FLASHS

Pros

Vers un duel d'anthologie

Publié le 07/09/2011 18:17

Vuelta # 17. Chris Froome défie Juan-José Cobo sur les pentes finales de Peña Cabarga. Il arrache la victoire d'étape et revient, grâce aux bonifs, à 13 secondes.

Au sommet de Peña Cabarga, Chris Froome trouve juste la force de lever les bras devant un Juan-José Cobo vidéAu sommet de Peña Cabarga, Chris Froome trouve juste la force de lever les bras devant un Juan-José Cobo vidé | © SirottiPrenons les choses telles qu'elles se présentent à nous ce matin. Le Tour d'Espagne poursuit sa progression vers Madrid avec deux coureurs inattendus logés aux premières places du classement général et sur le point de se disputer, l'un face à l'autre, la victoire finale dans la Vuelta 2011. Juan-José Cobo (Geox-TMC) possède 22 secondes de marge sur Christopher Froome (Team Sky). A 51 secondes, Bradley Wiggins (Team Sky) semble déjà relégué à la fonction d'arbitre alors que la course ibérique fait son retour aujourd'hui sur un terrain qui sied davantage aux deux premiers. La plus longue étape de cette édition s'élance de Faustino V en direction de Peña Cabarga, une courte ascension cantabrique appelée à devenir un haut lieu du cyclisme espagnol avec ses 6,1 kilomètres à 8,9 % dont le final se veut hautement spectaculaire.

Pour les prétendants au maillot rouge, ceux qui souhaiteraient encore s'opposer à un succès qui n'est certainement pas encore acquis pour Juan-José Cobo, cette dix-septième étape semble représenter la dernière chance de renverser la situation. Il s'agit de l'ultime arrivée en côte, et même si les routes du Pays Basque que l'on traversera vendredi et samedi pourront réserver des surprises, le terrain du jour semble prédisposé à faire pencher la balance en faveur de l'un ou l'autre des duellistes. Devant les enjeux que revêt la course du jour, la nervosité gagne tout le peloton. Les premiers kilomètres sont menés tambour battant : 48,5 kilomètres sont parcourus la première heure, 45,5 la deuxième... A cette allure l'entreprise initiale d'un groupe de vingt-et-un coureurs comprenant notamment les Français Chavanel, Cazaux, Le Mével et Lequatre, échoue après 70 kilomètres. Au cap de la mi-course, le peloton est donc recomposé.

Une nouvelle échappée moins garnie voit le jour auprès de six concurrents : Guillaume Bonnafond (Ag2r La Mondiale), Johannes Fröhlinger (Skil-Shimano), Olivier Kaisen (Omega Pharma-Lotto), Evgeny Petrov (Astana), Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) et à nouveau le champion de France Sylvain Chavanel (Quick Step). Cette fois encore, les poursuivants restent sur leurs gardes. Ils n'accorderont pas plus de 2'50" d'avance aux six de tête, qui sont quasiment rejoints dans la montée du Portillo de Lunada, qui vient durcir la course à 48 kilomètres de l'arrivée et permet à David Moncoutié (Cofidis) de revenir sur la tête de course pour y conforter son avance au classement de la montagne. Le voilà plus que jamais sur la bonne voie pour ramener dimanche à Madrid un quatrième maillot à pois. Pour une nouvelle victoire d'étape il faudra repasser, car les membres de l'échappée sont revus dans la descente, à 35 kilomètres du but.

A l'agonie en tête de course, Froome et Cobo se livrent un dernier kilomètre d'anthologie.

Chris Froome passe à l'actionChris Froome passe à l'action | © SirottiLancé à vive allure, le peloton ne permet plus à personne de se porter en tête de course. Lorsque la route vire à gauche pour s'attaquer aux pentes du col final, la nervosité atteint son degré maximum. Les 6 derniers kilomètres d'ascension ont valeur de juge de paix. Dans un style archaïque, Daniel Martin (Garmin-Cervélo) est le premier à se découvrir, moulinant tel un damné, les épaules se ballottant. Mais le peloton des favoris, qui se réduit comme une peau de chagrin, le garde dans le collimateur. Successivement épaulé par Carlos Sastre, David De La Fuente et Denis Menchov, le Maillot Rouge Juan-José Cobo contrôle ses adversaires, les mains sur les cocottes, prêt à répondre au premier démarrage. Dans sa roue, les Sky montent chacun dans leur style : Froome debout sur les pédales, Wiggins enfoncé sur la selle. Et l'explication tarde à venir.

Quand Daniel Martin est revu à 1500 mètres du sommet, le rythme s'accélère encore. Et soudain, Juan-José Cobo se porte en tête du groupe. Son changement d'allure est fatal à tous ses adversaires. Tous sauf un ! Chris Froome est le seul à rester au contact du Maillot Rouge. Le Britannique doit maintenant aller chercher les secondes qui lui font défaut au classement général. Le sommet est proche mais on entre dans les pourcentages les plus raides, et c'est un dernier kilomètre d'anthologie que vont nous livrer les deux meilleurs coureurs de ce Tour d'Espagne. Entre deux rangs serrés de spectateurs survoltés, Chris Froome passe à l'attaque. Assis, Cobo résiste un instant puis cède brusquement du terrain ! La première place du général vacille. Le coureur de Sky est lancé au sprint mais celui de Geox le garde en point de mire. Et quand Froome se rassoit, Cobo se fait violence pour revenir dans son sillage à 100 mètres du but...

