FLASHS

Pros

Vuelta — Les réactions à l'issue de la 3ème étape

Publié le 28/08/2018 13:00

Retrouvez les réactions des principaux protagonistes de cette 3ème étape qui a vu Elia Viviani remporter sa première étape sur la Vuelta.

Elia Viviani Vuelta 2018Elia Viviani Vuelta 2018 | © Sirotti

Présent pour la deuxième fois sur les routes de la Vuelta, Elia Viviani (Quick Step Floors) a remporté sa première étape sur le Grand Tour espagnol. Facile dans l’emballage final, il a déposé tous ses adversaires pour s’adjuger sa 16ème victoire cette saison. Une performance inouïe pour le sprinteur italien qui n’arrête plus de gagner. « C’est beau. Je n’ai pas de mots pour l’équipe. Être les plus solides, ce n’est pas facile » s’est réjoui l’ancien coureur de la Sky qui s’épanouit au sein de la formation belge. « Personne ne nous a aidé, à part le Team Sky dans la longue ascension. Pieter Serry et Casper Asgreen ont roulé toute la journée. C’est difficile de contrôler des étapes, mais on la voulait vraiment. Toute la journée on a poursuivi un objectif, gagner une étape de La Vuelta. On ne savait pas si on en était capable ou pas, car il y avait 3 000 mètres de dénivelé. Ce n’était pas un sprint facile. En tout cas, je suis content que ma superbe saison continue. C’est ma première victoire sur La Vuelta après deux deuxièmes places et je suis très content. »

Sagan passe à côté 

Troisième sur la ligne derrière les Italiens Viviani et Giacomo Nizzolo (Trek-Segrafredo), Peter Sagan (Bora Hansgrohe) n’a pas réussi à mettre en route dans l’emballage final. Le champion du Monde est resté dans les roues et a vu la fusée Viviani lever les bras. Au sortir d’un Tour de France plus que réussi avec trois victoires d’étapes et le maillot vert, il semble encore trop court physiquement pour aller chercher une étape sur la Vuelta. « Ce fut une autre étape difficile. Bien que je ne sois pas encore à mon meilleur niveau, je me suis senti un peu mieux et j'ai pris un coup au sprint. L’équipe a fait un excellent travail dans les derniers kilomètres, mes coéquipiers m'ont emmené dans le final et j'ai donné le meilleur de moi-même au sprint, mais Viviani était le plus rapide. »

La journée tranquille de Kwiato

nullAprès deux premières étapes nerveuses entre le contre-la-montre individuel et l’arrivée à Caminito del Rey où Valverde a fait parlé son punch, la troisième étape réservée aux sprinteurs a permis aux favoris de se ‘’reposer’’ et de garder du jus avant les hostilités. Porteur du maillot rouge de leader, Michal Kwiatkowski (Team Sky) s’est exprimé à l’issue de cette étape. « C’était bien d’être devant tout au long de la journée, pour éviter tout problème. C’était une arrivée nerveuse, beaucoup de coureurs ont tenté de sortir, il fallait se protéger. Je voulais aussi contrôler Valverde parce que je sais qu’il veut vraiment le maillot rouge. J’ai essayé de rester à côté de lui et de ne pas le laisser prendre de bonifications. C’était une bonne étape, bravo à Elia Viviani et à toute la Quick-Step parce qu’ils ont fait un énorme travail aujourd’hui. Demain il faudra être très malin dans la dernière ascension. »

-LL