FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 24/02/2020 07:00

Remco Evenepoel qui dédie sa victoire à Nikolas Maes, le succès de Julien Bernard, Peter Sagan victime d'une escroquerie... Retrouvez tout ce que l'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

Remco Evenepoel dédie sa victoire à Nikolas MaesRemco Evenepoel dédie sa victoire à Nikolas Maes | © Getty Sport

Remco Evenepoel qui dédie sa victoire à Nikolas Maes. Lors de sa victoire sur l’étape reine du Tour d’Algarve, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) était rempli d’émotions après la ligne. Non pas car il venait de lever une nouvelle fois les bras mais car il a tenu à dédier sa victoire à son compatriote Nikolas Maes (Lotto-Soudal), qui a récemment perdu son deuxième fils quelques jours après sa naissance. On aime voir cette complicité entre coureurs lors des bons moments comme des moments plus difficiles. « J’ai vu beaucoup de leaders dans ma carrière, mais voir quelqu’un de si jeune âge afficher une telle classe sur et hors vélo est nouveau pour moi », a confié Nikolas Maes.  

Julien Bernard s'impose au Mont FaronJulien Bernard s'impose au Mont Faron | © Bettini Photo

Le succès de Julien Bernard. On a aimé voir lever les bras le Français Julien Bernard (Trek-Segafredo) sur les pentes du Mont Faron après une nouvelle journée dans l’échappée. Il aime courir devant mais n’avait pas encore été récompensé, il aura fallu attendre sa 5ème saison professionnelle pour le voir s’imposer. Grand travailleur, discret, équipier modèle, c’est une victoire amplement méritée, qui on l’espère en appelle d’autres. 

Nairo Quintana vainqueur au col d'EzeNairo Quintana vainqueur au col d'Eze | © Bettini Photo

Nairo Quintana qui assure. On a l’impression de retrouver un nouveau Quintana, serein, à l’attaque, fort, il impressionne en ce début de saison. Le Colombien vient de remporter son deuxième succès sur les routes du Tour des Alpes Maritimes et du Var, en dominant l’étape reine avec son arrivée au Col d’Eze. Des résultats qui font du bien à la formation bretonne d’Emmanuel Hubert, on voit l’équipe prendre ses responsabilités, contrôler la course, imposer un gros tempo, avec des garçons soudés autour d’un leader. Ca promet une belle année. 

On a moins aimé, 

Peter Sagan victime d’une escroquerie. Le triple Champion du Monde Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a été victime d’une escroquerie sur internet liée à la crypto monnaie. Un article a été fait à son insu, où il est dit qu’il approuve le système permettant de « faire de n’importe qui un millionnaire en 3-4 mois ». Il a tenu à mettre les choses au claires en publiant la phrase suivante, « Je nie catégoriquement toute implication, sous quelque forme que ce soit, dans ce qui est mentionné dans cet article. Je n’ai jamais été en contact avec l’une des personnes mentionnées et toute allégation contraire est fausse ». De nombreuses célébrités sont utilisées par des cybercriminels…  

Peter Sagan victime d'une escroqueriePeter Sagan victime d'une escroquerie | © Pipe Cano

Un nouveau procès pour le Docteur Mabuse. A 76 ans Bernard Sainz, surnommé « Docteur Mabuse » a été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour « exercice illégal de la profession de pharmacien » et « aide et incitation à l’utilisation de substances interdites par des sportifs ». Déjà condamné à 12 mois de prison avec sursis dans une affaire de dopage, Bernard Sainz fait encore parler de lui, pas dans le bon sens, malheureusement. 

La sécurité sur le Tour de Dubaï femmesLa sécurité sur le Tour de Dubaï femmes | © Capture Télé

La sécurité du Tour de Dubaï féminin. Nouvelle course à étapes au calendrier pour les féminines, avec le Tour de Dubaï mais la sécurité reste à revoir. Passer d’une route à 4 voies à un passage réduit de plus de la moitié dans le dernier kilomètre quand ça roule le plus vite à l'approche du sprint, ce n'est déjà pas une superbe idée, mais alors si les soit disant signaleurs se mettent au milieu de la route, ça devient vraiment critique. De plus, l’épreuve a été réalisée en amont de celle des hommes qui a débuté hier, pourquoi ne pas les faire en même temps ? Cela apporterait de la médiatisation pour le cyclisme féminin, probablement une meilleure sécurité et peut-être même des parcours plus complets. 

INSCRIPTION EN LIGNE