FLASHS

Pros

Un poisson-pilote d'avril

Publié le 21/04/2013 19:32

Roue Tourangelle. La 12ème édition de la Roue Tourangelle revient au sprint à Mickaël Delage, d'ordinaire dévolu à lancer les sprints d'Arnaud Démare.

Mickaël Delage et Arnaud Démare, un binôme épatantMickaël Delage et Arnaud Démare, un binôme épatant | © Richard RousseauLongtemps, la Roue Tourangelle s'est voulue un tremplin pour de jeunes coureurs à cheval entre les rangs amateurs et une carrière professionnelle. Mais après onze éditions destinées à mettre en avant le potentiel des champions de demain, la course d'Indre-et-Loire ambitionnait de grandir et de gravir l'échelon qui lui permettrait de gonfler son plateau. La décision a été prise l'an passé de promouvoir l'épreuve, passée 1.1 cette année et donc susceptible d'accueillir des équipes de niveau WorldTour. Du troisième week-end de mars où elle avait l'habitude d'être organisée, la Roue Tourangelle s'est déplacée d'un mois, au troisième week-end d'avril.

Cette nouvelle destination a attiré du beau monde au cœur de la Touraine, entre vignobles et châteaux. Elle a surtout attiré les sprinteurs, qui voient en la Roue Tourangelle une version plus accessible de Paris-Tours, qui ne leur réussit d'ailleurs plus depuis quelques années. Nombreux sont les finisseurs à avoir fait un objectif de cette épreuve qui tourne autour de Tours sur 195 kilomètres.

Il faudra pour cela revoir les trois attaquants matinaux, Vincent Canard (Bridgestone-Anchor), Flavien Dassonville (BigMat-Auber 93) et Thomas Rostollan (La Pomme Marseille), partis après une dizaine de kilomètres et qui tiendront tête à leurs poursuivants jusqu'à 40 kilomètres de l'arrivée. Dans la dernière heure de course, où se succèdent les difficultés parmi lesquelles la côte de l'Epan, bien connue des adeptes de Paris-Tours, les attaques se multiplient. 10ème de Paris-Roubaix il y a deux semaines, Sébastien Turgot (Team Europcar) teste ses jambes. Il s'isole dans les derniers kilomètres, semble capable de finir seul devant le peloton, mais il s'incline finalement la flamme rouge franchie.

Un sprint massif clôturera donc cette Roue Tourangelle un peu plus professionnalisée que par le passé. Et c'est un FDJ qui sort du lot. Pas l'un des sprinteurs traditionnels de l'équipe au trèfle à quatre feuilles mais Mickaël Delage, le poisson-pilote attitré d'Arnaud Démare. En l'absence de ses deux fameux coéquipiers, l'Aquitain met cette fois à son profit une pointe de vitesse que beaucoup lui envient. Il règle sur la ligne les rapides Benjamin Giraud (La Pomme Marseille) et Yauheni Hutarovich (Ag2r La Mondiale) pour renouer avec un succès qu'il n'avait obtenu qu'une fois dans le courant de sa carrière, sur une étape du Tour de l'Avenir il y a sept ans.

Classement :

1. Mickaël Delage (FRA, FDJ) les 195 km en 4h31'12" (43,1 km/h)
2. Benjamin Giraud (FRA, La Pomme Marseille) m.t.
3. Yauheni Hutarovich (BLR, Ag2r La Mondiale) m.t.
4. Omar Bertazzo (ITA, Androni Giocattoli) m.t.
5. Cyril Lemoine (FRA, Sojasun) m.t.
6. Fabien Schmidt (FRA, Sojasun) m.t.
7. Julien El Farès (FRA, Sojasun) m.t.
8. Marcos Garcia (ESP, Caja Rural) m.t.
9. Sébastien Turgot (FRA, Team Europcar) m.t.
10. Angelo Tulik (FRA, Team Europcar) m.t.

ALLER PLUS LOIN
INSCRIPTION EN LIGNE