FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Piste • La cipale, dernière mauvaises nouvelles

Retour au forum Autres > Piste Bas de page

envoyé le 21/01/2014 14:12

Hier lors du retour de ma sortie de l'après-midi je suis passé au vélodrome municipal parisien. Il est fermé depuis deux ans suite à la réfection totalement ratée de la piste. J'ai rencontré des cyclistes du  club  dont le siège est dans  l'enceinte du vélodrome. Ils ont eu l'occasion de faire des tests après chaque tentative de réparation: 

-Le polissage manuel des bosses est modérément une réussite, pas mieux pas pire que l'ancienne piste en fin de vie.

- L'un des virage est raté au niveau de la pente du raccord à la ligne droite (ça se voit à l'oeuil nu depuis les tribunes) c'est irrécupérable sans casser le virage.

-seul le bas de la piste est utilisable par les enfants de l'école du cycle à leur petite vitesse.

Tout ça dans l'indifférence totale du monde cycliste, silence sur les forums.   

Zut , j'ai oublié un S dans le titre et on ne peut le corriger.

Bonjour Philippe,

Cette piste est vouée a la destruction pure et simple a moyen terme...A l'origine c'était un terrain militaire pour essayer les engins motorisés au début du siècle passé.Je ne vais pas te raconter l'histoire de cet anneau ce serait trop long...Pourtant il y a eu un espoir vers les années 70,a l'époque de Morelon et Trentin,puis au début des années 2000 cette piste servait a l'entrainement des pistards comme Rousseau Baugé et Tournant entre autres...Cette piste appartient a la ville de Paris( je crois) Il faudrait faire pression au ministère des sports pour la faire classer en Patrimoine National car elle a une histoire...Plusieurs arrivées du TDF et des réunions de prestige dans les années 60/70 Elle a aussi servi de décors dans des films...Dans les années 70 (et plus tard mon fils dans les années 2000) participions aux "mercredis populaires" (avant c'était les jeudis)Celà pouvais initier les coureurs a rouler sur une piste ,même si elle n'était pas assez relevée pour exploiter les virages qui étaient trop loin de la ligne d'arrivée.(Pour le demi fond elle était trop "plate" aussi,mais exploitable,le rouleau au maximum de la moto.L'idéal serai de la raser completement au lieu de la "bricoler" a grand frais.D'en refaire une plus courte de,320 m,ou 250m pour qu'elle soit aux normes (elle mesure 500m avant elle mesurait 700m !!!)Mais le "hic" c'est qu'il y a un stade de rugby au centre et la piste est très gènante pour eux ..Alors vu la surface totale du terrain pourquoi ne pas faire une piste de 250m et un stade avec des tribunes distinctes?La piste dans le sens de la largeur actuelle et le stade déplacé d'une cinquantaine de mètres? ..Mais je sais c'est un peu utopique...Mais moi aussi je m'interroge sur le mutisme des fédérations et du club parisien qui occupe les locaux et des autres clubs de la R.P...Pourtant le cyclisme sur route est lui aussi menacé a moyen terme (organiser une course maintenant est digne du parcours du combattant .Le sport doit se faire dans un stade ,pas sur la route ...Je crois que dans plusieurs décenies la piste aura retrouvé la place qu'elle mérite (avant la seconde guerre mondiale les pistards étaient des vedettes,ils se présentaient au plublic en peignoir de soie,comme les boxeurs,qui étaient eux aussi très prisés,le cyclisme sur route était considéré un peu comme un sport de "campagnards"...Les aristocrates étaient les pistards...Mais bon je suis en train de rêver...   

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/01/2014 14:16

Hier lors du retour de ma sortie de l'après-midi je suis passé au vélodrome municipal parisien. Il est fermé depuis deux ans suite à la réfection totalement ratée de la piste. J'ai rencontré des cyclistes du  club  dont le siège est dans  l'enceinte du vélodrome. Ils ont eu l'occasion de faire des tests après chaque tentative de réparation: 

-Le polissage manuel des bosses est modérément une réussite, pas mieux pas pire que l'ancienne piste en fin de vie.

- L'un des virage est raté au niveau de la pente du raccord à la ligne droite (ça se voit à l'oeuil nu depuis les tribunes) c'est irrécupérable sans casser le virage.

-seul le bas de la piste est utilisable par les enfants de l'école du cycle à leur petite vitesse.

Tout ça dans l'indifférence totale du monde cycliste, silence sur les forums.   

Zut , j'ai oublié un S dans le titre et on ne peut le corriger.

 

Encore du travail de fonctionnaires, sans doute...

mp

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/01/2014 12:11

Pour ce qui est du choix de l'entreprise par la mairie à coup sur: Sté moins disante et tant pis si inexpérimentée sur ce travail particulier.

