FLASHS

VTT

Résultats Championnat du Monde : Mont-Sainte-Anne

Publié le 02/09/2019 07:30

Vous n'avez pas pu suivre les Championnats du Monde disputés au Mont-Sainte-Anne (Canada) du 28 août au 1er septembre et souhaitez connaître les nouveaux porteurs du maillot arc-en-ciel si convoité ? Tout est résumé ici !

Juniors Femmes : 

Jacqueline Schneebeli Championne du Monde JuniorsJacqueline Schneebeli Championne du Monde Juniors | © SwissCycling

La course juniors dames lançait le programme des courses individuelles des Mondiaux. Dès le premier tour, un duo s’est détaché dans le passage sans doute le plus technique et spectaculaire du circuit (la Béatrice), sont alors en tête la Suissesse Jacqueline Schneebeli et l’Autrichienne Mona Mitterwallner. Elles ne seront jamais revues. Partie en troisième ligne au départ, Helene Marie Fosseholm commence alors sa remontée et ne cesse de grapiller des places. Devant, l’Autrichienne commet une erreur et chute, la Suissesse prend alors les devants et ne se retourne plus. Elle accroit alors son avance dans la deuxième partie de course et remporte le titre de Championne du Monde chez les Juniors. Mona Mitterwallner se remobilise et assure alors sa médaille d’argent tandis que Helene Marie réalise une incroyable remontée et vient prendre la troisième place. Pour nos Françaises, la course est un peu plus dure, gênée dans les passages techniques, Noémie Garnier termine à la 17ème place tandis que Pasquine Vandermouten, la Championne de France prend la 19ème place.

Classement général :

  1. Jacqueline Schneebeli (Suisse) en 1h05’03“
  2. Mona Mitterwallner (Autriche) à 1’08“
  3. Helene Marie Fossesholm (Norvège) à 3’11“

 

Juniors Hommes : 

Charlie Aldridge Champion du Monde JuniorsCharlie Aldridge Champion du Monde Juniors | © ReleveFFCSkoda

Chez les Juniors, la course met plus de temps à se décanter. En effet, c’est d’abord un groupe de 7 coureurs se forme en tête avec notamment l’Italien Vittone et un duo Anglais : Birchill-Aldridge. Parti en quatrième ligne, le jeune junior première année mais déjà triple Champion de France, Luca Martin fait l’effort pour revenir sur la tête et y parvient après seulement 2 tours de course. Dans le money-time de cette course, Vitonne et Aldridge qui semblent les plus techniques se détachent de la tête et un mano à mano a lieu. Derrière on retrouve notre Français Martin qui sans s’énerver a fait la jonction puis lâché ses adversaires. Le scénario va alors livrer quelques rebondissements, en effet l’anglais et le transalpin mène une telle bagarre que l’Italien plus lucide s’accroche à l’anglais et tombe. L’Anglais file vers le titre tandis que Luca Martin exulte quelques secondes après, après avoir rattrapé l’Italien et pris la seconde place. Andreas Emanuele Vittore finit tout de même sur la troisième marche. 

Classement général :

  1. Charlie Aldridge (Angleterre) en 1h07’31“
  2. Luca Martin (France) à 11“
  3. Andreas Emanuele Vittore (Italie) à 20“

 

Espoirs Femmes : 

Sina Frei Championne du Monde EspoirsSina Frei Championne du Monde Espoirs | © UCIMTB

C’est un fait surprenant mais chez les Espoirs Femmes, la course semble identique à un certain Championnat d’Europe disputé à Brno (République Tchèque). Effectivement, le podium est resté similaire. Sur la première marche, on retrouve la jeune Sina Frei (Suisse) qui malgré son jeune âge court avec les Elites en Coupe du Monde et y parvient même à monter sur le podium (top 5). La VTTiste a réalisé la course parfaite, sa technique lui a permis de prendre les devants dès les premiers passages techniques, elle ne lui restait plus qu’à gérer son effort et la victoire lui tendait les bras. Après l’argent l’an passé, c’est l’or pour 2019. En second rideau, la Française Loana Lecomte est accompagnée de l’Italienne Martina Berta et sont suivis par la jeune Laura Stigger tout juste sortie des rangs Juniors. Alors que Berta lâche du champ au fil des tours, Lecomte est rejoint dans les derniers tours et les deux filles nous ont livré une belle bataille dans le final. Malgré des attaques, la pépite Autrichienne était trop forte aujourd’hui et prend la seconde place. Loana Lecomte complète le podium alors que l’autre Française, Hélène Clauzel réalise une course régulière et termine 11ème.  

Classement général :  

  1. Sina Frei (Suisse) en 1h16’34“
  2. Laura Stigger (Autriche) à 31“
  3. Loana Lecomte (France) à 36“

 

Espoirs Hommes :

Vlad Dascalu Champion du Monde EspoirsVlad Dascalu Champion du Monde Espoirs | © Brujulabike

Il était le Grand favori et il n’a pas flanché, le Roumain Vlad Dascalu a dominé avec une maîtrise impressionnante une course espoirs impitoyable. Il offre à son pays le premier titre mondial de son histoire. Derrière lui, les deux Suisses Filippo Colombo et Vital Albin montent sur le podium malgré leur crevaison, ce qui n’est pas le cas de Simon Andreassen (Danemark), le grand malheureux de ces Championnats. Sur un circuit arrosé par la pluie, c’est le Roumain qui prend la tête dès les premiers hectomètres ne laissant à personne, mener les débats. Seul l’Espagnol Joffre Cullell Estape parvient à le garder en ligne de mire mais chute dans la Béatrice et est contraint à l’abandon. Alors que le Roumain file vers sa plus belle victoire, le dernier tour de piste fut incroyable. Alors qu’il s’envolait pour la médaille d’argent, le Danois Andreassen crève et se fait dépasser par les deux Suisses qui vont respectivement prendre la 2ème et 3ème place tandis que le Chilien Vidaurre termine 4ème avec un goût de médaille. Côté Français, Antoine Philipp le Champion de France vient accrocher le top 10 et prend la 8ème place. 

Classement général :

  1. Vlad Dascalu (Roumanie) en 1h19’50“
  2. Filippo Colombo (Suisse) à 1’57“
  3. Vital Albin (Suisse) à 2’06“

 

Elites Femmes :

Pauline Ferrand Prevot Championne du Monde ElitesPauline Ferrand Prevot Championne du Monde Elites | © UCIMTB

Un rêve devenu réalité pour Pauline Ferrand Prevot ! L’ambition pouvait paraître utopique seulement quelques mois après son opération de l’artère iliaque mais elle même le disait, elle « se sentait forte ». Après un retour en Coupe du Monde encourageant en mai avec notamment une victoire sur le circuit de Val di Sole (Italie), la deuxième partie de saison a sonné pour de bon le retour des ambitions à moins d’un an des Jeux Olympiques de Tokyo. Elle aurait pu se laisser déstabiliser par sa chute peu après le départ où « une Italienne est tombée devant elle durant le startloop » mais loin de ça, elle a réalisé une remontada. Alors qu’au premier passage sur la ligne elle n’entre même dans le top 10, elle va finalement reprendre une à une les concurrentes jusqu’à revenir sur Jolanda Neff (Suisse) à 2 tours de l’arrivée (6 au total) qui occupait la deuxième place. Plus rien ne pouvait alors l’arrêter surtout que l’Australienne Rebecca McConnell était en tête depuis déjà 4 tours. Affichant une grande sureté techniquement, elle lance une attaque à la Suisse qui ne peut suivre et file chercher McConnell et sa médaille d’or. Avant même le dernier tour, elle fait la jonction sur l’Australienne et ne prend pas le temps de récupérer, elle l’attaque directement et n’a plus qu’un tour à bloquer. Augmentant encore son avance dans cet ultime lap, elle a le temps de savourer son deuxième titre de Championne du Monde, 4 ans après le premier. Pauline Ferrand Prevot est donc la nouvelle Championne du Monde de VTT, le public Français a déjà hâte de la voir étrenner son maillot arc-en-ciel. Pour compléter ce podium, Jolanda Neff revient sur Rebecca McConnell et elles prennent respectivement la 2ème et 3ème place. Autre Française sur cette course, Julie Bresset prend la 24ème place avec quelques regrets après sa belle remontée dans le top 16 stoppée par une crevaison. 

Classement général :

  1. Pauline Ferrand-Prevot (France) en 1h28’51“
  2. Jolanda Neff (Suisse) à 43“
  3. Rebecca McConnell (Australie) à 1’17“

 

Elites Hommes : 

Nino Schurter Champion du Monde ElitesNino Schurter Champion du Monde Elites | © bikemtb

Ultime course de ces Championnats du Monde, la course Elites fut encore plus passionnante. Avec 5 Français pouvant jouer le podium et justement, un podium dont personne ne peut en être certain, le suspens n’a pu être qu’entier. Le pilote Suisse Nino Schurter qui a remporté pour la 7ème fois le général de la Coupe du Monde n’a commis aucune faute et c’est ce qui lui a permis de marquer un peu plus de son empreinte l’histoire du Cross-Country. Il est devenu pour la huitième fois Champion du Monde ce dimanche, au Mont Sainte-Anne. Alors qu’un groupe de 10 coureurs ne cesse de se séparer et se reformer, le Suisse accélère dans le quatrième des sept tours et plus personne ne l’a revu. Beaucoup de crevaisons sont à déplorer à l’image d’un autre Suisse, Mathias Flückiger, le Français Stéphane Tempier ou encore l’Italien Gerhard Kerschbaumer. Ces trois hommes jouent alors aux chats et à la souris pour occuper les places restantes au podium et c’est finalement le compatriote du vainqueur : Mathias Flückiger qui accroche la médaille d’argent. Le Français Stéphane Tempier impressionnant par son gros braquet qu’il emmène endosse la médaille de bronze après une course pleine de rebondissements.Beau tir groupé pour le clan tricolore qui place ces 5 participants dans le top 11 avec Titouan Carod 4ème, Victor Koretzky 7ème, Jordan Sarrou 8ème et Maxime Marotte 11ème.

Classement général :

  1. Nino Schurter (Suisse) en 1h27’05“
  2. Mathias Flueckiger (Suisse) à 30“
  3. Stéphane Tempier (France) à 38“
Par Jade WIEL

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES