FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 29/07/2019 07:00

Donnons des Elles au vélo, le panache des Français sur le Tour, les larmes de Cyril Saugrain, l'attitude de Wout Poels... Retrouvez tout ce que l'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

Donnons des Elles au vélo. On a aimé voir les 13 cyclistes de « Donnons des Elles au vélo » parcourir les 3500 kilomètres du Tour de France, un jour avant les pros. Elles ont avalé l’intégralité des cols, fait face aux conditions météorologiques parfois difficiles avec la canicule, les orages en montagne ou encore le vent en plaine. De vraies guerrières qui se sont battues pour promouvoir le cyclisme féminin. Cela semble très compliqué d’un point de vue logistique d’organiser un Tour de France Féminin en même temps que celui des hommes, et des courses figurent déjà aux mêmes dates avec le Giro Rosa, le Tour de Féminin ou encore le Bene Ladies Tour. Mais cela nous ferait plaisir de voir ASO chercher une solution pour trouver une date dans le calendrier, même si cela commence par un Tour de 10 jours. Les filles le méritent, le cyclisme féminin est beau. 

Donnons des Elles au vélo J-1 ont accompli leur défiDonnons des Elles au vélo J-1 ont accompli leur défi | © Mickael Gagne

Marcus Burghard très ému avec un petit garçon. L’Allemand Marcus Burghardt s’est attaché à un jeune fan, un petit garçon venu lui demander un autographe avant le départ d'une étape. Il lui a donné une casquette, un sticker et a signé son maillot jaune. Ensuite le petit a voulu qu’il le prenne dans ses bras et il ne voulait plus le lâcher. Emu par ce signe d’affection, le coureur de la Bora Hansgrohe a posté une photo pour retrouver cet enfant afin de lui offrir un cadeau. Chose faite et ce jeune fan est sans doute le plus heureux aujourd’hui. Ce n’est pas dans tous les sports qu’on peut avoir une telle proximité avec les champions, c’est beau.  

Marcus Burghardt touché par un petit garçonMarcus Burghardt touché par un petit garçon | © M.Burghardt

Le panache des Français sur le Tour. Quel Tour de France ! Nos Français ont largement contribué au spectacle et on pense plus particulièrement à Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) et Thibaut Pinot (Groupama FDJ) qui ont donné du renouveau au cyclisme. Loin de tout plan stéréotypé, mais du cyclisme d’attaque, au panache, avec les tripes et derrière notre écran ou au bord de la route on a vibré. 14 jours en jaune pour Julian Alaphilippe, cela faisait longtemps que ça n'était pas arrivé. Merci les garçons. 

Alaphilippe reste en jaune après la première étape de montagne alpestreAlaphilippe reste en jaune après la première étape de montagne alpestre | © ASO

On a aimé et partagé les larmes de Cyril Saugrain au micro de la RTBF lors de l’abandon de Thibaut Pinot, vendredi au km36. Thibaut Pinot portait l’espoir de tout un peuple, avait la forme de sa vie, petit à petit il a progressé là où un vainqueur du Tour doit se situer : descente, contre-la-montre, canicule, gestion de la pression, certes il lui reste quelquefois le placement mais il a pris rendez-vous avec Juillet, même si le Tour 2020 début le 27 Juin. 

On a moins aimé, 

Luke Rowe et Tony Martin tiennent à s'excuserLuke Rowe et Tony Martin tiennent à s'excuser | © Jumbo-Visma

Luke Rowe et Tony Martin exclus du Tour. Suite à un accrochage entre eux les deux coureurs Luke Rowe (Ineos) et Tony Martin (Jumbo Visma) ont dû quitter le Tour après la décision du jury. Une décision très difficile car tous les jours il y a des petits accrochages entre coureurs, c’est normal que ça frotte, c’est le vélo… A croire que le jury n’est jamais monté sur un vélo… C’était à un moment clé, ils étaient à fond et protégeaient leurs leaders Bernal et Thomas pour l’un et Kruijswijk pour l’autre. Ils ont partagé une vidéo où ils tiennent à s’excuser pour leur équipe, les fans, leur famille… Malgré cette décision difficile ils comprennent et seront probablement de retour l’an prochain. 

Thibaut Pinot en pleurs dans les bras de William BonnetThibaut Pinot en pleurs dans les bras de William Bonnet | © Groupama FDJ

La terrible fin de Tour pour Thibaut Pinot. C’est tragique, le vélo peut être merveilleux et très dur quelques jours après. Le grimpeur Français Thibaut Pinot (Groupama FDJ) a été contraint de poser pied à terre au km36 vendredi dernier lors de l’étape de Tignes. Souffrant d’une douleur à la cuisse et au genou suite à un coup dans son guidon deux jours avant, il ne pouvait plus pédaler et c’est en pleurs dans les bras de son coéquipier William Bonnet qu’il a été contraint de quitter le Tour, alors qu’il était 5ème du général et en passe de terminer sur le podium, ou mieux… C’est un nouveau coup dur après celui du Giro l’an dernier mais nul doute qu’il saura rebondir et qu’il gagnera un Grand Tour, c’est un grand champion. 

Wout Poels auteur d'une triste attitudeWout Poels auteur d'une triste attitude | © Russ Ellis

La sale attitude de Wout Poels. On savait par les cyclistes qui roulent autour de Nice le mec pas sympa mais son attitude lors de la 19ème étape à quelques kilomètres du sommet de l’Iseran est carrément en dessous de tout. Rappel des faits, il a fait le train du team Ineos pour éliminer les adversaires des leaders de l’équipe. Il pète normalement quelques kilomètres plus haut, revient sur Julian Alaphilippe, à la peine pour limiter les écarts et met un sac pour uniquement casser le moral du Français même s’il sait qu’il ne recollera pas avec la tête. Pauvre coureur. 

BIKE SHOW EVENTS