Il y a quatre ou cinq ans j'ai vu des types passer le Karcher sur la piste.Ils étaient deux et ne faisait que quelques mètres par jours .Puis d'un coup plus personne !! le projet a été abandonné ...(Dans un sens ce n'était pas plus mal car les parties "nettoyées" étaient couverte de particules de ciment très glissantes)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/01/2014 13:44

Bonjour Philippe,

Cette piste est vouée a la destruction pure et simple a moyen terme...A l'origine c'était un terrain militaire pour essayer les engins motorisés au début du siècle passé.Je ne vais pas te raconter l'histoire de cet anneau ce serait trop long...Pourtant il y a eu un espoir vers les années 70,a l'époque de Morelon et Trentin,puis au début des années 2000 cette piste servait a l'entrainement des pistards comme Rousseau Baugé et Tournant entre autres...Cette piste appartient a la ville de Paris( je crois) Il faudrait faire pression au ministère des sports pour la faire classer en Patrimoine National car elle a une histoire...Plusieurs arrivées du TDF et des réunions de prestige dans les années 60/70 Elle a aussi servi de décors dans des films...Dans les années 70 (et plus tard mon fils dans les années 2000) participions aux "mercredis populaires" (avant c'était les jeudis)Celà pouvais initier les coureurs a rouler sur une piste ,même si elle n'était pas assez relevée pour exploiter les virages qui étaient trop loin de la ligne d'arrivée.(Pour le demi fond elle était trop "plate" aussi,mais exploitable,le rouleau au maximum de la moto.L'idéal serai de la raser completement au lieu de la "bricoler" a grand frais.D'en refaire une plus courte de,320 m,ou 250m pour qu'elle soit aux normes (elle mesure 500m avant elle mesurait 700m !!!)Mais le "hic" c'est qu'il y a un stade de rugby au centre et la piste est très gènante pour eux ..Alors vu la surface totale du terrain pourquoi ne pas faire une piste de 250m et un stade avec des tribunes distinctes?La piste dans le sens de la largeur actuelle et le stade déplacé d'une cinquantaine de mètres? ..Mais je sais c'est un peu utopique...Mais moi aussi je m'interroge sur le mutisme des fédérations et du club parisien qui occupe les locaux et des autres clubs de la R.P...Pourtant le cyclisme sur route est lui aussi menacé a moyen terme (organiser une course maintenant est digne du parcours du combattant .Le sport doit se faire dans un stade ,pas sur la route ...Je crois que dans plusieurs décenies la piste aura retrouvé la place qu'elle mérite (avant la seconde guerre mondiale les pistards étaient des vedettes,ils se présentaient au plublic en peignoir de soie,comme les boxeurs,qui étaient eux aussi très prisés,le cyclisme sur route était considéré un peu comme un sport de "campagnards"...Les aristocrates étaient les pistards...Mais bon je suis en train de rêver...   

Le PCO - le club local  - puisque tu en parle ne peut pas faire grand chose.

Le local est fournit à titre gracieux par la mairie de Paris qui est aussi propriétaire du vélodrome mais il n'y a aucun lien entre les deux. Lorsque les coureurs du club veulent travailler sur piste, ils vont à l'INSEP, ce n'est pas beaucoup plus loin.

Ce n'est pas parce que le club ne fait pas de grande déclarations dans la presse que la Cipale n'est pas une préoccupation, néanmoins il faut être honnête l'histoire du PCO n'est en rien liée à celle du vélodrome ou de la piste, ce n'est qu'une coïncidence liée à la localisation du club, il serait maladroit de croire que ce club puisse avoir un lien structurel ou historique quelconque avec ce vélodrome.

Et pour la fédération qui reçoit son nouveau vélodrome flambant neuf dans le 78 ce n'est clairement pas à la Cipale que l'avenir du cyclisme sur piste se joue soyons honnête. La conduite de cette réfection est sans  doute maladroite, mais je vois mal la fédération investir dans la Cipale avec St Quentin et L'INSEP (et st denis) qui offrent déjà l'accès à des pistes.

Pour moi la cipale n'est pas le problème, s'il faut promouvoir la piste et que l'on considère qu'il faut encore une, il y a surement un meilleur endroit où la construire (ça évitera de se battre avec les usagers du stade).

En fait je ne suis pas certain que la fédé ait été consultée au sujet de cette réfection?

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/01/2014 16:23

Article dans LE PARISIEN d'aujourd'hui 29/01/14 : Après un rappel de l'affaire le journaliste émet un  sérieux doute sur la faisabilité de l'affaire après plus d'un an de ponçage tandis que ça commence à craqueler. La conclusion est que la seule solution semble être de tout casser et de reconstruire une nouvelle piste. 

Bonjour Philippe,c'est ce que j'avais écrit dans la premiere réponse ...Mais tout casser et reconstruire...Mission impossible..Et c'est bien regrétable car cet anneau,malgrès ses nombreuses imperfections était un outils de travail pour les pistards parisiens et une approche de la piste pour les débutants..On peut même y rouler avec des vélos de route...De plus il y a la piste de St Quentin...Mais il faut y aller ! et ce n'est pas la porte a côté pour les coureurs qui ne sont pas motorisés... 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/01/2014 14:52

Même motorisé, ça ne roule pas bien du tout le soir pour sortir de Paris. De quoi réfléchir à deux fois pour aller rouler une heure après le boulot. 

Quand je pense que pour aller courir a St Denis,je partais de Sartrouville pour prendre la train a la gare de Houilles,avec vélos de piste SVP !!! (car a Sartrouville les vélos ne passaient pas le portillon d'accès au quais)nous prenions le métro,souvent gratuitement, car les contrôleurs n'étaient pas aussi cons qu'aujourd'hui et nous nous rendions a St Denis car la piste n'est qu'a quelques centaines de mètres de la station de métro ...(cétait dans les années 60)...La circulation,surtout le samedi matin,était assez rare..Mais a cette époque déjà la piste était en très mauvais état .je sais qu'elle a été refaite plus tard.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Piste Haut de page