FLASHS

Pros

Vuelta : les réactions à l’issue de la quatrième étape

Publié le 29/08/2018 11:00

King, Kwiatkowski, Rolland, Pinot, Mas, retrouvez les réactions des principaux protagonistes de la quatrième étape de la Vuelta 2018, remportée par Ben King.

Michal Kwiatkowski conserve son maillot rougeMichal Kwiatkowski conserve son maillot rouge | © AFP

Ben King (Team Dimension Data) :

« C'est un rêve qui devient réalité, je n'arrive pas à y croire. Je n'y ai pas cru avant les derniers kilomètres. Je suis très heureux de la confiance donnée par l'équipe. Ils m'ont fait venir sur cette Vuelta après avoir travaillé avec eux toute la saison, en Autriche, au tour de Burgos... L'ambiance progresse tous les jours. J'étais venu pour gagner une étape, c'était l'objectif depuis le début de l'année. J'avais le potentiel, je le savais, j'ai travaillé dur pour ça. Je veux remercier l'équipe et l'Afrique du Sud. Je suis heureux de représenter une équipe comme celle-ci. »

Michal Kwiatkowski (Team Sky) :

« On a tenté de contrôler l’échappée mais on était satisfait avec l’avance qu’ils ont obtenue. On s’attendait à ce que des équipes passent à l’action dans la dernière ascension et c’est ce qui s’est passé avec les LottoNL-Jumbo. Bravo à eux, mais au final, ils n’ont pas obtenu grand-chose. Je ne suis pas un favori pour le général. Quintana, Valverde, Bennett, Buchmann sont les coureurs qui doivent profiter de ces arrivées en altitude. Le scénario était parfait pour moi. Ce n’était pas dans mon intérêt de chasser l’échappée, mais de rester bien placé pour le général et de garder des forces, et c’est ce que j’ai fait. Je suis content. »

Pierre Roland (EF Education First-Drapac) :

« Forcément, je suis déçu, j'étais venu pour gagner une étape. Le coureur de la Cofidis qui était avec moi voulait tout prendre et ne roulait pas. Quand j'ai entamé la chasse, j'ai plafonné avec la chaleur, on ne peut pas faire beaucoup de coup de reins. C'est une occasion manquée et c'est dommage car ça n'arrive pas tous les jours. Ben King jouait le général donc il a anticipé un premier coup, j'y suis allé avec lui, puis c'est revenu derrière. Tout le monde attendait que je bouge. »

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) :

« La journée a été dure. Je suis à moitié satisfait car avec la chaleur je n'étais pas serein ce matin mais bon ça s'est pas trop mal passé. J'étais limite mais quand même bien là avec les favoris. Il y a eu beaucoup d'observation entre les favoris. J'ai souffert et même si la chaleur n'est pas à mon avantage, je m'adapte plutôt bien. »

Enric Mas (Quick-Step Floors) :

« Je suis engagé sur cette Vuelta pour jouer le général. L’équipe m’a demandé de jouer les premiers rôles dans les années à venir, mais aujourd’hui, je veux voir jusqu’où je peux aller. Je suis ici avant tout pour apprendre et me jauger au jour le jour, mais si une opportunité se présente dans les jours à venir, je ne manquerais pas de la saisir. Hier (mardi), même si j’ai un peu souffert dans la montée finale, je me suis plutôt bien senti, en suivant les meilleurs jusqu’à la fin. »