FLASHS

Tests de matériel

Test du BMC Race Master SLX

Publié le 25/11/2009 00:02

Test du BMC Race Master SLX, un cadre monocoque qui ne laisse pas indifférent, une machine typée compétition et néanmoins confortable.
Test du BMC Race Master SLX, un cadre monocoque qui ne laisse pas indifférent, une machine typée compétition et néanmoins confortable.

Le BMC Race Master SLX est un cadre monocoque avec la particularité d'avoir le système skeleton, qui est particulier aux vélos BMC. Au premier coup d'œil, c'est un vélo vraiment très réussi, avec des tons de différentes couleurs. Il ne laisse pas indifférent. Il est équipé Campagnolo Chorus. C'est un vélo assez exclusif. On sent de suite la rigidité de l'ensemble. A faible allure, on ne ressent pas grand-chose, mais quand on commence à y mettre des watts, que ce soit en roulant sur le plat ou en montée, on sent tout de suite qu'on a affaire à une machine typée compétition. C'est une bête de course. Il est assez confortable malgré tout, un poil moins que son confrère, le SLT, mais il reste un joujou, une machine plaisante à utiliser. On s'y sent tout de suite bien pour peu qu'on ait des watts dans les jambes.

Les ingénieurs ont pensé ce vélo pour les routiers-sprinteurs, pour les coureurs de classiques, quand le SLT s'adresse avant tout aux grimpeurs et aux coureurs de course par étapes. Pourtant, dans l'équipe BMC Racing Team, il semble que ce soit partagé. Des grimpeurs utilisent le SLX. C'est un vélo polyvalent, plus adéquat pour les grands cols par son effet plus souple. Il est un bon compromis sur tous les terrains et n'est jamais pris en défaut.

La géométrie du cadre est particulière, avec le système du skeleton, un triangle entre le tube horizontal et le tube de selle. Le vélo est très rigide au niveau de la douille de direction. Dans une descente, il ne bouge pas, ni au niveau de la boîte de pédalier. Le système skeleton apporte un certain confort et n'influe pas sur la rigidité générale du vélo. Avec une bonne paire de roues, ça fait un vélo dans les normes au niveau du confort. Le SLX est prédestiné aux rouleurs. En associant une paire de roues carbone, le rendement est clairement accentué.
Pour avoir essayé les deux, nous conseillerions le SLT à des cyclosportifs. Il est plus confortable, moins rigide et possède un bon confort, un vélo très plaisant. Le SLX est plus exclusif. Ou bien on souhaite se faire plaisir, pour son look, mais il sera plus réservé à des coursiers. C'est un vélo qui marque les esprits. Il ne laisse pas indifférent. On est de suite bien dessus. C'est un vélo "joueur", qui donne toujours envie de relancer, de se mettre en danseuse.

BMC va maintenant distribuer sa marque directement sur le sol français, sans passer par un importateur. Ils seront plus proches de leur vélociste. C'est une firme très professionnelle. C'est suisse, dès lors rien n'est laissé au hasard. Certes, il y a un léger surcoût mais l'équipe est motivée, passionnée. C'est sérieux, de la haute couture ! Les ingénieurs traitent en direct avec les coureurs. Ils ont toutes les infos à la source. Pour développer des vélos, il n'y a pas mieux. BMC pourrait signifier Beau Mais Cher, mais ça vaut le coup !
Plus d'infos sur BMC sur www.bmc-racing.com. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.

GARMIN

INSCRIPTION EN LIGNE