Juan-José Cobo ne perd pas de vue Chris Froome, qui le devanceJuan-José Cobo ne perd pas de vue Chris Froome, qui le devance | © SirottiC'est au sprint que les deux hommes en découdront à Peña Cabarga, où Chris Froome, à l'agonie, arrache l'étape devant un Juan-José Cobo repoussé lui aussi dans ses derniers retranchements et qui s'effondre à peine la ligne franchie. Désormais, il est acquis que la Vuelta se jouera entre ces deux garçons. Et le suspense grandit ! Car si Cobo sauve l'essentiel, son adversaire lui reprend 9 secondes (1 sur le terrain, les 8 autres grâce aux bonifications remises à l'arrivée : 20 secondes au vainqueur, 12 au deuxième). Du coup, le Britannique revient ce soir à 13 secondes de l'Espagnol. Et voilà désormais une autre éventualité qui s'offre à nous. Il se pourrait bien que les bonifications mises en jeu aux arrivées (et en cours d'étape) deviennent la chasse gardée des favoris. Voilà qui promet une fin de Vuelta aussi explosive qu'indécise.

Demain jeudi, la dix-huitième étape conduira les coureurs de Solares à Noja (174,6 km).

Classement 17ème étape :

1. Christopher Froome (GBR, Team Sky) les 211 km en 4h52'38"
2. Juan-José Cobo (ESP, Geox-TMC) à 1 sec.
3. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 21 sec.
4. Daniel Martin (IRL, Garmin-Cervelo) à 24 sec.
5. Igor Anton (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 27 sec.
6. Mikel Nieve (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
7. Marzio Bruseghin (ITA, Movistar Team) à 29 sec.
8. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 31 sec.
9. Denis Menchov (RUS, Geox-TMC) m.t.
10. Beñat Intxausti (ESP, Movistar Team) à 35 sec.

Classement général :

1. Juan-José Cobo (ESP, Geox-TMC) en 69h31'41"
2. Christopher Froome (GBR, Team Sky) à 13 sec.
3. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) à 1'41"
4. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 2'05"
5. Denis Menchov (RUS, Geox-TMC) à 3'48"
6. Maxime Monfort (BEL, Team Leopard-Trek) à 4'13"
7. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Cannondale) à 4'31"
8. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 4'45"
9. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) à 5'20"
10. Mikel Nieve (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 5'33"

Classement par points :

1. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) 101 pt
2. Juan-José Cobo (ESP, Geox-TMC) 92 pt
3. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 90 pt
4. Christopher Froome (GBR, Team Sky) 88 pt
5. Peter Sagan (SLO, Liquigas-Cannondale) 75 pt
6. Wouter Poels (PBS, Vacansoleil-DCM) 71 pt
7. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 70 pt
8. Daniel Martin (IRL, Garmin-Cervélo) 67 pt
9. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) 64 pt
10. Daniele Bennati (ITA, Team Leopard-Trek) 56 pt

Classement de la montagne :

1. David Moncoutié (FRA, Cofidis) 63 pt
2. Juan-José Cobo (ESP, Geox-TMC) 42 pt
3. Matteo Montaguti (ITA, Ag2r La Mondiale) 41 pt
4. Daniel Martin (IRL, Garmin-Cervélo) 33 pt
5. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 32 pt
6. David De La Fuente (ESP, Geox-TMC) 24 pt
7. Christopher Froome (GBR, Team Sky) 21 pt
8. Chris-Anker Sörensen (DAN, Saxo Bank-SunGard) 19 pt
9. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) 16 pt
10. Koen De Kort (PBS, Skil-Shimano) 14 pt

Classement du combiné :

1. Juan-José Cobo (ESP, Geox-TMC) 5 pt
2. Christopher Froome (GBR, Team Sky) 13 pt
3. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) 14 pt
4. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 21 pt
5. Daniel Martin (IRL, Garmin-Cervélo) 26 pt
6. Wouter Poels (PBS, Vacansoleil-DCM) 28 pt
7. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) 30 pt
8. Denis Menchov (RUS, Geox-TMC) 38 pt
9. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 48 pt
10. David Moncoutié (FRA, Cofidis) 51 pt

Classement par équipes :

1. Geox-TMC (ESP) en 208h08'58"
2. Team Leopard-Trek (LUX) à 10'19"
3. Euskaltel-Euskadi (ESP) à 25'28"
4. Movistar Team (ESP) à 30'53"
5. Team Katusha (RUS) à 43'19"
6. Ag2r La Mondiale (FRA) à 45'00"
7. Rabobank (PBS) à 49'36"
8. Astana (KAZ) à 52'22"
9. Team Sky (GBR) à 1h00'43"
10. Liquigas-Cannondale (ITA) à 1h01'54"

AVIGNON TOURISME

BIKE SHOW EVENTS

LABORATOIRE FENIOUX
INSCRIPTION EN LIGNE