FLASHS

Pros

Tour Jour-J : le parcours

Publié le 29/08/2020 09:42

C'est le jour J ! Après la présentation des favoris, des outsiders, des enjeux et des chiffres du Tour, voici un dernier volet avec le parcours de cette Grande-Boucle.

Après avoir présenté les favoris, les outsiders, les enjeux et les chiffres de ce Tour de France, place au parcours, un concentré de montagne, ce sera une édition extrêmement exigeante. C’est le jour J ! 

La carte du Tour 2020La carte du Tour 2020 | © Le Tour

Les favoris pourront se tester dès le début 

Le grand départ de Nice ne sera ni propice aux rouleurs avec comme pour habitude à contre-la-montre d’ouverture, ni aux purs sprinteurs avec une étape totalement plate, mais les puncheurs/grimpeurs seront déjà à leur aise avec une double ascension de la côte de Rimiez, longue de 6km à 5%. Un baroudeur ou des hommes comme Peter Sagan et Wout Van Aert pourraient tirer leur épingle du jeu, si les prétendants au général ne livrent pas une grosse bataille. Les 2ème, 3ème et 4ème étapes seront également difficiles avec notamment le Col de la Colmiane et le Col de Turini dimanche, une journée casse-pattes lundi pour rejoindre Sisteron et déjà une arrivée au sommet mardi à Orcières-Merlette. 

Après une traversée de la Provence, les coureurs rejoindront la vallée du Rhône, avec un premier sprint massif envisagé mercredi 02 Septembre à Privas. Avant de s’exposer aux Pyrénées il faudra être vigilant dans le Gard, puis le Tarn, où les routes sont piégeuses, jamais de tout repos, et où le vent peut jouer un rôle important. 

Place aux Pyrénées le second week-end

Le week-end prochain les grimpeurs devront répondre présents avec deux étapes de montagne, où Col de Menté, Port de Balès, Col de Peyresourde, la découverte du Col de la Hourcère et Col de Marie Blanque seront au menu. De quoi entreprendre de belles actions pour les prétendants à la victoire finale. 

Présentation Jumbo-VismaPrésentation Jumbo-Visma | © Le Tour

Une deuxième semaine plus plate, mais piégeuse 

Après la première journée de repos lundi 07 Septembre en Charente-Maritime, les sprinteurs pourront se faire plaisir avec deux étapes totalement plates, une reliant l’île d’Oléron à l’île de Ré, et une en direction de Poitiers. Attention tout de même au fort risque de bordures, l’attention devra être au rendez-vous pour les favoris du Tour, ça s’annonce nerveux ! On se dirige ensuite vers les Alpes, avec deux étapes de transition où on assistera à une bagarre entre les baroudeurs et les équipes de sprinteurs. Pour finir la seconde semaine et avant la journée de repos numéro 2 les coureurs retourneront sur les pentes du Grand Colombier, après l’avoir déjà fait sur le Tour de l’Ain. Un final identique puisqu’ils grimperont le Col de la Biche avant la montée finale de 17,4km à 7%.

Une troisième semaine décisive : montagne et unique contre-la-montre 

C’est en Isère que le peloton se reposera pour la deuxième fois avant d’attaquer un cocktail explosif. Les massifs de la Chartreuse et de Belledonne accueilleront la 16ème étape, après l’avoir fait sur le dernier Critérium du Dauphiné avec notamment le Col de Porte, une nouvelle fois à franchir. Après le jour de repos, c’est une journée qui peut sourire à l’échappée matinale. Viendra ensuite une étape de purs grimpeurs avec l’ascension du Col de la Madeleine, suivi de la montée finale en direction du Col de la Loze, une nouveauté où la route est fermée à la circulation. De nombreux coureurs ont été reconnaître ce col, et ce qu’il en ressort est que c’est « un sacré morceau ». Pour clore ce triptyque montagneux, cap en Savoie avec les mythiques Cormet de Roselend, Col des Saisies ou encore Plateau des Glières. 

Pinot en conférence de pressePinot en conférence de presse | © Groupama-FDJ

La 19ème étape entre Bourg-en-Bresse et Champagnole permettra aux coureurs du général de « souffler », sprinteurs ou baroudeurs se disputeront une nouvelle fois la victoire. Passage ensuite sur les terres de Thibaut Pinot avec l’unique contre-la-montre de cette Grande-Boucle, long de 36,2km avec l’arrivée au sommet de la Planche des Belles Filles. Autant dire que ce ne sera pas un spécialiste de l’effort solitaire qui l’emportera, le Tour pourrait être renversé sur ce chrono. Il faudra être très fort, physiquement, et mentalement ! 

La 21ème et classique dernière étape ne laisse pas place à la surprise puisque c’est sur les Champs-Elysées que le public accueillera ce beau peloton pour clôturer ce Tour de France 2020. 

Les étapes : 

Etape 1 29/08 : Nice – Nice 156km
Etape 2 30/08 : Nice – Nice 186km 
Etape 3 31/08 : Nice – Sisteron 198km 
Etape 4 01/09 : Sisteron – Orcières-Merlette 160.5km 
Etape 5 02/09 : Gap – Privas 183km 
Etape 6 03/09 : Le Teil – Mont Aigoual 191km 
Etape 7 04/09 : Millau – Lavaur 168km 
Etape 8 05/09 : Cazères-sur-Garonne – Loudenvielle 141km 
Etape 9 06/09 : Pau – Laruns 153km 


REPOS 07/09 


Etape 10 08/09 : Île d’Oléron – Île de Ré 168.5km 
Etape 11 09/09 : Châtelaillon-Plage – Poitiers 167.5km
Etape 12 10/09 : Chauvigny – Sarran Corrèze 218km 
Etape 13 11/09 : Châtel-Guyon – Puy Mary Cantal 191.5km
Etape 14 12/09 : Clermont-Ferrand – Lyon 194km 
Etape 15 13/09 : Lyon – Grand Colombier 174.5km 


REPOS 14/09


Etape 16 15/09 : La Tour du Pin – Villard de Lans 164km
Etape 17 16/09 : Grenoble – Col de la Loze 170km 
Etape 18 17/09 : Méribel – La roche sur Foron 175km 
Etape 19 18/09 : Bourg-en-Bresse – Champagnole 166.5km 
Etape 20 19/09 : Lure – La Planche des Belles Filles 36.2km 
Etape 21 20/09 : Mantes-la-Jolie – Paris Champs-Elysées 122km 

Par Maëlle Grossetête 

GARMIN

INSCRIPTION EN LIGNE