FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 19/08/2019 08:29

Le retour sur route de Van der Poel, les secteurs chemins de Vargarda, les paysages de l'Arctic Race, l'éclectisme de Lachlan Morton, le désordre du calendrier... Retrouvez tout ce que l'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

Le retour sur route de Van der Poel. Près de trois mois que le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Corendon Circus) n’avait pas fait une course sur route après une période consacrée au VTT. Aucun problème pour ce talent de la nature qui remporte facilement la première étape de l’Arctic Race of Norway au sprint, avec plus de deux vélos d’avance. 4 jours avant il levait les bras sur la Coupe du Monde VTT de Lenzerheide… Epoustouflant ! 

Van der Poel l'emporteVan der Poel l'emporte | © ASO

Les secteurs chemins de Vargarda. Hier avait lieu une manche du Women World Tour en Suède autour de Vargarda, avec un parcours atypique puisqu’il comportait 8 secteurs chemins. On aime voir ce type d’épreuve perdurer, ici depuis 2006… Merci aux organisateurs et à toutes les personnes de l’ombre qui rendent cela possible. C’est la Championne d’Italie Marta Bastianelli (Virtu) qui s’impose après une course pleine de rebondissements. Le Tour de Norvège féminin aura lieu cette semaine avec 4 étapes dans un décor sublime. 

Les chemins de VargardaLes chemins de Vargarda | © Vélo Focus

Le paysage magnifique de l’Arctic Race of Norway. Cette course est certainement l’une de celles qui nous offre les plus belles vues et le démontre encore cette semaine. Une super publicité pour la Norvège car les téléspectateurs en prennent plein les yeux et ont envie d’y aller. 

Les paysages de l'Arctic Race of NorwayLes paysages de l'Arctic Race of Norway | © Israel Cycling Academy

L’éclectisme de l’Australien de la formation EF Education First qui s’est imposé sur la 5ème étape du Tour de l’Utah au bout d’une échappée de bout en bout. Lachlan Morton s’est préparé en achevant à la troisième place les 100 miles de Leadville au Colorado, une épreuve VTT de près de 170 kilomètres qui se dispute à plus de 3000 mètres d’altitude. Avant ça, il aura achevé à la 4ème place le Dirty Kanza, une course de Gravel au Kansas, avec Taylor Phinney entre-autres. Si vous en voulez encore, disons qu’il a relié les points extrêmes de la Grande-Bretagne en totale autonomie « la GB Duro », en 104 heures. Une préparation tous terrains pour celui qui courait après une victoire chez les pros depuis 2016, date de sa victoire au général sur le Tour de l’Utah, déjà. 

Lachlan Morton sur tous les terrainsLachlan Morton sur tous les terrains | © EF Education First

Voir de plus en plus de coureurs pros, remettre leurs emballages de barres et/ou gels dans leurs poches, l’exemple à donner surtout quand c’est à la télé et au vu de tous les pratiquants et passionnés de vélo. Certes, il y a encore trop de bidons jetés n’importe où et surtout là où ils n’ont aucune chance d’être récupérés (ne nous voilons pas la face) mais le bon sens progresse. Les clignotants sont au vert. 

On a moins aimé, 

Le désordre du calendrier UCI. C’est dommage de voir un grand nombre de courses professionnelles se dérouler en même temps, essayez de vous accorder sur le calendrier. La semaine dernière pas moins de 5 épreuves à étapes étaient au programme avec le Tour de l’Utah de l’autre côté de l’Atlantique, le Binck Bank Tour en Belgique, la Vuelta Burgos en Espagne, l’Arctic Race en Norvège et le Tour de République Tchèque. Tant de courses qui mériteraient d’avoir un plateau plus relevé au départ et non des coureurs éparpillés un peu partout en Europe. Comment le spectateur non initié ou pas, peut-il suivre un tel calendrier ? Comment les équipes peuvent-elles gérer leurs effectifs ? Au fait le label Pro Tour c'était "les meilleurs coureurs sur les meilleures courses pour la meilleure couverture médiatique", on en est loin ! 

Corentin Ermenault Champion de France de poursuiteCorentin Ermenault Champion de France de poursuite | © FFC / P.Pichon

Idem au niveau du calendrier route et piste. Les instances nationales et internationales nous proposent un calendrier sans grande logique. En effet, mettre les Championnats de France de l’Avenir sur route en même temps que le Tour de l’Avenir ou encore les Championnats du Monde Juniors sur piste en même temps que les Championnats de France piste… Cela nous donne vraiment l’impression qu’ils n’ont pas réfléchi. 

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES