FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 14/10/2019 07:00

La victoire de Mollema, l'espace Liv au Roc, le comportement des Français en Italie, le duel entre Benoist et Chainel, la stupidité du calendrier... Retrouvez tout ce que l'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

La victoire de Mollema au Lombardie. Ce n’est pas le plus grand talent du peloton ni le plus esthétique mais c’est un coureur courageux, dur au mal et souvent placé, même s’il a gagné la Clasica San Sebastian en 2016 et une étape du Tour en 2017. Samedi dernier il a été le plus malin en partant au bon moment, il était très fort et mérite sa victoire. 

Mollema remporte le Tour de Lombardie 2019Mollema remporte le Tour de Lombardie 2019 | © Getty Images

Le comportement des Français sur cette semaine Italienne. Gaudu qui fait une belle fin de saison sur les courses Italiennes, il ne lui manque pas grand-chose pour jouer la gagne systématiquement. Pierre Latour et Pierre Rolland qui reviennent aussi au plus haut niveau en Lombardie après des mois de galère suite à des chutes. Latour avait laissé entrevoir cela sur la Vuelta mais comme il l’a dit, en Espagne c’était « un jour bien, un jour très mal ». Sur le Lombardie il lui a manqué l’assurance dans les descentes : à ce niveau ça ne pardonne pas mais pour lui c’est normal qu’il soit sur les freins après avoir enchaîné plusieurs chutes importantes sur les deux dernières saisons. Pour Rolland, embauché principalement en vue d’une invitation au Tour, la 20ème place est encourageante et finir la saison sur une telle note devrait lui donner du baume au cœur à l’entraînement cet hiver, histoire de faire oublier 2019. Pour ces deux coureurs, il reste à espérer qu’ils parviennent à éviter les « gadins » afin de montrer leur réel niveau. 

La belle fin de saison de GauduLa belle fin de saison de Gaudu | © Groupama-FDJ

Le beau duel entre Benoist et Chainel. L’ouverture de la Coupe de France de cyclo-cross a eu lieu hier sur le circuit de la Mézière, dans des conditions bretonnes. Le spectacle a été très beau chez les Elites hommes avec une course indécise jusqu’au bout. On a aimé la bataille entre Antoine Benoist (Corendon Circus) 20 ans et Steve Chainel (Chazal Canyon 3G Immo) 36 ans, entre l’enfant et le maître. Chainel a été un élément important dans la progression d’Antoine Benoist, lui permettant d’intégrer la formation Corendon-Circus, en ayant notamment été son manager les deux dernières saisons. 

Antoine Benoist vainqueur à la MézièreAntoine Benoist vainqueur à la Mézière | © Marie Greneche

La très belle fin de saison de Marc Sarreau. Très régulier tout au long de l’année, ce qui lui a valu la victoire finale sur la Coupe de France, le sprinteur de la Groupama-FDJ a remporté la dernière manche dimanche dernier sur le Tour de Vendée avant de lever encore les bras sur Paris-Bourges. 

Le stand Liv sur le RocLe stand Liv sur le Roc | © Vélo 101

L’espace Liv sur le Roc d’Azur. Liv semble avoir trouvé une bonne idée pour amener les femmes au vélo. Au Roc d’Azur un espace 100% féminin était dédié à ses femmes et demoiselles avec des gammes de produits route et VTT. Le Roc se conjugue de plus en plus au féminin, mention spéciale à Liv quand même ! 

PFP en séance de dédicaces sur le RocPFP en séance de dédicaces sur le Roc | © Vélo 101

Pauline Ferrand-Prévôt présente au Roc avec un nez cassé. Celle qui a chuté lors du Test Event VTT à Tokyo le week-end dernier, qui était encore chez le chirurgien mercredi pour son nez cassé a tenu à honorer le Roc de sa présence. Même si elle n’a pas couru elle était sur le stand Canyon samedi pour répondre aux demandes de ses admirateurs. 

On a moins aimé, 

L’erreur de parcours sur les Tre Valli Varesine. Alors qu’il figurait entre l’homme de tête Luis Léon Sanchez (Astana) et le peloton, un groupe de coureurs s’est trompé de route à un rond-point. La moto file tout droite, tête baissée les cyclistes suivent et se retrouvent hors du parcours. Demi-tour, mais c’est trop tard, ils peuvent oublier la victoire du jour. La seule chose qu’il reste à faire est de rallier l’arrivée tranquillement afin de récupérer pour les courses à venir. Du côté de la Groupama-FDJ ils étaient pourtant trois dans le bon coup avec Gaudu, Molard et Madouas avant cette erreur… Est-ce la faute de la moto ? Les coureurs doivent-ils avoir le parcours sur leur Garmin ? Ou encore est-ce le rôle du directeur sportif dans la voiture ? 

La réaction de Philippe Mauduit après cet incidentLa réaction de Philippe Mauduit après cet incident | © Groupama-FDJ

Les épines sur l’aire de départ du Roc. Alors que les coureurs partaient s’échauffer avant le départ du Roc, nombreux étaient ceux qui revenaient crevés... Le Champion de France Marathon Pierre Billaud était en train de réparer sa crevaison à 5 minutes du départ pour la petite anecdote.

Podium Roc d'Azur hommes 2019Podium Roc d'Azur hommes 2019 | © ASO

La stupidité du calendrier. Une nouvelle fois le calendrier est d’une grande stupidité, avec le Roc d’Azur et la première manche de la Coupe de France de cyclo-cross sur le même week-end. C’est bien, les Cadets et les Juniors doivent faire un choix entre les deux, au lieu de les mettre sur une date différente afin d’avoir un plateau plus relevé. Steve Chainel était samedi matin sur le Canyon Gravel Roc, en séance de dédicaces l’après-midi avant de s’envoler pour la Bretagne et prendre la deuxième place hier. Il faut être motivé et il faut également les moyens. Bravo. 

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 17 novembre 2019
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES