FLASHS

Magazine

On a aimé / On a moins aimé

Publié le 19/10/2020 14:30

PFP patronne du VTT, Jumbo-Visma au féminin, le duel VDP / Van Aert, l'arrêt de l'équipe Paule Ka, les primes sur le Tour des Flandres... Retrouver tout ce que l'on a aimé et moins aimé cette semaine.

On a aimé, 

PFP championne d'EuropePFP championne d'Europe | © Bettini Photo

Pauline Ferrand-Prévôt patronne du VTT. Une saison VTT concentrée sur trois semaines et quelle réussite pour Pauline Ferrand-Prévôt : avec une victoire en Coupe du Monde, le titre mondial pour une année de plus et cerise sur le gâteau puisqu’elle a remporté le Championnat d’Europe ce week-end. Sans véritable concurrence, elle était une jambe au-dessus, de bon augure pour les Jeux Olympiques l’an prochain ! 

Jumbo-Visma au fémininJumbo-Visma au féminin | © Capture Tweet

Jumbo-Visma au féminin. C’est la bonne nouvelle du jour, la création de l’équipe féminine Jumbo-Visma. C’est l’une des meilleures structures masculines du peloton, c’est la suite logique d’avoir sa version au féminin. Marianne Vos emmènera cette formation, avec un groupe construit pour performer sur les classiques. 

VDP et Van Aert au sprintVDP et Van Aert au sprint | © Cor Vos

Le duel VDP / Van Aert. On s’y attendait et nous n’avons pas été déçu. Les plus forts se sont exprimés et résultat : Van der Poel et Van Aert en tête, Alaphilippe ayant été éliminé sur chute. Contrairement à Gent-Wevelgem, ces deux stars ne se sont pas regardés et nous ont livré un magnifique spectacle : un sprint propre, à la régulière, très serré, aucune célébration des coureurs et au verdict : c’est VDP qui l’emporte ! Vivement la saison de cyclo-cross pour de nouvelles batailles ! 

On a moins aimé, 

L’arrêt de l’équipe Paule Ka, après l’arrivée de ce nouveau sponsor cette année et de gros soucis de paiement ces trois derniers mois. Le cyclisme féminin, tant au plan des épreuves que des équipes, a une voie à suivre en priorité : s’appuyer sur des structures et/ou épreuves qui ont pignon sur rue chez les hommes. 

Alaphilippe avec des fractures à la main suite à sa chuteAlaphilippe avec des fractures à la main suite à sa chute | © Beel Wout

De plus en plus, on se demande si on assiste à des courses de vélo ou des courses de motos. Encore une sur le Tour des Flandres, où l’échappée royale s’est disloquée à 35 kilomètres de l’arrivée, des motos qui s’arrêtent en sortie de virage, VDP qui l’évite au dernier moment, mais pas Alaphilippe, ce qui nous prive d’un match à 3 qui aurait encore rehaussé  le prestige de ce 104ème Tour des Flandres. Stop. 

Les primes sur le Tour des FlandresLes primes sur le Tour des Flandres | © Capture Tweet

Les primes sur le Tour des Flandres. C’est un exemple parmi tant d’autres, le pilote de formule 1 Valtteri Bottas a comparé les primes des hommes et celles des femmes. Pour le vainqueur homme 20000 euros, ce qui correspond à 82 euros / km de course, alors que la victoire chez les femmes c’est 1400 euros, soit 10 euros du km. Il y a encore du chemin pour arriver à une égalité, pour des athlètes qui travaillent de la même façon au quotidien. 

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE