FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 15/07/2019 08:00

La première semaine du Tour pleine de rebondissements, le punch de Marianne Vos, Alaphilippe en jaune le 14 Juillet, le final de Bardet à la Planche des Belles Filles... Retrouvez tout ce qu'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

Les champions se félicitentLes champions se félicitent | © Trek Segafredo

La première semaine du Tour pleine de rebondissements. On a souvent l’habitude d’entendre que la première semaine de la Grande-Boucle est ennuyante à regarder, et bien ce n’était pas le cas en 2019. En effet, nous avons vu des sprints avec des rebondissements, notamment avec la chute de Dylan Groenewegen (Jumbo Visma) le premier jour ou la crevaison d’Elia Viviani (Deceuninck Quick Step) sur la 7ème étape. Mais également un énorme Julian Alaphilippe à Epernay qui est allé chercher la victoire au panache, avec les tripes, pour prendre le maillot jaune par la même occasion. Puis la magnifique étape de la Planche des Belles Filles, première arrivée au sommet, premier test pour les favoris et un changement de leader avec l’Italien Giulio Ciccone (Trek Segafredo). 

Marianne Vos pour la passe de 4Marianne Vos pour la passe de 4 | © cyclingweeks

Marianne Vos imprenable sur les sprints en bosse. Hier s’est terminé le Tour d’Italie féminin, la plus longue course par étapes féminines avec 10 jours. La Néerlandaise Marianne Vos (CCC) a collecté 4 succès, à chaque fois sur des sprints en mode puncheur et sa force était remarquable. Elle dégage une puissance impressionnante qui lui a permis de lever les bras à plusieurs reprises. Sans oublier sa compatriote Annemiek Van Vleuten (Mitchelton Scott) qui a dominé les débats en montagne pour remporter le classement général. Celle qui s’entraine comme les hommes était belle et bien la plus forte sur ce Giro Rosa.

Greipel à La Planche des Belles FillesGreipel à La Planche des Belles Filles | © ASO

L’arrivée à La Planche des Belles Filles. Quelle magnifique étape, quelle bonne idée de mettre une arrivée au sommet lors de la première semaine du Tour. Le bonus, les derniers mètres avec des airs de Strade Bianche qui ont été simplement magnifique à regarder. Du spectacle, il y en a eu et il y en aura encore ! Même André Greipel (Arkéa Samsic) a pris du plaisir dans cette ascension, avec un peu de cyclo-cross pour aller jusqu'à la ligne... 

Alaphilippe en jaune le 14 JuilletAlaphilippe en jaune le 14 Juillet | © Getty Sport

Alaphilippe en jaune le 14 Juillet. Après avoir laissé "son" maillot jaune durant deux journées à Giulio Ciccone (Trek Segafredo), le Français le retrouve samedi à l'issu de l'étape du côté de Saint-Etienne après être sorti dans le final en compagnie de Thibaut Pinot (Groupama FDJ). Du vélo offensif, du panache, du bonheur à regarder et un Français en jaune pour le 14 Juillet. Splendide. 

On a moins aimé, 

Le final de Romain Bardet à la Planche des Belles Filles. Le grimpeur Auvergnat Romain Bardet (AG2R La Mondiale) n’a pas pu suivre les favoris lors du dernier kilomètre de la Planche des Belles Filles. La faute à une « panne de jambes », il concède 1 minute, après celle déjà laissée sur le contre-la-montre par équipes. Cette montée est difficile mais des puncheurs peuvent s’en sortir et l’on sait que ce n’est pas forcément sa qualité première. On espère le voir à son aise lors des longues ascensions, le Tour est long, pleins de choses peuvent arriver. 

Romain Bardet a craqué dans le final de la PlancheRomain Bardet a craqué dans le final de la Planche | © AG2R La Mondiale

La mauvaise foi de Jakob Fulgsang. Après l'arrivée à Saint-Etienne samedi le Danois Jakob Fulgsang (Astana) a reproché aux Français Thibaut Pinot (Groupama FDJ) et Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) d'avoir profité de l'aspiration d'une moto au moment de leur attaque dans le final. Sans ça, il dit qu'il aurait pu les suivre. Le Danois serait-il légèrement mauvais perdant ? Ou simplement déçu de n'avoir pas pris la roue d'Alaphilippe, son principal rival durant tout le début de saison ? 

Patrick Muller arrête sa carrièrePatrick Muller arrête sa carrière | © Tweet

La fin de carrière de Patrick Müller. Le jeune Suisse de la formation Vital Concept B&B Hôtels a annoncé hier sur son compte Twitter qu'il mettait fin à sa carrière cycliste. La faute à des douleurs dans la jambe gauche, qui ne passent pas malgré une opération de l'artère iliaque début 2018. Cette saison il a levé les bras sur la Volta Limburg Classic et a terminé 4ème du général et meilleur jeune du Circuit de la Sarthe. 

Les maillots des Championnats de France masters. Les maillots remis aux champions et championnes lors des Championnats de France masters organisés à l'Esperou dans le Gard sont sans poche. Résultat, dimanche 14 Juillet, jour de la cyclo à laquelle pas mal de champions ont souhaité participer, et que l'organisation locale a eu le bon goût de poster en première ligne, aucun d'eux n'avait son beau maillot, qui ne sera d'ailleurs jamais porté. La prochaine fois, donnez leur des triple XL histoire de faire le bêtisier de l'année encore une fois. A part ça, bravo à ces championnes et champions. 

INSCRIPTION EN LIGNE