FLASHS

Pros

Tour de Suisse — Une affaire de champions du monde

Publié le 22/06/2014 18:02

Tour de Suisse # 9. Au dernier jour de course, Rui Costa s'en va conquérir son premier succès dans le maillot arc-en-ciel, dépossédant Tony Martin du maillot jaune.

Rui Costa à l'attaque vers Saas-FeeRui Costa à l'attaque vers Saas-Fee | © SirottiPersonne ne s'était permis hier de défier l'autorité de Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) dans l'ascension de Verbier, seul Bauke Mollema (Belkin) lui reprenant 14 secondes à la faveur des dernières minutes de course. Peut-être les grimpeurs ne se voyaient-ils pas capables de faire le break sur la grimpée sèche de Verbier ? Peut-être avaient-ils la conviction que l'avantage du rouleur allemand ne survivrait pas à l'ultime étape encore plus montagneuse ? Toujours est-il que, ce matin, alors que le Tour de Suisse touche à sa fin avec une courte mais grande étape de montagne entre Martigny et Saas-Fee (156,7 km), les choses sont toujours les mêmes. En jaune depuis huit jours, Tony Martin possède encore une grosse minute de marge sur ceux qui comptent s'installer sur le podium, au premier rang desquels Rui Costa (Lampre-Merida).

Le champion du monde, double vainqueur sortant du Tour de Suisse, comptait bien enfin étrenner victorieusement son maillot arc-en-ciel, neuf mois après son acquisition sur les routes de Florence. Il lui a manqué 28 secondes pour cela vendredi dans le contre-la-montre de Worb, qui l'a repositionné au 3ème rang du classement général à 1'05" de Tony Martin. Avec quatre cols répartis sur la dernière journée de course, dont la montée finale vers Saas-Fee (21,1 km à 5,3 %), Rui Costa a un plan en tête pour inscrire une troisième fois de suite le Tour de Suisse à son palmarès.

Tony Martin se défend jusqu'au boutTony Martin se défend jusqu'au bout | © SirottiCe plan, le Portugais le partage avec Matthias Frank (IAM Cycling) et Bauke Mollema, qui choisissent le col d'Eischoll à une bonne quarantaine de kilomètres de l'arrivée pour isoler Tony Martin, l'attaquer, et rejoindre les rescapés d'une large échappée matinale formée dès la première difficulté par Silvan Dillier, Steve Morabito et Danilo Wyss (BMC Racing Team), Manuele Boaro et Oliver Zaugg (Tinkoff-Saxo), Stef Clement et Sep Vanmarcke (Belkin), Arnold Jeannesson et Jérémy Roy (FDJ.fr), Sander Armee (Lotto-Belisol), André Cardoso (Garmin-Sharp), Christian Knees (Team Sky), Aliaksandr Kuchynski (Team Katusha), Ruben Plaza (Movistar Team), Georg Preidler (Giant-Shimano), Andy Schleck (Trek Factory Racing) et Johann Tschopp (IAM Cycling).

Pour la première fois depuis sa prise de pouvoir en ouverture de cette édition, le triple champion du monde du contre-la-montre Tony Martin est en perdition. Non pas que l'Allemand soit défaillant, mais il ne possède plus d'alliés autour de lui et se doit, lui le rouleur, de travailler seul à la poursuite des grimpeurs qui s'attaquent à la rampe finale dotés d'un avantage de deux minutes sur l'Allemand. Dans l'ascension finale vers Saas-Fee, Tony Martin va livrer une formidable résistance, ramenant la différence à près d'une minute et demie, mais le naturel l'emporte dans ce duel à distance et les grimpeurs réunis dans le premier groupe tirent à nouveau la couverture à eux. Sans jamais s'être effondré, Tony Martin rejoindra le sommet au 15ème rang à 2'18". Ce qui lui vaudra tout de même la 4ème place finale.

Rui Costa fait honneur au maillot arc-en-cielRui Costa fait honneur au maillot arc-en-ciel | © SirottiLe podium, lui, devient acquis à Costa, Frank et Mollema, respectivement séparés de 9 et 36 secondes ce matin au classement général. Reste à définir les positions de chacun sur la boîte. A 3 kilomètres du but, Mathias Frank cherche à lâcher ses deux principaux adversaires mais il s'expose à une accélération de Rui Costa. Le champion du monde, assis sur sa selle, fait la différence ainsi, à 2500 mètres du terme d'un Tour de Suisse qu'il s'en va gagner pour la troisième fois de suite. Devant Bauke Mollema et Mathias Frank pour l'étape, Mathias Frank et Bauke Mollema au classement général. Il s'agit des deux premières victoires de Rui Costa dans le maillot de champion du monde qu'il entend à présent mettre en avant sur les routes du Tour de France. Il y avait remporté deux étapes à Gap et au Grand-Bornand l'an passé.

Classement 9ème étape :

1. Rui-Alberto Faria Da Costa (POR, Lampre-Merida) les 156,7 km en 4h13'14" (37,1 km/h)
2. Bauke Mollema (PBS, Belkin) à 14 sec.
3. Mathias Frank (SUI, IAM Cycling) à 24 sec.
4. Steve Morabito (SUI, BMC Racing Team) à 47 sec.
5. Oliver Zaugg (SUI, Tinkoff-Saxo) m.t.
6. André Cardoso (POR, Garmin-Sharp) à 1'28"
7. Jérémy Roy (FRA, FDJ.fr) à 1'41"
8. Marcel Wyss (SUI, IAM Cycling) à 1'48"
9. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Shimano) à 2'18"
10. Roman Kreuziger (TCH, Tinkoff-Saxo) m.t.

Classement général final :

1. Rui-Alberto Faria Da Costa (POR, Lampre-Merida) en 33h08'35"
2. Mathias Frank (SUI, IAM Cycling) à 33 sec.
3. Bauke Mollema (PBS, Belkin) à 50 sec.
4. Tony Martin (ALL, Omega Pharma-Quick Step) à 1'13"
5. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Shimano) à 2'04"
6. Steve Morabito (SUI, BMC Racing Team) à 2'47"
7. Davide Formolo (ITA, Cannondale) à 3'00"
8. Roman Kreuziger (TCH, Tinkoff-Saxo) à 3'03"
9. Janier-Alexis Acevedo (COL, Garmin-Sharp) à 3'20"
10. Eros Capecchi (ITA, Movistar Team) à 3'46

Groupama picto-dec18

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019
dimanche 07 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sportour déc-janv19
Fenioux déc18-janv19