), Romain Sicard (Direct Energie), Pierre Luc Périchon (Fortuneo-Samsic), Andrea Pasqualon, Dion Smith (Wanty-Groupe Gobert), Johannes Schinnagel (Allemagne) et Dimitri Bussard (Suisse) ont possédé jusqu’à 4 minutes d’avance. Seul Dumoulin et Pasqualon ont résisté dans le début de l’ascension de la Faucille alors que l’écart n’excédait pas les 30 secondes. Mais sous l’impulsion de Groupama FDJ, les deux hommes ont craqué. 

D’autres costauds ont attaqué dans les premiers contreforts de la Faucille et notamment les AG2R. Clément Chevrier et Tony Galopin (AG2R la Mondiale) ont placé leur banderille, sans succès. Dans le final, Gaudu a mené un train d’enfer et a fait craqué de nombreux coureurs classés au général, dont le maillot jaune, Javier Moreno (Delko Marseille KTM). Seuls Nicolas Edet (Cofidis), Nans Peters (AG2R La Mondiale) et Rein Taaramäe (Direct Energie) ont tenu jusqu’à la fin. Edet a tenté de faire le coup du kilomètre comme la veille, mais Gaudu a été bien attentif. Vichot, plus rapide que tous au sprint, n’a fait qu’une bouchée de Peters, unique coureur à le titiller dans les 300 derniers mètres.  -Léo Labica