FLASHS

Pros

Woods dompte le Balcon de Bizkaia

Publié le 12/09/2018 18:50

Michael Woods (EF-Drapac) s’est imposé, au terme d’une superbe ascension finale, au sommet du Balcon de Bizkaia. Une victoire en émotion pour le Canadien. Chez les leaders Valverde grappille du temps sur Yates, Quintana en perd.

Michael Woods dans le Balcon de BiskaiaMichael Woods dans le Balcon de Biskaia | © Sirotti

Cette 17e étape du Tour d'Espagne était une incursion basque de 157 kilomètres menant les coureurs vers une arrivée inédite, mais redoutée, au sommet de l’Alto del Balcon de Bizkaia, une ascension de 7,3km à 9,7% de moyenne.

Un groupe d’une vingtaine de coureurs se détache au sommet de l’Alto de la Arboleda avec notamment Vincenzo Nibali (Bahrain-Mérida), Rafal Majka (Bora-Hansgrohe), Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin), David De La Cruz (Sky) ou encore Bauke Mollema (Trek-Segafredo). L’échappée compte alors 2’30’’ d’avance sur le peloton après 35 kilomètres. Celle-ci montera jusqu'à plus de 8 minutes. Derrière, la Mitchelton-Scott contrôle. Les 25 derniers kilomètres en montagnes russe n’empêcheront pas certains d’attaquer dès l’Alto de Santa Eufemia.

A l’entame de la dernière difficulté de la journée, personne n’est parvenu à faire de différence. « L’enfer en béton », comme l’appellent les Basques, avec ses 4 derniers kilomètres à 11 % de moyenne, dont une section à 24%, sera donc bel et bien le juge de paix de cette 17e étape. Derrière, Fabio Aru goûte au bitume. L’ancien vainqueur de la Vuelta semble touché et peste sur ses mécanos. Apparemment, l’Italien aurait eu un problème avec son vélo. Des cassures apparaissent dans le peloton des favoris, Tony Gallopin (AG2R-La Mondiale), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et Rigoberto Uran (Education First-Drapac) sont rapidement décrochés. Dans le groupe de tête, la sélection s’opère également par l’arrière. 

Fabio Aru, le cuissard arrachéFabio Aru, le cuissard arraché | © Sirotti

Valverde plus que jamais leader de la Movistar

Du côté des leaders, Valverde dégaine le premier, mais le Murcien ne parvient pas à distancer ses rivaux. Simon Yates, bien entouré par ses équipiers, gère parfaitement sa montrée. Le Britannique, qui a haussé son niveau au fil de l’épreuve, se sent fort et n’hésite pas à élever le rythme. La déconvenue est de mise pour Nairo Quintana qui ne peut suivre le tempo du groupe dans lequel se trouvent encore les frères Yates, Kruijswijk, Mas, Lopez et son coéquipier Valverde.

A l’avant, c’est David De La Cruz qui passe le premier à l’offensive. Teuns et Woods sont dans sa roue, Majka suit. Le Polonais tente à son tour de surprendre ses compagnons d’échappée, en vain. Dans le dernier kilomètre, Michael Woods place une attaque tranchante. Dans un brouillard épais et devant un public basque survolté, le Canadien s’envole alors que la pente est à plus de 20%. Woods parvient à creuser un bel écart et part chercher à 31 ans la plus belle victoire de sa carrière, la première sur un Grand Tour, lui qui a vécu des moments très durs ces derniers mois. « Il y a deux mois, ma femme a donné naissance à un enfant, mais il est mort-né. Nous avons perdu le petit. Son nom était Hunter. Pendant toute la dernière ascension, j'ai pensé à lui. Je voulais gagner, pour lui. J'y suis parvenu.»  déclairait Michael Woods, très émus, après sa victoire.

Nairo Quintana dans l'ascension vers Balcon de BiskaiaNairo Quintana dans l'ascension vers Balcon de Biskaia | © Sirotti

Du côté des leaders, Alejandro Valverde grapille 9 secondes sur Simon Yates. Mais la bonne affaire est surtout pour Enric Mas (Quick-Step Floors) qui se retrouve désormais à la troisième place du général. Quintana et Kruijswijk, qui ont franchi la ligne ensemble, sont les deux grands battus du jour avec plus d'une minute de retard sur Yates ou Valverde. A l’issue de cette étape, on y voit donc plus clair pour le podium final, un objectif qui sera désormais compliqué à atteindre pour Thibaut Pinot, lâché très tôt dans la dernière montrée de cette 17ème étape. 

Maxime Lefebvre

  1. Michael Woods (Education First-Drapac)
  2. Dylan Teuns (BMC Racing Team) +5''
  3. David de la Cruz (Team Sky) +10''
  4. Rafal Majka (Bora-Hansgrohe) +13''
  5. lnur Zakarin (Katusha Alpecin) +38’'

Classement général:

  1. Simon Yates (Mitchelton-Scott) - 69h05’34’’
  2. Alejandro Valverde (Movistar) +0’’25
  3. Enric Mas (Quick-Step Floors) +1’22’’
  4. Miguel Angel Lopez (Astana) +1’36’’
  5. Steven Kruijswijk (Lotto NL-Jumbo) +1’48’’
  6. Nairo Quintana (Movistar) + 2’11’’
  7. Jon Izagirre (Barhain-Merida) +4’09’’
  8. Rigoberto Uran (EF-Drapac) +4’36’’
  9. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) +5’31’’
  10. Tony Gallopin (AG2R La Mondiale) +6’05’’

Maillon sept18

La Dromoise

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 22 septembre 2018
dimanche 23 septembre 2018
samedi 29 septembre 2018
dimanche 30 septembre 2018
dimanche 07 octobre 2018

VOIR TOUTES LES EPREUVES

EvoluCycle

Sena sept18