FLASHS

Pros

Vuelta — Clarke l’étape, Molard la Roja

Publié le 29/08/2018 17:10

Simon Clarke a remporté la cinquième étape en devançant Bauke Mollema et Alessandro De Marchi au terme d'une échappée au long cours. Présent dans le groupe de contre, Rudy Molard prend le maillot rouge des épaules de Kwiatkowski

Rudy Molard Podium de la VueltaRudy Molard Podium de la Vuelta | © Groupama FDJ

Une fois de plus et pour la deuxième fois déjà lors de cette première semaine sur la Vuelta, l’échappée a eu raison du peloton. Sur cette cinquième étape, la Sky n’a pas montré d’appétence à garder le maillot rouge de leader sur les épaules de Michal Kwiatkowski (Team Sky). L’objectif est peut-être ailleurs pour les hommes de Dave Brailsford, alors, les baroudeurs en profitent. 25 à l’avant et après une sélection dans la majeure difficulté du jour, trois hommes se sont détachés. Et parmi les Bauke Mollema (Trek-Segafredo), Alessandro De Marchi (BMC) ou Simon Clarke (EF Drapac), c’est ce dernier qui a été le plus rapide dans l’emballage entre fuyards. Déjà vainqueur d’une étape sur la Vuelta, Clarke s’impose de nouveau dans un style différent. Victorieux au sommet de la quatrième étape en 2012 au terme de l’échappée, il a cette fois-ci fait parler sa pointe de vitesse. Déception en revanche pour Mollema qui, comme sur la Clasica San Sebastian et sur la 15ème étape du Tour, passe tout près de s’imposer. 

Tout au long de la journée, le peloton a géré tranquillement le rythme. Sans soutien de la part des équipes de sprinteurs ou de la Movistar, la Sky ne s'est pas battue pour reprendre les échappées, ni pour limiter le temps afin de conserver la tunique de leader. Les fuyards ont compté jusqu’à six minutes d’avance, un écart maintenu par la tension de la course à l’avant. Le mieux placé au général au sein de l’échappée était Rudy Molard (Groupama FDJ). Le Français, pointé à trois minutes et 46 secondes, s’est fait la peau dans le final pour conserver un écart suffisant sur la ligne. Il a rempli l’objectif. Plus de 4’30’’ d’avance sur Kwiato et le vainqueur à Vence sur le Paris-Nice peut revêtir la Roja sur le podium protocolaire. Un maillot qu’il pourrait bien conserver sur les trois prochaines étapes avant de voir la montagne se lever sous ses pédales et d’épauler son leader Thibaut Pinot. 

Le film de la course :

Après la mésentente de la veille entre la Sky et la Movistar pour prendre à leur charge la responsabilité de la poursuite, les baroudeurs avaient bien compris que l’échappée matinale pouvait aller au bout. Alors, lors de la première heure de course, les attaques ont fusé de tous les côtés pour choper le bon wagon. Et finalement, après de nombreux regroupements, c’est un groupe de 25 coureurs qui a pris les devants. L’entente n’a jamais été cordiale et quelques coups ont tenté de fausser compagnie à l’échappée. Stephane Rossetto (Cofidis) et Alessandro De Marchi (BMC) ont crée un écart non-négligeable avant d’entamer les difficiles pentes non-répertoriées du parcours. Le Français a craqué sous l’impulsion de l’aérien italien. 

A l’arrière, les lignes ont également bougé. L’ascension de l’Alto El Marchal, placé à 30 kilomètres de l’arrivée a fait la décision. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Simon Clarke (EF Drapac) sont partis en contre et sont vite revenus sur De Marchi, alors esseulé à l’avant. Derrière, un groupe de poursuivant avec Rudy Molard (Groupama FDJ), Davide Villella (Astana) et Floris De Tier (LottoNL Jumbo) a tout donné pour revenir sur le trio. Mais il n’a jamais réussi à boucher la minute qui le séparait des hommes de tête. Le groupe Mollema-Clarke-De Marchi a bien tenté de s’attaquer dans le final pour éviter le sprint qui semblait promis à l’Australien. Mais personne n’a réussi à faire la différence et le vainqueur de la quatrième étape de la Vuelta en 2012 a pu exulter sur la ligne d’arrivée. -LL

Classement de la cinquième étape :

1. Simon Clarke (AUS, EF Drapac) en 4h36’07’’
2. Bauke Mollema (NER, Trek-Segafredo) m.t.
3. Alessandro De Marchi (ITA, BMC) m.t.
4. Davide Villella (ITA, Astana) à 8sec.
5. Floris De Tier (BEL, LottoNL Jumbo) m.t.
6. Rudy Molard (FRA, Groupama FDJ) m.t.
7. Maxime Monfort (BEL, Lotto Soudal) à 1’58’’
8. Jonathan Lastra (ESP, Caja Rural Seguros) à 2’00’’
9. Franco Pellizotti (ITA, Bahrain Merida) m.t.
10. Merhawi Kudus (ERY, Dimension Data) m.t.

Classement général à l'issue de la cinquième étape : 

1. Rudy Molard (FRA, Groupama FDJ) en 18h27’20’’
2. Michal Kwiatkowski (POL, Team Sky) à 41sec.
3. Emanuel Buchmann (ALL, Bora Hansgrohe) à 49sec.
4. Simon Yates (GBR, Mitchelton Scott) à 51sec.
5. Alejandro Valverde (ESP, Movistar) à 53sec.
6. Wilco Kelderman (NER, Team Sunweb) à 1'06''
7. Ion Izagirre (ESP, Bahrain Merida) à 1'11''
8. Tony Gallopin (FRA, AG2R La Mondiale) à 1'14''
9. Nairo Quintana (COL, Movistar) m.t.
10. Steven Kruijswijk (NER, LottoNL Jumbo) à 1'18''

INSCRIPTION EN LIGNE