FLASHS

Magazine

Jade s'évade

Publié le 20/10/2019 07:00

Cette semaine dans Jade s'évade les deux thèmes abordés seront l'avenir (in)certain de Cyril Barthe et son équipe ainsi que le Chrono des Nations et son plateau de plus en plus brillant.

A cause de ses études à Anglet, à 30min de la frontière espagnole, Cyril Barthe a choisi de courir pour une équipe espagnole dès la sortie des rangs juniors. Un choix plutôt réussi puisqu’en août 2017, il devient stagiaire au sein de la formation continentale Euskadi Murias et signe son contrat professionnel à compter du 1erjanvier 2018. Quelques mois plus tard, il devient Champion de France espoirs. Satisfait de cette nouvelle saison sous les mêmes couleurs où il a pu avoir 78 jours de courses sans chutes et blessures ainsi que participer à son premier Grand Tour : la Vuelta, la nouvelle tombe, son équipe s’arrête. Il revient avec nous sur son expérience Espagnole et sur son avenir proche. 

Cyril Barthe et son équipe : plus qu'une familleCyril Barthe et son équipe : plus qu'une famille | © Cyril Barthe

« Que vous a apporté ce maillot de Champion de France ?

Ça a été une grande fierté parce que je n’ai jamais trop couru en France jusqu’à cette course-là. Ça a été aussi une façon de me faire connaître un peu plus en tant que Français. C’était un très bon souvenir et un titre de Champion de France ce n’est jamais négligeable. Très heureux d’avoir pu monter sur le podium et d’entendre cette jolie Marseillaise à Plougastel (Finistère) même si je n’ai pas pu porter le maillot en courses. 

Vous étiez le seul Français au sein de votre équipe ? Comment s’est passée votre intégration ? 

Oui la première année j’étais le seul Français, ça a été une intégration plus compliquée que si j’étais en France car je ne parlais pas vraiment bien l’Espagnol. Ça a été une expérience pour moi, j’ai pu apprendre une autre langue et au fil des jours je me suis bien intégré. Je les remercie d’ailleurs pour ça. Les années ont passé et plus je me suis senti bien, la langue n’était plus une barrière. J’ai pu rester 5 ans dans ce pays et j’en suis très fier.  

L’avenir de ton équipe est incertain, qu'en est-il aujourd’hui ?

Oui l’équipe d’Euskadi Murias devrait normalement s‘éteindre comme ils l’ont officialisé il y quelques jours. C’est vraiment une grosse déception car c’était une équipe familiale où tous les coureurs se sentaient bien. Elle ne mérite pas de s’arrêter comme ça avec les efforts du manager et des directeurs sportifs qui ont fait un travail énorme. On ne manquait de rien et je suis triste que ça se termine comme ça. 

Quel impact cela va avoir sur toi ? As-tu eu d’autres propositions pour 2020 ?

Comme toutes les équipes qui s’arrêtent, ce n’est pas agréable surtout que ce sont des gens formidables. Ils m’ont permis de passer professionnel et ne méritent pas cela. Tout le monde se donnait à fond, c’est dommage. Pour 2020, il va falloir essayer de trouver une autre équipe. J’ai eu quelques propositions mais rien d’officiel pour le moment. C’est en cours mais j’espère tout de même être coureur professionnel en 2020. »

Régulier toute la saison en signant de nombreux tops 10, Cyril Barthe est satisfait de sa progression et de sa régularité toute la saison. Ces résultats ont attiré l’œil de certains manageurs puisque c’est avec une grande joie qu’il a su retrouver une équipe. Il évoluera donc pour le Vital-Concept B&B-hôtels pour les deux prochaines saisons. Cyril sera donc de retour sur les courses Françaises où il y trouve une nervosité supérieure au sein du peloton dû à la présence de coureurs plus rapides au sprint qu’en Espagne. Nous lui souhaitons une bonne préparation hivernale. 

 

 

Pour certains, ce n’est pas encore la coupure, avant ça, rien de mieux qu’un bon Chrono des Nations !

 

Le Chrono des Nations est la seule épreuve au monde qui regroupe toutes les catégories en une seule journée, des cadettes aux élites. Du spectacle assuré en continu dès 11h donc ! Et les courses seront à suivre en streaming sur le site officiel du Chrono des Nations et aussi sur TV Vendée. Alors que la liste des engagées est sortie en début de semaine, qui mieux que l’une des organisatrices pour nous les présenter ? Entretien avec Marion Hérault Garnier qui l’an passé, commentait depuis les Herbiers ce dernier rendez-vous de la saison. 

L'affiche de la 38ème édition du Chrono des NationsL'affiche de la 38ème édition du Chrono des Nations | © ChronodesNations

« Pouvez-vous nous présenter le plateau annoncé pour cette 38èmeédition du Chrono des Herbiers ?

Je pense qu’on peut déjà être fier de la venue du n°1 mondial (Primoz Roglic, Jumbo-Visma) qui est quelque chose d’énorme. Le plateau Elites hommes est plus « sportif » que les années précédentes et bien que placé en fin de saison, on note quand même que le niveau s’élève. Cela est aussi dû à la bataille aux points pour les invitations aux Grands Tours. On retrouve des coureurs de Dimension Data, Wanty-Gobert, Total Direct Energie, Corendon Circus, Cofidis.. On regrette tout de même le manque de Français. On a beau déclarer vouloir améliorer le niveau français du CLM, on n’en retrouve que peu au départ chaque année. Pour la gouverne de certain, il y a la concurrence des Championnats d’Europe piste pour Corentin Ermenault (Vital Concept B&B-hôtels) par exemple.

Chez les féminines le niveau se relève d’année en année, on a la chance de collaborer avec le manager de la FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope ; Stephen Delcourt qui depuis quelques années nous aide à attirer les meilleures. On aura d’ailleurs Marlen Reusser (RV Ersigen) et Leah Thomas (Bigla) qui ont toutes les 2 réalisé un top 10 lors des derniers Championnats du Monde de la spécialité. Côté Françaises, là aussi certaines se trouvent sur la piste avec notament Marie Le Net, Victoire Berteau et Coralie Demay. Mais la jeune Maëlle Grossetête a particulièrement bien préparé l’exercice et on retrouvera aussi Audrey Cordon Ragot (Trek-Segafredo) qui aura surement envie de prendre sa revanche sur ses Championnats du Monde. La vainqueur espoir de l’année dernière Emma Norsgaard Jorgensen (Bigla) sera sûrement l’une des prétendantes à la victoire.

Côté jeunes catégories il y aura aussi un gros niveau et énormément de champion(ne)s nationaux. En cadettes : Flavie Boulais, locale puisqu’elle vient de la Roche sur Yon et est octuple Championne de France sur piste mais aussi Francesca Barale Championne d’Italie sur piste. Chez les cadets : le n°1 Français Eddy le Huitouze s’opposera à Andrea Violato le Champion d’Italie piste et CLM et à Noah Detalle le Champion de Belgique 

En juniors femmes : Maeva Squiban, Marie-Morgane le Deunf, Floriane Huet qui a remporté le week-end dernier le KM Paris Tours qui devraient se disputer la victoire. Pour les juniors hommes : les Français Clément Lecerf, Baptiste Lacroix, Hugo Page le futur professionnel de la Continentale Groupama-FDJ tenteront de vaincre le Champion d’Europe sur route Andrii Ponamar. Enfin, les espoirs hommes avec Donavan Grondin, Clément Davi et Thibault Guernalec enfin Champion de France après 3 podiums. »

Que de beaux mondes en effet puisque pas moins de 44 Champions Nationaux toutes disciplines confondues, 1 Champion d’Europe et 2 Champions du monde (CLM et piste) s’élanceront dans quelques heures. Environ 220 coureurs et 31 nationalités seront ainsi représentés. On ne va pas s’en cacher mais comme vous, on espère voir briller nos Français sur ce dernier rendez-vous de la saison, histoire de finir sur une bonne note !

  • Cadettes-Cadets : 17km230
  • Juniors Femmes-Hommes : 26km450
  • Espoirs-Elites Femmes : 26km450
  • Espoirs Hommes : 33km650
  • Elites Hommes : 46km300 
Pourquoi ne seriez-vous pas à la une de Jade s’évade vous aussi !! Rien de plus simple, envoyez-lui un mail à cette adresse : jade.velo101@gmail.com

Fulcrum Speed 40 DB et Zerocarbon_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES