Aller au contenu

Fluoflashfun33

Membre
  • Compteur de contenus

    671
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16

Fluoflashfun33 a gagné pour la dernière fois le 15 janvier

Fluoflashfun33 a eu le contenu le plus aimé !

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Fluoflashfun33's Achievements

Rising Star

Rising Star (9/14)

  • One Year In
  • Very Popular Rare
  • Posting Machine
  • One Month Later
  • Bon esprit

Recent Badges

180

Réputation sur la communauté

  1. J'ai revu mon trajet. J'ai déjà fait presque 280Km dans la journée lorsque j'ai fais Bordeaux Royan aller-retour. Mais j'étais beaucoup moins chargé et puis le profil de la balade était relativement plat. Lorsque je vais aller à côté de Poitiers, j'aurais plus de dénivelés et plus de poids et je me souviens que lorsque j'avais fais les 400 bornes en 22h, ça m'avait valu une grosse lombalgie deux semaines plus tard. Là encore c'était sur un profil relativement plat avec moins de poids sur le vélo. Donc je vais revoir mes plans et envisager de faire la route en deux jours. J'envisage deux possibilités : - passer par Royan, ça me fera un parcours de 305Km avec du dénivelé surtout sur le dernier tiers. J'ai repéré un camping à environs 200Km du départ. Donc je pourrais faire les premiers 200Km d'une traite, puis réserver les 100 et quelques derniers Km pour le lendemain. - Passer par chez mes parents, en Charente. Le trajet fera 280Km. Je suis déjà allé jusqu'à chez mes parents en vélo, les routes sont bien, il y a des voies vertes et un peu de pistes. La maison de mes parents se trouve pile au milieu. J'ai fais le chemin pour aller à Royan, les paysages sont magnifiques du côté de Talmont et Meschers.
  2. Je fais souvent des distances aux alentours de 130Km, après c'est toujours le même trajet, une piste cyclable faite de faux plats, tout ça pour aller trempouiller de la viennoiserie dans du chocolat chaud le WE 😛 Sur ce genre de distance (280 bornes), comme quand j'avais fait Bordeaux / Royan aller retour, je pars dans la nuit à la fraiche, je roule à mon rythme (aux alentours de 20, 22Km/h) et j'arrive quand j'arrive. Par contre j'aime bien les faire d'une traite. La distance ne m'effraie pas plus que ça, par contre ce sont les conditions qui me font un peu peur : y aura-t-il beaucoup de circulation, comment seront les conducteurs-trices sur la route, aurais-je choisi la bonne solution concernant l'équipement de mon vélo... L'idéal d'ailleurs, ce serait d'avoir un maximum de pistes cyclables et de voies vertes, dans cette région je ne sais pas à quoi m'attendre...
  3. Merci pour vos retours. J'ai bien cogité depuis hier et j'ai tendance à penser que la meilleure solution serait de prendre le route. - Je suis habitué à faire des distances importantes avec mon route, j'ai mes marques. - Je me suis imaginé ce que serait de rouler avec des sacoches arrières, je pense de plus en plus que ça me déplaira de rouler avec ça au cul. - Le gravel est un poil plus lourd que le route, à ça j'y rajouterais le poids d'un porte-bagages, le poids des sacoches et le poids des affaires que j'emporterais, ça va faire beaucoup et ça va me freiner d'autant plus. Je me connais, si j'ai la sensation de me trainer même un tout petit peu, sur presque 280Km ça va être moralement chiant. Je vais chercher à aller trop vite, ça va m'épuiser. - Le problème des freins, puisque c'est vrai que depuis que j'ai les deux systèmes, je préfère les freins à disques aux patins, c'est finalement secondaire, l'important étant que ça freine. - Le problème de ne pas pouvoir emporter de la nourriture, je vais le régler en emportant avec moi un sac banane de 2l. Je pourrais y loger le repas du midi et puis le lendemain matin je mangerais une ou deux barres de céréales. - Comme je compte faire des BRM cette année, je ne me vois pas les faire avec des sacoches sur porte-bagages. J'aime bien l'idée d'avoir un vélo équipé et dédié aux distances. - Je vais changer les roues pour des roues plus performantes (celles que j'ai sont les roues fournies avec le vélo qui est un entrée de gamme), avec les pneus de 28 dessus, déjà que mon route est confortable pour moi, ça devrait être pas mal. Et puis un bon équipement vestimentaire, parce que c'est important mine de rien. Voilà où j'en suis dans ma réflexion...
  4. Pour l'éclairage j'ai une ravemen pr2400 à l'avant, ça eclaire hyper bien. A l'arrière le Varia de garmin qui eclaire bien et signale les voitures. Deux batteries externe de 10.000mah qui me permet de recharger même en roulant. Avec ça je tiens facile la nuit. Il m'est arrivé de partir de nuit à 2h du mat.
  5. Je roule beaucoup de nuit, j'ai l'éclairage qu'il faut et j'ai déjà fais 280Km en une journée. Ma plus grosse distance bouclée en 22h était 408Km. Donc c'est tout à fait envisageable pour moi 😉
  6. Bonjour, cet été je vais aller à un festival à Airvault, à côté de Poitiers. J'y reste trois jours en camping et je compte y aller en vélo. Le trajet va faire 278Km avec que de la route, juste 1,70Km de piste cyclable et j'aimerais faire le chemin dans la journée. J'ai deux vélos : - Un route (Wilier Montegrappa) avec des roues d'origine qui ne doivent pas être top (je n'ai pas de point de comparaison par manque d'expérience, mais comme c'est un vélo d'entrée de gamme avec les roues montées d'origine dessus...) et des pneus de 25mm. Ce vélo ne dispose pas d'oeillets de fixation pour mettre un porte bagages, je l'utilise en bike paking et je suis à l'aise dessus. Les freins sont des freins à patins. - Un gravel (Wilier Jareen) avec des roues d'origine (comme sur le route), il dispose d'oeillets de fixation pour mettre un porte bagages (il n'a pas de porte bagages) et de freins à disques. J'ai monté des pneus de 28mm dessus, j'ai l'impression d'avoir un route ! Le festival va se dérouler fin juillet, donc il devrait faire chaud, pour ces trois jours j'aurais besoin de peu de vêtements. Je vais arriver la veille, le camping municipal sera ouvert et il fera sans doute nuit quand j'arriverais. Je n'aurais pas possibilité de trouver de la nourriture à ce moment-là, ni le lendemain matin pour le petit déjeuner. Si je prends le route en configuration bike paking, je n'aurais pas la place d'emporter de la nourriture, il faudra donc que je m'organise pour trouver une superette sur la route et que je me contente d'une barre de céréale le matin. Si je viens avec le gravel monté en 28mm, je pourrais l'équiper d'un porte-bagages et de sacoches, et donc je pourrais emporter de quoi manger. Par contre, j'ai peur que le vélo soit trop lourd et avec trop de prise au vent avec les sacoches pour faire les 278Km d'une seule traite. Au niveau des freins, depuis que j'utilise les freins à disques, je préfère ce freinage aux freins à patins, ceci dit, en cas de panne/casse du circuit de freinage (ce qui ne m'est jamais arrivé), je serais bien emmerdé avec les freins à disques hydrauliques. Je vais investir car je devrais bientôt toucher une prime. C'est là mon hésitation : - Partir avec le route, j'investirais alors dans une paire de roue et des pneus de 28mm. Ma première impression des 28mm sur mes roues d'origine était mitigée, par contre le gain de confort est indéniable. Je me dis qu'avec des roues plus performantes, ça devrais largement compenser et le voyage sera plus agréable. Par contre, je ne pourrais pas apporter de quoi manger, en revanche, je pourrais faire la route en une seule journée. - Partir avec le gravel, j'investirais alors dans un porte-bagages et des sacoches. Je bénéficierais des freins à disques, donc d'un freinage qui me plait plus, je pourrais apporter de la nourriture et des affaires de confort. Par contre, avec le poids supplémentaire (déjà que le gravel est un poil plus lourd) et la plus grande prise au vent des sacoches, je crains qu'il ne devienne difficile pour moi de torcher les 278Km en une journée sans terminer carpette au camping (et donc être un peu mal les trois jours de festival). Je suis donc hésitant... Une nouvelle paire de roue me serait utile sur mon route, un porte-bagages et des sacoches pourront m'être utiles à d'autres occasions. Avec la solution du gravel ce serait un freinage plus convenable pour moi, plus de confort sur place, mais il faudrait que j'envisage de mettre deux jours au lieu d'un pour le trajet. La solution du route serait celle de la "vitesse" au détriment du confort. Qu'elle solution choisiriez-vous dans ce cas de figure ? Merci
