FLASHS

VTT

Interview de Nicolas Thiervoz (Roue d'Or d'Annecy)

Publié le 05/01/2006 00:05

Interview de Nicolas Thiervoz : "l'année 2005 a sans doute constitué la meilleure saison de ma carrière de sportif."
Interview de Nicolas Thiervoz : "l'année 2005 a sans doute constitué la meilleure saison de ma carrière de sportif."

Nicolas, peux-tu tout d'abord nous rappeler quel a été ton parcours dans le VTT depuis tes débuts ?
"C'est par obligation que j'ai dû arréter ma carrière de motocross suite à une fracture du poignet mal opérée qui s'est résolue par un poignet bloqué. La compétition dans l'âme, c'est fin 1995 que j'ai commencé le cyclisme par quelques randos en VTT entre copains puis en 1996 je me suis lancé dans la compétition de VTT. Dur dur de commencer une carrière à 24 ans dans un sport inconnu pour moi et après 12 années de compétitions de motocross. Mais avec motivation et plaisir, j'ai décroché une 35ème place au Championnat de France 1997. Puis, en 1998, avec le team Gitane, c'est le Tour VTT qui s'est offert à moi, avec une seconde place à la Forestière et une 25ème place au France. Cette évolution constante m'a permis en 2000 de décrocher une 7ème place en Elite au France et plusieurs places dans les dix en Coupe de France. En 2001, j'ai fini 8ème du Championnat de France avec un deuzième titre de champion Dauphiné-Savoie, sans oublier ma 6ème place dans la finale de la Coupe d'Europe, chez moi à Annecy. En 2002, toujours des places autour des 8, 10 au France avec une participation à la finale de la Coupe du Monde au Gets puis une 9ème place en finale de Coupe d'Europe en Italie. Mon ascension s'est arrêtée en 2003, avec une fracture de la clavicule au Raid SFR à Cassis, ce qui m'a éloigné six mois des compétitions. Ca a été une saison blanche. C'est avec beaucoup de réflexion que j'ai repris la compétition en 2004 en catégorie Masters, avec une place de vice-champion de France et un titre de Champion Rhône-Alpes toutes catégories sans oublier une victoires au Tour de la Réunion en Elite route. Maitenant, 2006 arrive et cela va déjà faire ma dixième année de compétition avec plus de 90 victoires en VTT cross-country."

Comment s'est passée ta saison 2005 ?
"L'année 2005 a sans doute constitué la meilleure saison de ma carrière de sportif. J'ai gagné le Championnat Rhône-Alpes toutes catégories et, en Masters, la Coupe de France, le Championnat de France à Bourg-d'Oisans et le Championnat d'Europe à Malè Val di Sol en Italie. C'est difficile de faire mieux malgré un petit regret de n'avoir pu aller au Championnat du Monde au Canada, faute de budget. Malgré tout, c'est sans doute ma plus belle année avec en plus la naissance de ma fille Eva."

Quels resteront les bons et les mauvais souvenirs de cette année 2005 ?
"Sans hésitation, il y en a deux ! Ma victoire à l'Europe en Italie, où je m'étais préparé très dur et les Championnats de Frances à Bourg-d'Oisans, où cela a été la cerise sur le gâteau et une énorme joie de porter le maillot bleu-blanc-rouge. Les mauvais souvenirs, je ne crois pas en avoir mais de toute façon, il faut mettre de coté les mauvais souvenirs et penser victoire."

Tu as signé un contrat avec les cycles CMT, en quoi cela consistera ?
"J'ai signé un contrat avec la marque CMT (Cycling Matériaux Technologique) pour l'année 2006. C'est une marque spécialiste du titane désireuse de s'implanter dans le VTT cross-country. La fabrication se fait en Europe et le montage dans les ateliers de CMT à Aix-les-Bains, en Savoie. Mon rôle sera de tester et d'améliorer les cadres tant en essais produits que lors des compétitions. Et bien sûr, de porter sur la plus haute marche des podiums la marque CMT."

