FLASHS

Amateurs

Néo Pro 2019: Geoffrey Bouchard chez AG2R La Mondiale

Publié le 13/11/2018 08:00

Nouvel article de notre nouvelle rubrique consacrée aux néo Pros 2019. On interviewe Geoffrey Bouchard, Champion de France sur route amateur, qui rejoint AG2R La Mondiale en 2019.

D'où viennent les nouveaux pros Français du peloton 2019? Ils sont 10, par ordre alphabétique: Geoffrey Bouchard, Mathieu Burgaudeau, Alexys Brunel, Kevin Geniets, Thibault Guernalec, Simon Guglielmi, Victor Lafay, Emmanuel Morin, Théo Nonnez et Alan Riou. Vous les retrouverez désormais chaque mardi sur Vélo 101 et vous découvririez de quels clubs ils proviennent? Qui les a formé? Par quels bonheurs, par quelles galères sont-ils passés pour en arriver à toucher le graal: passer professionnel. Certes ils ne seront pas tous en World Tour, mais leur rêve est atteint, et l'avenir est à eux. Place aujourd'hui à Geoffrey Bouchard (AG2R La Mondiale en 2019).

Geoffrey, peux-tu nous raconter tes premiers pas dans le vélo ? Quel vélo utilisais-tu ? À quel âge ?

Avant, je faisais beaucoup de foot. J’utilisais mon vélo pour me déplacer dans mon village pour jouer avec les copains ou pour aller se baigner dans la région Dijonnaise. J'ai déménagé à l’âge de 14 ans de Grenoble à Voiron. De suite j'ai beaucoup aimé les paysages et je prenais de plus en plus mon vélo. J'ai commencé à 14 ans dans une famille qui ne connaissait rien au vélo. J'ai fait la connaissance d’Alexandre Chenivesse qui m’a beaucoup aidé grâce à son équipe de développement des jeunes juniors (BTWIN U19 Racing Team)

Par quels sports es-tu passé avant ou pendant le vélo ?

Je ne faisais que de la route, et l’hiver je complétais avec le trail, la musculation et le ski de fond.

Geoffrey Bouchard en 2010 (BTWIN U19 Racing Team)Geoffrey Bouchard en 2010 (BTWIN U19 Racing Team) | © BTWIN U19 Racing Team

Te souviens-tu des dirigeants ? En quoi t'ont-ils marqué ?

À Vaulx-en-Velin (Vulco VC de 2011 à 2014), j'ai rencontré Jean Delphis et Régis Auclair. J'ai appris le vélo au côté de vieux briscard dans l’équipe mais il me manquait un climat de confiance pour pouvoir performer. J'ai eu une saison difficile en Espoir 3 car j'ai privilégié les études à la place du vélo pour valider mon DUT Science et Génie des Matériaux.

nullVulco VC Vaulx-en-Velin, en 2013

Par quels autres clubs es-tu passé jusqu'au moment de passer pro en janvier 
2019 ?

Après 4 années chez Vulco-VC, en 2015 j'ai décidé de rejoindre le CR4C Roanne. La densité de coureurs et les moyens mis à disposition mont vraiment boosté. En 2015, j'ai terminé 2e du GP Souvenir Jean Masse en début d'année. C'est la première fois que je faisais un résultat à ce niveau. Malheureusement le reste de l’année fut moins glorieux car je suis tombé malade pendant 5 semaines avec une grosse bronchite puis j'ai eu un hygroma à cause de la selle qui m'empêchait de pouvoir rouler. J'ai arrêté ma saison en mai afin de me faire opérer. En 2016, j’ai fait une bonne saison, en remportant 7 victoires, dont le GP de Cours la Ville. Je suis resté chez CR4C jusqu’en 2018.

Chez CR4C Roanne, mes coéquipiers on fait aussi un travail remarquable car ils n’hésitaient pas à rouler pour moi dans les grosses compétitions et ils m'ont aidé à remporter de nombreuses courses. Je passe pro, mais malheureusement pour eux, ils n’ont pas de reconnaissance du travail accompli.

nullGeoffrey Bouchard avec 5 co-équipiers en 2018

Y-a-t-il eu un ou des moments où tu as failli lâcher, abandonner… Pourquoi ?

La saison 2017 fut un peu plus dure. J'avais changé d’activité professionnelle et je n’arrivais pas à concilier cette activité et le vélo. J'étais Assistant Commercial chez Oxyria (un bureau d'étude maître d'oeuvre et coordonateur de traveaux). Je n'arrivais pas à organiser mon emploi du temps et j'accumulais beaucoup de fatigue. Je consacrais la moitié de mon temps au vélo et la moitié à cette activité.

J'ai décidé d'arrêter de travailler pour ne pas regretter de n'avoir jamais tenter ma chance à fond. Je remercie mon ancien patron, Christian Villain, qui a accepté mon choix. Il m'a dit à ce moment là les choses qu'il fallait.

Les études ont-elles toujours été obligatoires pour toi ?

A partir de 2018, j’ai décidé de ne me consacrer qu’au vélo et le pari fut gagnant. On peut dire que j'ai perdu du temps en travaillant depuis 5 ans en parallèle du vélo, mais je pense que ce sont des choses qui m'ont aidé à faire la saison que je viens de faire en 2018. Je pense qu'on peut réussir en empruntant un chemin différent. Toutes mes expériences, parfois compliquées, m’ont servi à passer le palier nécessaire pour attirer l’oeil des équipes professionnelles.

nullGeoffrey Bouchard, Champion de France sur route amateurs 2018 © Studio 14 Jean Philippe Ehrmann

Tu passes pro, une échéance majeure, trouves-tu que le travail des clubs qui 
t'ont formé est assez souligné ?  Penses-tu qu'un club qui t'a formé devrait recevoir une indemnité de formation ?

Je suis pour les indemnités de formation qui valoriseraient le travail effectué par les clubs de division nationale. Cependant il faudrait pouvoir les faire suivre tout le long de la pyramide en pensant aussi aux petits clubs qui forment les jeunes dans les petites catégories.

abus JUIN

KTM

Meribel juin 2019
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
mercredi 12 juin 2019
dimanche 23 juin 2019
vendredi 28 juin 2019
dimanche 30 juin 2019
samedi 06 juillet 2019
dimanche 07 juillet 2019
jeudi 11 juillet 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES