Aller au contenu

Fluoflashfun33

Membre
  • Compteur de contenus

    306
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5

Fluoflashfun33 a gagné pour la dernière fois le 23 mai

Fluoflashfun33 a eu le contenu le plus aimé !

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Fluoflashfun33's Achievements

Collaborator

Collaborator (7/14)

  • One Month Later
  • Bon esprit Rare
  • Week One Done
  • Dedicated
  • Collaborateur

Recent Badges

46

Réputation sur la communauté

  1. C'est très incohérent comme discours... Si on t'écoute, le compteur GPS ou les freins à disque, c'est juste du marketing. Sous-entendu, celles et ceux qui achètent ça sont victimes du marketing, ce sont des pigeons. Tu n'as pas l'impression de dénigrer les choix des uns et des autres là ? Clairement si !
  2. Pour être honnête, au début j'ai ramé avec mon Garmin. La première des raisons est que je l'appréhendais comme un GPS de voiture, ou une appli GPS pour voiture. La seconde est que comme tout nouvel appareil, il faut un petit temps d'adaptation pour comprendre et se balader dans les menus. Une fois ce petit temps d'adaptation passé, c'est franchement pas compliqué.
  3. Coucou, pour le DI2, j'en sais rien, je n'en ai pas, mais d'après ce que j'ai pu lire et entendre, la batterie tiens très longtemps, et c'est normal, les dérailleurs ne sont pas continuellement en fonctionnement. Bon, après à mon niveau je ne vois pas l'intérêt d'avoir une transmission électrique. Cependant, je pense qu'on peut vite tomber dans les "fantasmes" autour des nouvelles technologies en pensant qu'elles vont être compliquées à mettre en oeuvre au quotidien. Parfois c'est le cas, parfois ça ne l'est pas. Et par exemple, je pense que tu te fais des idées sur le GPS et la ceinture cardio. "Mettre à jour la dernière version et charger le GPS" Non, la mise à jour c'est pas tous les jours, donc avant de partir, sauf cas exceptionnel, tu n'es pas obligé de mettre à jour ton GPS. D'ailleurs tu peux l'utiliser sans qu'il n'ai sa dernière mise à jour, la mise à jour tu peux le faire tranquillou au calme et ça ne prend pas des plombes non plus. Pour la charge du GPS, c'est juste brancher un câble, c'est pas un truc qui prend beaucoup de temps et qui demande beaucoup d'effort intellectuel. Je ne charge pas mon GPS avant chaque sortie, je dois le charger une fois par semaine... et encore... Et quand je décide de faire une grosse ballade de plus de 100 Km, vu que je prépare mon vélo la veille au soir, je mets le GPS à charger dans la foulée. Gonfler ses roues est plus long et plus technique que mettre son GPS à charger, pourtant, personne ne râle ou ne trouve fastidieux de devoir gonfler ses roues 😉 "vérifier le cardio truc machin (pile ou batterie)" Sur ma ceinture cardio, je n'ai rien pour vérifier la pile ou la batterie, donc c'est simple... je n'ai pas besoin de vérifier ! La seule chose que j'ai à faire, c'est la mettre au bon endroit et mettre un peu d'humidité sur les capteurs. Ce n'est rien à faire, vraiment rien. Pour l'indicateur de puissance etc, ça va être sans doute pareil. Une pile qui tient six mois ou un an. Tu roule avec un compteur de vitesse sur ton vélo ? "Il faut que le capteur soit bien installé sur le rayon de la roue, il faut que le compteur soit bien paramétré (notamment la hauteur du capteur pour que la vitesse affichée soit correcte), il faut vérifier la pile avant chaque sortie etc etc..." En disant ça, j'exagère beaucoup les choses.
  4. Je commence le vélo, je fais 126Km, j'arrive au bout de ma vie, je suis pas bien, le lendemain soir je pisse du sang. Je m'équipe d'un Garmin avec ceinture cardio, d'une bonne selle et d'un cuissard. Je roule en surveillant les données cardios. J'arrive chez moi après avoir fait le même parcours, je suis très bien et je ne me suis pas blessé. Plus tard, je fais 222Km, je me fait une tendinite au genou au 150éme Km, je fais les 72Km restant en ayant le genou en vrac. La semaine suivante je vais faire une étude posturale dans une clinique du sport. Caméras partout, capteurs, imagerie, réglage par un podologue expert en biomécanique. Deux semaines plus tard je fais 280Km sans absolument aucun problème et un confort sur mon vélo que je n'avais pas avant. La semaine d'après je fais près de 410Km en 22h (dans la même journée). Je suis un débutant, je profite de ce que tu appelle le "marketing", je profite de prestations qui font "professionnelles" et beaucoup me diraient sans doute que c'est trop dépenser, que je ne suis pas un professionnel, juste un débutant, que je n'ai pas besoin de tout ça. N'empêche, dans les faits, ça m'a été très utile. Je peux aller plus loin, avec plus de plaisir et moins de blessures. Alors certes, admettons que j'ai succombé aux sirènes du marketing... n'empêche, moi ça m'a été utile.
  5. Je trouve que le deal est intéressant 😉
  6. Merci, je suis allé voir sur le lien que tu as mis dans ton message et j'ai fais l'exercice d'étirement du "chevalier". Je ne sais pas trop si c'est ça, mais en tout cas ça m'a fait du bien. En tout cas je serais curieux de savoir si c'est lié à ma pratique du vélo ou non. D'abord je pense que le réglage de mon vélo n'est pas en cause car il a été réglé lors de l'étude posturale et que depuis j'ai fais une grosse ballade de 280Km sans aucuns problèmes, puis une grosse ballade de 400Km sans aucun problèmes non plus. Hier j'avais mal au dos mais je suis quand même allé au boulot, pas avec le même vélo (j'en ai un pour les ballades et un pour le "vélotaff") et même si j'avais mal au dos, ça allait très bien pour pédaler. J'essaye de trouver un rdv rapidement chez un/une ostéo...
  7. Bonjour, depuis dimanche, gros mal de dos. Je sens que c'est musculaire (je ne sais pas pourquoi, c'est mon ressenti) et ça a tendance à descendre un peu dans l'aine. Pourtant, je n'ai rien fait de particulier. Samedi, pas le dernier mais celui d'avant, j'ai fais ma grosse distance de 400 bornes. Pas de douleurs particulières, juste un peu mal au cul (mais normal pour 22h sur la selle) et fatigue dans les jambes. Après repos la semaine (enfin, boulot mais sans efforts physiques). Le week-end passé je me dis que je ne vais pas faire de vélo, je vais rester tranquille. Et dimanche, bim, gros mal de dos et ça continue encore aujourd'hui. On me dis que c'est peut-être des douleurs dûs au vélo, à retardement. J'ai du mal à y croire... ça vous est arrivé déjà ? Merci 😉
  8. Peut-être ton écran qui est mal réglé, sur le miens je vois très bien. Effectivement le caoutchouc est partiellement parti 😞
  9. Salut Dominique, je me suis mis au vélo il y a un peu plus de six mois maintenant je crois, donc j'ai peu d'expérience et surtout absolument aucune en pédale automatique autre que celles de type SPD. La technicienne vélo qui m'a conseillée m'avait conseillée le système Shimano avec les pédale plates d'un côté et automatiques de l'autre. La raison est qu'au départ, je me suis mis au vélo pour aller au boulot, histoire d'allier un besoin de faire du sport et l'utilité, donc ce choix était cohérent sachant que ça me permettait de marcher normalement avec des chaussures équipées de cales, mais également parce que la seconde moitié de mon trajet de 12Km quotidien est de la ville (donc poser le pied souvent à terre, c'était plus pratique de basculer sur le côté plat des pédales). Comme on m'avait prédit que je tomberais au départ à cause des pédales automatiques, j'ai réglé le ressort au minimum pour que mes pieds se désenclenchent facilement des pédales. Ce n'est jamais arrivé (pour le moment en tout cas lol) et puis je n'utilise jamais le côté plat des pédales. Par contre j'ai déjà faillit chuter dans un virage. Ma roue arrière a chassée et j'ai commencé à chuter. A ce moment, mes pieds sont sortis tout seuls des pédales automatiques et j'ai pu me rattraper. Après j'ai acheté un second vélo que j'utilise pour les grandes ballades (un peu plus de 400Km la dernière). Il s'agit d'un vélo de route, un Willier Montegrappa (c'est peut-être le premier prix de chez Willier, mais je l'adore) et je l'ai fait équiper de pédale SPD Shimano, et ça me va très bien comme ça 😉
  10. Mais en fait le smartphone ne sert qu'une seule et unique fois, voir pas du tout. Quand je décide de faire une sortie, je fais ma trace à l'avance, et là je n'utilise que Komoot sur l'ordinateur, puis transfert sur le GPS. Les rares fois où j'ai utilisé mon smartphone c'était pour rentrer un autre parcours, smartphone utilisé deux minutes puis rangé dans la sacoche. Le smartphone n'est jamais sur le cintre, sous la pluie, il n'y en a pas besoin, il est rangé, comme dans ton cas. La différence c'est que le GPS étant relié au smartphone, en cas de chute le GPS envoie l'ordre à mon téléphone de prévenir mes proches pour faire intervenir les secours au cas où je ne donne pas de signe de vie. Je pense que le refus d'utiliser le smartphone, pour beaucoup de personnes, c'est la crainte que ce soit compliqué. Or, si on sait utiliser un GPS, on sait utiliser un smartphone. Et puis, je trouve qu'une appli comme Komoot sur l'écran d'un smartphone sera toujours plus précis que sur un GPS. Dans certains cas, c'est pas mal de pouvoir consulter la carte sur son téléphone en cas de doute. Si la trace qu'on a envoyé sur le GPS est également disponible sur l'appli smartphone, on peut de temps en temps sortir le téléphone pour consulter la carte. Sur un trajet de 222Km, à un moment je suis passé par un passage un peu difficile à interpréter sur le GPS, j'ai consulté la carte sur le smartphone, plus facile à zoomer, plus précise, j'ai trouvé ça confortable.
  11. Je ne comprends pas trop la réticence d'utiliser une appli comme Komoot ou au pire Géovélo sur un smartphone relié à un GPS quand on est prêt à faire la même chose que l'appli directement sur le GPS. Il me semble que ergonomiquement, le smartphone devrait être plus facile à utiliser pour tracer un itinéraire. Si en plus c'est pour garder le smartphone sur sois, pourquoi s'emmerder à tripatouiller les petits boutons du GPS quand on peut faire ça sur le "grand" écran du smartphone. Et d'après ce que je vois, le Mio est tactile, je trouve que le tactile ça craint un peu quand il pleut ^^
  12. Désolé, je n'avais pas compris que tu pouvais le faire depuis le GPS directement 😉
  13. Mais non, ça n'est pas si fou que ça. Si tu veux un GPS vélo où tu n'as pas besoin de portable, alors il faut que tu puisse saisir tes adresses directement avec ton GPS vélo. Or, dans ce cas il faut intégrer un clavier sur le GPS vélo, ce qui augmente la taille de l'appareil. Tu n'as pas besoin de rentrer les adresses toutes les 5 minutes, en réalité tu as très peu besoin d'un clavier, donc tu le supprime du GPS et tu crée un lien avec le portable qui, lui, possède déjà un clavier.
  14. Entre le compteur GPS et l'appli GPS sur téléphone, clairement moi je préfère très largement le Compteur/GPS - L'autonomie est carrément plus importante que sur un téléphone - Le Compteur/GPS est étudié pour le vélo, pas le téléphone, on est donc bien mieux en terme d'ergonomie - L'écran du Compteur/GPS est prévu pour s'adapter aux conditions de luminosité et sa conception le rend plus lisible que l'écran d'un tel portable (reflets de lumière, visibilité sous son plastique de protection si inséré dans une pochette etc...). Vraiment chacune/chacun fera son choix en fonction de ses goûts, sur des grandes distances je ne me vois pas faire sans mon Compteur/GPS. En plus il a une fonction secours qui permet d'alerter des contacts en cas de chute ou de soucis. Une chute ou un appuie long sur le bouton on/off déclenche l'envoie d'un SMS à trois personnes choisies, avec données de géolocalisation. C'est rassurant à la fois pour moi mais aussi pour mes proches qui flippent un peu parfois de me voir partir sur la route.
×
×
  • Créer...