En 2006, tu poursuivras avec le team de la Roue d'Or d'Annecy. Peux-tu nous le présenter ?
"Le team de la Roue d'Or entame sa deuxième année en tant que structure team club. C'est un team qui essaie de donner la chance à quelques coureurs de pouvoir courir à haut niveau sur les plus grandes courses de France. Mais c'est d'abord une bonne entente qui relit plaisir et performance avec malheureusement un petit budget. Le team est composé d'un manager qui dirige la structure et de seize coureurs soit un Cadet, trois Juniors, quatre Espoirs, deux Séniors, trois Masters et en féminine une Junior et deux Séniors."

Quels seront tes objectifs en 2006 ?
"Mes objectifs seront le Championnat d'Europe, les Championnats de France et, si j'arrive à boucler le budget, le Championnat du Monde au Canada. Je pense aussi m'aligner en Coupe de France marathon pour, pourquoi pas, obtenir ma sélection au Mondial à Bourg-d'Oisans. C'est aussi l'occasion de remercier mes sponsors 2006 qui sont, à ce jour, CMT, la Roue d'Or Annecy, Mavic, Adidas, Met, les cycles Toinet pour leur soutien."

Quel temps consacres-tu à la pratique du VTT ?
"Je consacre en période de compétition environ une douzaine d'heures hebdomadaires soit six jours sur sept. C'est environ 70 % de route et 30 % de VTT avec une à deux sorties de VTT dans la semaine. Mes entraînements sont planifiés suivant les grands rendez-vous du calendrier VTT mais il m'arrive souvent de courir sur route en national. Etant amateur et ne pouvant vivre des quelques très rares primes de résultats, il m'est difficile de faire autre chose que d'avoir une activité professionelle qui me prend quarante-et-une heures par semaine."

Qui considères-tu comme tes plus redoutables adversaires chez les Masters ?
"Il y a le champion du monde belge Geoffry Maes et le vice champion du monde Laurent Certain."

Comment jugerais-tu le niveau du VTT Masters en France ?
"C'est pour moi un des plus relevés au monde. Il n'y a qu'à voir les résultats des Français aux Championnats d'Europe (1er) et du Monde (2ème)."

Sais-tu comment cette catégorie est développée dans les autres pays ?
"Je pense que cette catégorie est développée de la même façon qu'en France. C'est domage qu'en France, la fédération nous oublie un peu. Le plus flagrant, ce sont les revues spécialisées qui nous rejettent dans les classements. Mais, juste par comparaison, en m'ajoutant 30 secondes de plus pour le dernier tour des Championnats de France, mon temps serait le meme que le 6ème Elite. Je me pose souvent la question pourquoi l'UCI a descendu à 30 ans l'âge de la catégorie Masters. Mais d'un autre côté, maintenant, je cours pour le titre de champion de France alors qu'en Elite, ce serait pour des places d'honneur."

Comment occupes-tu ton hiver en cette période peu propice à la pratique du VTT ?
"Pour moi, l'hiver en Haute-Savoie, c'est la neige et la tartiflette, et surtout repos le mois de décembre pour recharger les batteries. Mais quand arrive le mois de janvier, c'est le retour sur les routes d'entraînement mais impossible de faire du chemin à cause de la neige. Mis à part la course à pied et quelques sorties de ski de fond, je privilégie le vélo aux autres sports."

Quel est ton programme à venir ?
"Mon programme est de recommencer doucement pour arriver en forme à la première Coupe de France à Saint-Flour. En général, je choisis de m'affûter sur les courses sur route pour ensuite passer au VTT. Ma première course en VTT sera une Coupe Rhône-Alpes début avril. Je laisse de coté le Raid SFR Cassis, qui me paraît se présenter trop tôt dans ma préparation."

Propos recueillis le 4 janvier 2006.

Mavic nov18

Instagram Vélo101

Tacx semaine 3et4 nov18

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES