FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 27/05/2019 08:00

La victoire de Tayler Wiles face aux favorites, le doublé de Richard Carapaz, les signaleurs et supporters du Giro, l'attitude de Primoz Roglic... Retrouvez tout ce qu'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

La victoire de Tayler Wiles face aux favorites. L’Américaine Tayler Wiles (Trek-Segafredo) a été la plus brave sur la troisième étape de l’Emakumeen Bira. En effet, sous des conditions météorologiques dantesques elle est sortie en solitaire dans l’avant dernière ascension, passant le sommet sous le brouillard. Elle est parvenue à résister au retour de ses poursuivantes sur la montée finale menant à l’arrivée et s’offre sa première victoire en World Tour. Elle permet également à sa formation Trek-Segafredo de décrocher leur premier succès WT de la saison. 

Tayler Wiles s'impose en costaud à BiraTayler Wiles s'impose en costaud à Bira | © Velo Focus

Le doublé de Richard Carapaz. L’Equatorien Richard Carapaz (Movistar) n’a pas froid aux yeux. Samedi sur la 14ème étape du Giro il place une attaque dans le Col de San Carlo et s’en va seul. Auteur d’un gros numéro en solitaire, il s’offre l’étape et s’empare du maillot rose de leader. Peut-il résister durant la troisième semaine ? 

Richard Carapaz fait coup doubleRichard Carapaz fait coup double | © Giro Italia

Le style incomparable des signaleurs et supporters du Giro. A ma droite, 12ème étape, le motard qui signale un haricot, a les deux mains bien haut et le sifflet à la bouche pour prévenir du danger. Il trouve le moyen de signaler aux coureurs, la bonne trajectoire avec son pied gauche, excellent. Autre approche, celle des supporters, bravo à celui qui a pensé à prendre des feuilles de journaux pour donner aux coureurs au sommet du Colle San Carlo, Richard Carapaz en a profité, bonne lecture, il l'emporte et prend le maillot rose, au final de la 14èmé étape. L'Italie n'est pas l'autre pays du vélo, c'est LE pays du vélo, tout simplement. Le public du Giro est celui des figurines Panini, des tifosi qui montent au sommet des cols à vélo et redescendent avec les coureurs.

Une belle image d'amitiéUne belle image d'amitié | © Tornanti

Le geste d’amitié entre deux coureuses à Bira. Sur une étape difficile liée à la météo, les équipières Jessica Allen (Mitchelton Scott) et Lauretta Hanson (Trek Segafredo) ont réalisé un gros travail pour leurs leaders respectives en début d’étape. Une fois distancées du groupe, elles se sont encouragées mutuellement pour rallier l’arrivée, sous le brouillard et la pluie. Un beau geste d’amitié entre les deux Australiennes.  

On a moins aimé, 

L’attitude de Primoz Roglic sur le Giro. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo Visma) n’a pris aucun risque vendredi et samedi en se contentant de rester collé à la roue de Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), selon lui son rival principal. Aucune attaque, pas de poursuite, pas de sprint samedi à Courmayeur… Est-ce une info ou de l’intox de la part de l’ex sauteur à ski ? Hier il concède 40 secondes sur Carapaz et Nibali, affaire à suivre après la journée de repos. 

Primoz Roglic avant l'étape du GiroPrimoz Roglic avant l'étape du Giro | © Jumbo Visma

Centenaire du maillot jaune commémoré comme il se doit à Romilly-sur-Seine, siège du Coq Sportif. Superbe mise en scène, 20 maillots tous plus beaux les uns que les autres et une rando partie de Paris, avec 20 garçons et filles qui en ont bavé sur 140 km dans le vent pour nous rejoindre, nous et nos tickets de train. 20 maillots, non 19, la faute à P Delgado qui, pour ses intérêts mercantiles sans doute a fait la rando en tee-shirt jaune quand même, un nom de son sponsor historique, bof, bof, le manque de classe. Sinon bravo à tous ceux qui ont pédalé avec ce beau maillot.

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 17 août 2019
dimanche 18 août 2019
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES