FLASHS

Urbain

Velotaf : c’est quoi, pourquoi cela explose et les avantages certains de cette pratique

Publié le 10/11/2021 08:00

Le velotaf c’est tout simplement se rendre en vélo au travail. Une tendance de plus en plus répandue et qui a connu une forte croissance. Les avantages sont certains à tous les niveaux.

Se rendre au travail en vélo… L’idée paraissait un peu hippie ou bobo il y a quelques années de cela mais c’est désormais une véritable tendance qui a un nouveau nom : le vélotaf. Sa racine semble toute évidente puisqu’il s’agit de la contraction des mots vélo et taf (travail en argot). Le nombre d’adeptes ne cesse de croître tous les ans et à même connu un véritable boom depuis le début de la pandémie de Covid-19. Cette pratique est même encouragée par certaines entreprises ainsi que par les municipalités de nombreuses grandes villes.

Les avantages certains du velotaf

Les avantages du velotaf sont très nombreux, notamment dans les grandes villes. C’est tout d’abord bien évidemment une pratique totalement écologique. Cela a aussi un gros avantage sur le plan économique. Remplacer la voiture, son carburant, assurance, parking, entretien, etc. par un vélo permet de réaliser une économie annuelle de 2.000 euros par an selon  Alltricks. Ces derniers se sont basés sur les économies réalisées sur un trajet aller/retour de 10 Km pour se rendre au travail. C’est aussi moins stressant quant aux retards liés au trafic et aux embouteillages.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, avec 15 Km/h de vitesse moyenne à vélo pour se rendre au travail, le velotafeur est plus rapide qu’une voiture en ville, particulièrement aux heures de pointe. Pas ou très peu de soucis aussi pour trouver un stationnement en vélo contrairement à la voiture. Le velotaf est aussi très bon pour la santé. En effet, selon les médecins, 36 min de pratique quotidienne du vélo permet de réduire de 50 % le risque de maladies cardiaques. 

velotaf electrique

La pratique du vélotaf est de plus en plus simple

De nombreuses villes, comme Paris, ont beaucoup développé leur réseau de pistes cyclables ces dernières années et cette tendance ne fait d’ailleurs que s’accentuer. De nombreuses municipalités offrent d’ailleurs des systèmes de location de vélo que ce soit à l’heure, à la journée ou bien encore avec des abonnements. Pour ceux que l’effort rebute ou que la condition physique ou l’âge ne le permet pas, il existe aussi l’alternative du vélo électrique qui présente les mêmes avantages exceptés au niveau de la santé.

Pour les employeurs, les avantages sont aussi certains d’avoir des employés qui privilégient le velotaf. Ils sont plus productifs, permettent de gagner de la place sur l’espace de parking, cela réduit les retards et l’absentéisme. Les entreprises qui mettent en place un plan vélo pour ses employés peuvent aussi toucher des aides de l’Etat et peuvent co-financer la bicyclette de son employé velotafeur.

Les inconvénients de se rendre au travail en vélo

Même si les avantages du vélotaf sont certains et ont déjà conquis 2 millions de travailleurs urbains d’utiliser le vélo pour se rendre au travail, il faut aussi noter qu’il existe des inconvénients. La météo tout d’abord. Alors qu’il est agréable de faire du vélo par beau temps, se rendre au travail en vélo un jour de pluie ou de grand vent peut être gênant si vous ne possédez pas de protections adaptées contre la pluie. En cas de forte chaleur aussi cela peut être ennuyeux d’arriver au travail en sueur.

Le risque d’accident n’est pas à négliger non plus. Le port d’un casque est évidemment conseillé tout comme les lumières nécessaires pour être bien visible, surtout de nuit. Cependant, le risque d’accident est aussi à prendre en considération car, en ville, un accident à vélo est toujours possible à tout moment aussi bien avec une voiture, un bus, qu’un autre vélo ou bien encore un scooter ou une trottinette. Il faut aussi être très vigilant avec les piétons, car un vélo est silencieux à la différence d’une voiture.

Enfin, autre inconvénient à prendre en considération dans certaines villes, est le niveau de pollution. En effet, en faisant un effort en vélo, on peut respirer beaucoup de pollution notamment dans certaines villes connues pour avoir des concentrations élevées. On se trouve effectivement à hauteur des pots d’échappement et sans habitacle. Certains dispositifs permettent cependant de réduire très notablement la quantité de pollution respirée.

velotaf urbain

Les raisons de l’explosion du velotaf ces dernières années

Le velotaf a connu une jolie croissance ces dernières années et même un véritable engouement depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19. En évitant les transports en commun, le velotafeur n’a plus à partager un espace restreint avec de nombreuses personnes et peut ainsi avoir une distance sociale confortable réduisant le risque de contamination. Beaucoup sont aussi passé au velotaf ces dernières années pour des raisons économiques, notamment les personnes représentées par les gilets jaunes qui sont à la peine financièrement et qui ont vu le budget voiture ne cesser de grimper plus vite que leurs augmentations de salaire. 

C’est aussi une solution utilisée, de façon plus ponctuelle, par certains, particulièrement lors des grèves dans les transports publics ou des journées à fort trafic. Enfin, beaucoup privilégient aussi de se rendre au travail en vélo tout simplement pour être davantage en harmonie avec leurs convictions écologiques.

Quel vélo pour le velotaf ?

Tout le monde (ou presque) peut se mettre au velotaf tant que la distance qui sépare son logement de son travail est supportable (il existe toutefois des compromis avec le vélo pour une partie du trajet et le train ou le métro pour le compléter). Cela nécessite cependant certains équipements dont, à commencer par le vélo évidemment. Plusieurs solutions sont disponibles. Utiliser un système de location de vélo si la ville ou vous résidez le propose est une solution à étudier. Sinon il vous faudra acquérir un vélo.

Le vélo de ville ou vélo hollandais, assez lourd, mais confortable, conviendra à beaucoup surtout qu’il offre la possibilité de transporter facilement des choses. Le VTC est plus polyvalent et sera plus réservé aux velotafeurs qui prendront des terrains mixtes. Le vélo pliant est idéal pour ceux qui ont un espace réduit et pas de place pour le stationner ou qui ont peur du vol. C’est aussi une bonne solution pour ceux qui combinent avec le métro. Le vélo cargo est idéal pour la famille et le transport de charges. Enfin, pour ceux qui ne souhaitent pas faire d’efforts, le vélo électrique présente de gros avantages.

Quels autres équipements sont nécessaires ?

En plus du vélo, certains autres équipements seront aussi nécessaires. Un antivol bien sûr pour stationner votre vélo en sécurité. Un antivol de bonne qualité et en forme de U est recommandé. Il faudra aussi cependant penser à des vêtements adaptés, notamment pour la pluie. Un kit de réparation peut aussi être bienvenu, car nul n’est à l’abri d’une crevaison ou d’un problème divers. Un sac à dos peut aussi être nécessaire ou de la bagagerie pour vélo pour emmener différentes choses.

Toutefois, c’est aussi au niveau du matériel de sécurité qu’il faudra porter une attention particulière. L’achat d’un casque est nécessaire tout comme d’un gilet jaune ou de vêtement à bandes réfléchissantes. La lumière est aussi un facteur important pour être bien visible surtout de nuit.

velo urbain velotaf

INSCRIPTION EN LIGNE