FLASHS

Les 101 qui font ...

Les 101 qui font le cyclisme français : Luc Bousseau

Publié le 12/11/2019 07:00

Premier homme de l'ombre dans la rubrique des 101 qui font le cyclisme français en la personne de Luc Bousseau, chef cuisinier du Team Total Direct-Energie.

Avec pas moins de 19 Grandes Boucles au compteur, il affiche une expérience digne des plus grands noms du cyclisme mondial. Présent sur les routes européennes durant près de 120 jours par saison, il est l’un de ceux qui effectue le plus de kilomètres par an et qui s’envole au classement du cumul des jours de courses suivis. Véritable pilier de son équipe, Total-Direct-Energie, il ne s’agit pas pourtant de Lilian Calmejane ou de Nicolo Bonifazio, ni même de Dominique Arnoud ou de Jean-René Bernaudeau. En effet, cette personne n’est pas coureur cycliste, ni directeur sportif, ni manager général. Il ouvre dans cette rubrique des 101 qui font le cyclisme français la catégorie des hommes de l’ombre, ceux qui se rendent indispensables en toute discrétion : il s’agit de Luc Bousseau, chef cuisinier chez Fleury-Michon. Portrait de l’un des pionniers de la restauration spécialement adaptée aux coureurs en France.Luc Bousseau en pleine action dans sa cuisineLuc Bousseau en pleine action dans sa cuisine | © Ouest France

 

Son parcours :

Tout commence un jour de juin 2000 pour Luc Bousseau, lorsque Jean-René Bernaudeau, alors, manager général de la toute jeune équipe vendéenne, Bonjour-Toupargel, lui a demandé de se détacher le temps de quelques jours, afin d’épauler les coureurs durant la préparation des championnats de France. Formidablement dévoué, le chef cuisinier prend alors quelques jours de congés pour répondre positivement à la demande du meilleur jeune du Tour de France 1979. Les deux hommes mettent alors en lumière un triple besoin de la part des coureurs concernant leur restauration : s’il s’agit tout d’abord d’assurer leur équilibre alimentaire, il fallait également renforcer la sécurité sanitaire, tout en veillant finalement à accentuer leur impression de convivialité à table. S’ils se séparent une fois l’épreuve terminée, ils prennent date pour l’avenir, laissant l’idée de s’associer mûrir dans un coin de leur tête, faire son petit bonhomme de chemin avant d’éclater au grand jour.

De rêve, ce projet devient réalité en 2005. Un partenariat est signé entre Fleury-Michon et Bouygues Télécom pour que Luc Bousseau et son équipe intègrent la formation vendéenne sur les plus grandes épreuves de la saison, afin que celle-ci ait la main sur les plats proposés à l’hôtel aux coureurs. Ce mode de fonctionnement, imposé quelques années plus tôt par Lance Armstrong au sein du Team Discovery Channel, se manifestait par la volonté d’imposer les valeurs d’une alimentation saine et qualitative, ainsi que par la conviction qu’un coureur mangeant avec plaisir devenait meilleur une fois sur le vélo. 

Ainsi, d’abord délégué chaque soir dans les cuisines des hôtels logeant les coureurs, ayant à faire avec les différents ustensiles et produits mis à sa disposition, Luc Bousseau se voit pourvu d’un véhicule spécialisé trois ans plus tard. Une sorte de camion-cuisine-restaurant qui fait encore aujourd’hui la fierté de l’écurie française.le camion restaurant de l'équipe Total Direct Energiele camion restaurant de l'équipe Total Direct Energie | © Vélo 101

Son statut aujourd’hui :

Désormais, chaque année, un camion Fleury-Michon sillonne les routes d’Europe et les parkings d’hôtel pour offrir aux coureurs du Team Total Direct-Energie un confort inégalé, celui de se sentir chez soi. Une forme de sanctuaire pour les coureurs, où l’on peut se réunir autour d’une table sur laquelle reposent en fonction des jours une incroyable diversité de plats, mettant à l’honneur les produits de saison dans toute leur variété et resplendissant de multiples couleurs. Le traditionnel poulet-frites paraît alors extrêmement lointain…

Cet espace nutrition, aux commandes duquel trône fièrement Luc Bousseau, accompagne ainsi les coureurs de la formation vendéenne durant plus d’une centaine de jours de course chaque saison, notamment sur les épreuves World Tour pour lesquelles Total Direct-Energie dispose d’une Wild Card. L’équipe de restaurateurs de Fleury-Michon veille de ce fait à garantir de confort culinaire des coureurs au petit-déjeuner et au dîner, voire même durant le déjeuner durant les journées de repos des Grands Tours, en leur proposant des doses caloriques adaptées au programme qui les attend. Par conséquent, cuisiner sous les ordres de Luc Bousseau, c’est aussi regarder le profil de l’étape du lendemain.l'espace restaurant pour les coureurs du Team Total-Direct-Energiel'espace restaurant pour les coureurs du Team Total-Direct-Energie | © Vélo 101

De plus, ces chefs prêtent également particulièrement attention aux intolérances ou aux maladies personnelles des coureurs, pour adapter leurs plats de manière individuelle. De même, leur étroite collaboration avec les médecins de la formation vendéenne vise à prévenir toute alerte concernant le comportement de consommation des hommes de Jean-René Bernaudeau.

Finalement, si Luc Bousseau faisait encore figure de précurseur en 2005 lors de l’entame de son partenariat avec Bouygues Télécom, il a en réalité été l’instigateur d’une innovation dans le monde du cyclisme que toutes les formations ont progressivement adopté. En participant de cette manière à la professionnalisation du cyclisme français, il n’y a nul doute qu’il y contribue nettement aujourd’hui.

Par Jean-Guillaume Langrognet

Fulcrum Speed 40 DB et Zerocarbon_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES