FLASHS

Pros

Vuelta — King, roi de l’échappée

Publié le 28/08/2018 18:25

Ben King a dompté le final au sommet de la quatrième étape. Il a devancé ses compagnons d'échappée, Nikita Stalnov et Pierre Rolland. Michal Kwiatkowski conserve le maillot rouge pour une poignée de secondes

Ben King La Vuelta 2018Ben King La Vuelta 2018 | © VRT

Que de surprises sur cette quatrième étape de la Vuelta. Une échappée qui va au bout pour la première fois sur cette 73ème édition. Et surtout, Ben King (Dimension Data) qui va remporter l’une des plus belles victoires de sa carrière sur un profil qui ne semblait pourtant pas taillé pour ses qualités. Présent au sein de l’échappée matinale, l’Américain de 29 ans s’est montré très costaud dans la montée finale jugée à Alfacar. Sierra de la Alfaguara. Il a d’abord anticipé en compagnie de Nikita Stalnov (Astana) au pied de la dernière difficulté classée en première catégorie. Ces deux hommes n’ont jamais été revu par Pierre Rolland (EF Drapac) parti en contre, et trop court dans les pourcentages les plus difficiles. Alors au moment de conclure, King a patiemment attendu dans les roues de Stalnov avant de gicler dans les 100 derniers mètres.

Battu par Lilian Calmejane (Direct Energie) en 2016 sur la quatrième étape de la Vuelta, King n’a pas laissé passer sa chance ce mardi. Il ramène ainsi sa première victoire depuis son arrivée en 2017 chez la Dimension Data. Un succès de bon augure pour l’équipe sud-africaine qui n’avait gagné qu’à cinq reprises cette saison, et qui n’avait jamais brillé sur le circuit World Tour. Côté tricolore, la déception est grande. Le grimpeur français, Pierre Rolland, ultra-favori au sein de cette échappée, s’est fait surprendre dans les ruelles de Grenade lorsque Stalnov et King ont pris les devants. Il a tenté, en vain, de refaire son retard dans les rampes de la Sierra de la Alfaguara.

La Sky et la Movistar se sont marquées

Alors que les spécialistes voyaient les favoris s’expliquer lors de cette première journée de haute-montagne, le scénario en a été tout autre. La conséquence d’un marquage entre la Sky et la Movistar qui ont joué à un jeu de dupe lors de la majeure partie de la journée. Aucune des deux équipes ne voulaient prendre à sa charge la poursuite et les Ben King, Pierre Rolland, Jelle Wallays (Lotto Soudal), Ben Gastauer (AG2R La Mondiale), Lars Boom (LottoNL Jumbo), Luis Angel Maté (Cofidis), Nikita Stalnov, Oscar Cabedo (Burgos BH) et Aritz Bagues (Euskadi Murias) ont possédé près de sept minutes d’avance au pied de l’ultime difficulté. Le maillot rouge de Michal Kwiatkowski (Team Sky) aurait presque pu revenir sur les épaules de King, mais sous l’impulsion de la LottoNL Jumbo, l’écart a fondu comme neige au soleil dans les plus forts pourcentages de cette quatrième étape.

Parmi les favoris à la victoire finale, Simon Yates (Mitchelton Scott), Miguel Angel Lopez (Astana) et Emanuel Buchmann (Bora Hansgrohe) ont été les seuls à se mettre en évidence. Dans les 3 derniers kilomètres, ces hommes ont attaqué, un à un, la Movistar et la Sky. Ils auront récupéré quelques secondes sur la ligne mais l’écart n’a pas été suffisant pour reprendre la Roja à Kwiato. Le Polonais s’est d’ailleurs mué en solide grimpeur pour conserver son précieux, lui qui s’est retrouvé esseulé assez tôt dans le final de l’étape. Il a tout de même montré quelques limites lorsque les meilleurs grimpeurs ont mis en route. Mais il su profité des moments de flottements pour se replacer en tête du groupe des favoris. -LL

Classement de la quatrième étape :

1. Ben King (USA, Dimension Data) en 4h33’12’’
2. Nikita Stalnov (KAZ, Astana) à 2sec.
3. Pierre Rolland (FRA, EF Drapac) à 13sec.
4. Luis Angel Maté (ESP, Cofidis) à 1’08’’
5. Ben Gastauer (LUX, AG2R La Mondiale) à 1’39’’
6. Jelle Wallays (BEL, Lotto Soudal) à 1’57’’
7. Oscar Cabedo (ESP, Bugos BH) à 2’24’’
8. Simon Yates (GBR, Mitchelton Scott) à 2’48’’
9. Emanuel Buchmann (ALL, Bora Hansgrohe) à 2’50’’
10. Miguel Angel Lopez (COL, Astana) à 3’07’’

Classement général à l’issue de la quatrième étape :

1. Michal Kwiatkowski (POL, Team Sky) en 13h47’19’’
2. Emanuel Buchmann (ALL, Bora Hansgrohe) à 7sec.
3. Simon Yates (GBR, Mitchelton Scott) à 10sec.
4. Alejandro Valverde (ESP, Movistar) à 12sec.
5. Wilco Kelderman (NER, Team Sunweb) à 25sec.
6. Ion Izagirre (ESP, Bahrain Merida) à 30sec.
7. Tony Gallopin (FRA, AG2R La Mondiale) à 33sec.
8. Nairo Quintana (COL, Movistar) m.t.
9. Steven Kruijswijk (NER, LottoNL Jumbo) à 37sec.
10. Enric Mas (ESP, Quick Step Floors) à 42sec.