FLASHS

Pros

Tour de Turquie — Viviani plus rapide que Cavendish

Publié le 01/05/2014 17:38

Tour de Turquie # 5. On croyait Mark Cavendish devenu invincible au sprint, eh bien non, Elia Viviani fait la démonstration contraire en battant le Britannique.

Sur les routes du Tour de TurquieSur les routes du Tour de Turquie | © Tour of Turkey/Mario StiehlQuand on voit avec quelle suprématie Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step) a atomisé ses adversaires au cours des trois occasions qu'il a eues de les prendre en duel sur ce Tour de Turquie, on peut se demander à quoi bon s'obstiner à vouloir en finir au sprint. Entre Marmaris et Bodrum (183 km), avant la deuxième étape décisive demain qui dira si oui ou non Rein Taaramae (Cofidis) ramènera le maillot turquoise à Istanbul dimanche, la cinquième étape ne présente pourtant pas suffisamment de difficultés pour offrir à ses adversaires une alternative à une arrivée massive.

Après le départ de la splendide station balnéaire de Marmaris, une échappée se forme autour de Mattia Pozzo et Mirko Tedeschi (Neri Sottoli-Yellow Fluo), Nicola Boem (Bardiani-CSF), Marc De Maar (Unitedhealthcare), Fabricio Ferrari (Caja Rural-Seguros RGA), Matthias Krizek (Cannondale), Lachlan Norris (Drapac), Nico Sijmens (Wanty-Groupe Gobert) et Dennis Van Niekerk (MTN-Qhubeka). Les formations Cofidis et Omega-Quick Step conjuguant leurs efforts en tête de peloton, l'une en défense du maillot turquoise de Taaramae, l'autre à la conquête d'un quatrième sprint victorieux pour Cavendish, les neuf fugitifs ne compteront pas plus de quatre minutes d'avance. Et le vent de face dans le final va ruiner leurs dernières ambitions.

Elia Viviani s'offre Mark Cavendish au sprintElia Viviani s'offre Mark Cavendish au sprint | © Tour of Turkey/Mario StiehlDe fait, c'est un sprint massif encore une fois qui surviendra cette fois en légère descente après le franchissement d'une côte. Mark Cavendish l'aborde en bonne position, mais son train est plus court que d'ordinaire et ses poissons-pilotes s'écartent prématurément. Quand Mark Renshaw se relève, c'est Cavendish en personne qui doit faire l'effort, s'exposant non seulement au vent de face mais surtout à la remontée de l'Italien Elia Viviani (Cannondale), parfaitement calé dans son sillage. Ainsi le sprinteur italien poursuit-il sa belle histoire avec le Tour de Turquie, lui qui y avait fait ses débuts chez les pros en 2010... et y avait ouvert son palmarès. Il signe surtout une victoire importante en vue du Giro, sur lequel il se rendra sitôt le Tour de Turquie terminé. En attendant on sait une chose : Cavendish n'est pas devenu invincible.

Demain vendredi, les candidats à la victoire finale s'expliqueront entre Bodrum et Selcuk (182 km).

Classement 5ème étape :

1. Elia Viviani (ITA, Cannondale) les 183 km en 4h34'11" (40,0 km/h)
2. Mark Cavendish (GBR, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
3. Kristian Sbaragli (ITA, MTN-Qhubeka) m.t.
4. Andrea Fedi (ITA, Neri Sottoli-Yellow Fluo) m.t.
5. Danilo Napolitano (ITA, Wanty-Groupe Gobert) m.t.
6. Rafael Andriato (BRE, Neri Sottoli-Yellow Fluo) m.t.
7. Barry Markus (PBS, Belkin) m.t.
8. Niccolo Bonifazio (ITA, Lampre-Merida) m.t.
9. Michael Van Staeyen (BEL, Topsport Vlaanderen-Baloise) m.t.
10. Adam Phelan (AUS, Drapac) m.t.

Classement général :

1. Rein Taaramae (EST, Cofidis) en 20h35'05"
2. Adam Yates (AUS, Orica-GreenEdge) à 6 sec.
3. Romain Hardy (FRA, Cofidis) à 38 sec.
4. Merhawi Kudus (ERY, MTN-Qhubeka) m.t.
5. Luis-Leon Sanchez (ESP, Caja Rural-Seguros RGA) m.t.
6. Adam Hansen (AUS, Lotto-Belisol) à 43 sec.
7. Juan-José Cobo (ESP, Torku Sekerspor) à 44 sec.
8. Enrico Bardin (ITA, Bardiani-CSF) m.t.
9. Davide Formolo (ITA, Cannondale) m.t.
10. Alexandr Dyachenko (KAZ, Astana) m.t.

Sport 101 Facebook V4

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19