  7. L'objectif de ce jour était de rendre visite à de la famille du côté d'Andernos pour déguster une tartiflette. Avec ce froid (je suis souvent dehors pendant mes journées de boulot), j'avais une furieuse envie de faire fondre du fromage sur de la patate et l'invitation arrivait à point nommée ! Je suis parti à 6h52 pour 87,58Km en empruntant les pistes cyclables Bordeaux/Lacaneau, puis Lège et Andernos. Arrivé vers 10h50, feu de cheminé pour se réchauffer, tartiflette pour se sustenter, petite journée sympa quoi... Je suis ensuite repartis à 16h12 pour 81,15Km et suis arrivé chez moi vers 20h. 22,5Km/h de vitesse moyenne à l'aller (23,6Km en vitesse moyenne de déplacement), 21,4Km/h de vitesse moyenne au retour (22Km/h en vitesse moyenne de déplacement). Un rythme cardiaque plutôt bas, autour de 120Bpm de moyenne, tranquille, à priori c'est mon rythme de croisière. J'aime partir dans la nuit, parce que souvent je croise des animaux. Ce matin j'ai été servi ! A un moment, j'ai vu un gros chevreuil traverser la piste cyclable. En regardant dans le champs à gauche, j'ai vu cinq autres chevreuils, plus petits, ils ont traversé devant moi. J'ai ralenti car je ne voulais pas m'en manger un. C'était magnifique 🙂 Au retour, j'ai essuyé un petit crachin pendant 5mn environs au tout début du trajet, puis après du vent, surtout sur ces pistes cyclables droites et parfois dégagées... Le vent qui rend le pédalage plus difficile, et la monotonie des lignes droites qui n'en finissent pas sur des Km, ça peut être terrible pour le moral ^^ J'ai croisé aussi un autre type de troupeau. Trois spécimens d'adolescents, avec un seul vélo, sans aucune lumière, marchant sur la piste cyclable dans la nuit noire et obscure loin de tout. Je me suis arrêté et leur ai demandé "vous avez un problème", bon, l'approche n'était pas top, j'ai dû préciser "je vous vois sans lumières, je me demande si vous avez un soucis de matériel". Ils m'ont dit que non, tout avait l'air normal pour eux... j'ai pas compris, bah j'ai continué ma route. Donc pour résumer, 168Km aujourd'hui.
  8. 8h pour faire 200Km, c'est bien ! Presque 26Km/h de moyenne sur une telle distance, c'est pas mal du tout je trouve 🤔
  9. Merci pour ton retour. Je creuse le sujet en cherchant des témoignages, il y a du pour et du contre, dans le contre, il y a le fait que le rendement des panneaux solaire est vite très mauvais. A partir du moment où les panneaux sont mal orientés, la puissance baisse significativement. De ce que je lis dans les témoignages, il semble que la solution convient si on utilise les panneaux à l'arrêt, mais si on roule il faut s'attendre à devoir laisser charger pendant des heures. Dans la configuration de cet été, je roulerais de Bordeaux à Airvault (à côté de Poitiers). Je pense ne mettre qu'une journée pour arriver sur place. Ensuite je plante la tente et je reste 3 jours sans bouger, à ce moment là, si j'opte pour la solution des panneaux solaire, je pourrais les installer en plein soleil (ce sera en juillet). D'après ce que je lis, ça pourrait ben aller.
  10. Haha j'allais dire la même histoire de troller un brin 😛
  11. Je pèse entre 90Kg et 92Kg. Peut-être que mon vélo, un entrée de gamme, est suffisamment confortable pour amortir parce que je n'ai jamais eu l'impression qu'il était tape-cul ou trop raide, même avec des pneus aussi gonflés. Qu'est-ce que tu entends pas des pneus "à caa" ?
  12. C'est ce que j'utilise, des gants avec les doigts nus et une partie qui se rabat pour en faire des moufles. Effectivement, les doigts sont bien protégés, sauf les pouces qui font mal parfois 😕
  13. C'est que même sur de la sortie ballade, si j'ai l'impression que mes pneus me freinent, je ne trouve pas ça agréable. Mais bon, je n'ai pas beaucoup d'expérience, je fais peut-être fausse route 😉 Par contre je ne compte pas gonfler les 28mm à 9 bars, le maximum c'est 7.
  14. Sinon pour le froid aux pieds, je reluque ça depuis quelques temps, à utiliser avec des sur-chaussures en plus. Mais je ne sais pas si c'est une bonne idée, et puis ça fait des batteries en plus... https://www.g-heat.com/collections/chaussettes-chauffantes
  15. Ha ok... non les 25mm et les 28mm sont des Vottoria Saffiro Pro. Peut-être que ça vient de la pression que je leur ai mis alors. Les 25mm sont donnés pour une pression entre 6 et 9 bars, je les gonfle à 9bars. Les 28mm sont donnés pour une pression entre 5 et 7 bars, je les ai gonflé à 6bars. J'avais l'impression vers la fin qu'ils collaient au sol. Il faudrait que je réessaye mais en les gonflant au maximum alors...
×
×
  • Créer...