FLASHS

Urbain

COP26 : l’UCI demande aux dirigeants politiques de promouvoir le cyclisme

Publié le 04/11/2021 19:50

L’UCI a rejoint l'ECF et d'autres organisations pour écrire aux gouvernements participant à la COP26 à Glasgow, leur demandant de promouvoir le cyclisme pour réduire les émissions de carbone.

Les dirigeants du monde entier sont actuellement réunis à Glasgow durant la conférence sur les changements climatiques, COP26 (Conférence des Parties 26ème édition). Cette conférence est sensée permettre aux dirigeants de signer des accords visant à lutter contre le changement climatique et à décider de politiques communes. De nombreuses solutions sont proposées aux hommes politiques. Parmi elles, celle de l’Union Cycliste Internationale.

uci Cop 26 2021 ECF

Promouvoir le vélo pour réduire les émissions de CO2

 L’automobile est l’une des principales sources d’émission de CO2 dans l’atmosphère. Même s’il est impossible de remplacer les longs voyages en avion ou le transport de marchandises en camion par le vélo, dans de nombreux cas, l’utilisation de la voiture particulière pourrait être remplacée par le vélo ou le vélo électrique. C’est cet appel qu’à lancé l’instance dirigeante du cyclisme qui s’est associé à d’autres organisations comme l’ECF pour écrire aux gouvernements participant à la COP26.

Dans cette lettre ouverte, l’UCI développe ses arguments : « Le monde a besoin de beaucoup plus de vélo s'il veut lutter contre le changement climatique. Sans une action plus rapide et plus déterminée des gouvernements du monde entier pour réduire les émissions de carbone des transports, les générations futures seront confrontées à un monde plus hostile et beaucoup moins habitable ». 

Les arguments sensés de l’UCI pour la COP26

L’instance dirigeante a développé des arguments véritablement sensés pour demander la promotion du vélo : « Les émissions de CO? du secteur des transports continuent d'augmenter. Pendant ce temps, la transition vers des voitures et des camions à zéro émission prendra des décennies et ne résoudra pas d'autres problèmes comme les embouteillages et les modes de vie sédentaires ». L’UCI ajoute : « Malgré cela, la Journée des transports de la COP26, le 10 novembre, sera exclusivement consacrée à l'électrification des véhicules routiers comme solution à la crise climatique à laquelle nous sommes confrontés aujourd'hui ».

« L'UCI, l'ECF et tous les membres de la coalition estiment que le cyclisme représente l'un des plus grands espoirs de l'humanité pour un passage à un avenir sans carbone. L'utilisation du vélo ne produit aucune émission, a un impact positif considérable sur la société et, surtout, est une technologie qui est déjà largement disponible aujourd'hui » et de poursuivre : « Le monde ne peut pas se permettre d'attendre des décennies pour que les voitures à carburant fossile soient totalement éliminées et remplacées par des véhicules électriques. Il est nécessaire de tirer parti de toute urgence des solutions qu'offre le vélo en augmentant radicalement son utilisation ».

INSCRIPTION EN LIGNE