FLASHS

Tests de matériel

Test de la gamme Craft

Publié le 22/02/2012 23:53

Nous avons testé la gamme Craft destinée à l'hiver et au printemps : gilet, veste, collant long, gants pour la pluie, bonnet et couvre-chaussures. Voilà notre ressenti.

Gilet Craft Elite :

Le gilet noir Craft Elite sans manches est présenté à 80 euros et va de M à XXL. Nous l'avons beaucoup utilisé au début de l'hiver quand les conditions étaient relativement clémentes, avec des températures variant entre -5° et 5° sur le plateau d'Aubrac. Nous l'avons mis en dernier vêtement, sur une veste thermique légère. Sa coupe près du corps est un premier atout. Le design est assez collant au niveau du cou, la fermeture Eclair est de qualité. Le corps est imperméabilisé par une languette située à l'intérieur de la veste. Cette bande protège la fermeture de manière à ce que l'air ne rentre jamais. La coupe est belle. C'est un bon produit, sobre. Avec toutefois un point faible : sa couleur sombre évidemment. Un vêtement noir quand on roule l'hiver, que ce soit en fin de journée ou dans des conditions brumeuses, c'est limite quant à la visibilité qu'il offre aux automobilistes. Il manque de bandes réfléchissantes ou d'un jeu de couleurs plus visuel.

Veste Craft Elite :

La veste Craft EliteLa veste Craft Elite | © Vélo 101La veste Craft Elite n'est pas une veste thermique. Par températures très négatives, mieux vaut l'oublier. En revanche elle est idéale au printemps comme lors des hivers cléments. Elle va de M à XL et coûte 140 euros. Nous émettrons un avis un peu plus mitigé sur cette veste, testée en rouge et noir. Il ne s'agit certes pas d'une veste thermique mais on en trouve vite les limites dès que les conditions sont plus rudes. Le vent la traverse assez rapidement et elle ne garde pas très bien la chaleur. Autant dire que nous avons essayé des vestes plus performantes sur ce point...

Pour le reste, elle est bien taillée, le tissu remonte bien au niveau de la nuque et du cou, ce qui est agréable. Même chose au niveau des manches. Quand on roule, une avancée sur le dessus de la main crée une surcouche sur le gant. C'est plutôt sympa, tout comme le système élastique qui resserre les manches autour du poignet tout en laissant suffisamment de place pour passer un gant sans forcer. Sa visibilité est bonne, en rouge, et elle existe aussi en jaune. Il faut aimer mais au moins c'est visuel.

Les trois poches dorsales sont accessibles. Elles ne disposent pas de fermeture Eclair mais d'une fermeture élastique qui vient plaquer au dos. Les poches sont larges et profondes, on peut y entrer du matériel. Petit clin d'œil, pour des clés de voiture ou de la monnaie, la poche centrale possède une sous-poche avec une fermeture Eclair.

Au niveau du ventre, le maintien est assuré par un élastique qui vient plaquer le tissu sur le ventre et le dos. Il permet de couper le vent et les rentrées d'air. Mais on ne l'utilisera pas par des températures négatives ou par grand vent. Nous la conseillerons davantage sur mars-avril, septembre-octobre, ou avec le gilet dont nous parlions précédemment.

Collant long :

Vêtu de Craft des pieds à la tête, ici avec le gilet Elite et le cuissard longVêtu de Craft des pieds à la tête, ici avec le gilet Elite et le cuissard long | © Vélo 101Ce collant noir mi-saison va de la taille S à XXL. Il est proposé au prix de 140 euros et se situe dans la gamme Craft Performance. La taille correspond bien à celle qu'on a l'habitude de prendre : ce n'est ni trop long ni trop court. Les couleurs sont sobres : noir uniforme avec un léger flocage Craft au niveau des fémurs externes. Ça manque encore un peu de visibilité pour la sécurité routière.

Ce cuissard dispose d'une fermeture Eclair située latéralement, sur la face externe de la jambe. Nous ne sommes pas très partisans de ce système. Nous préférons un ensemble uniforme avec un serrage par élastique. C'est plus thermique, plus étanche aux pertes de chaleur. Surtout, la fermeture Eclair est plus sensible au lavage et à l'usure, gare à la casse ! Un élastique, lui, se récupère.

Le tissu a tendance à pelucher sur les endroits de frottement, au niveau de l'aine avec le contact de la selle et au niveau des genoux avec le pliage répétitif. La manivelle, qui vient parfois frotter lors du pédalage, a entraîné des traces d'usure bien marquées au bout de deux mois d'utilisation intense. La qualité de la peau de chamois ne nous a pas séduits. Au bout de deux heures de route, nous avons été confrontés à une surchauffe du périnée, ce que nous ne rencontrons pas d'habitude sur une qualité de cuissard de ce genre. La peau de chamois est donc trop légère à notre goût.

Dernier point faible, la résistance thermique de ce cuissard, que nous garderons plutôt pour mars, avril, mai, éventuellement les sorties de récupération matinales l'été, septembre et octobre. En dessous de 10°, le froid traverse, il n'y a pas de renfort au niveau des articulations sensibles. Ce cuissard se destine donc aux gens qui font du vélo pour le plaisir, pas à ceux qui veulent rouler à tout prix l'hiver pour préparer une saison.

Gants de pluie :

La pluie perle bien sur les gants de pluie, parfaitement imperméablesLa pluie perle bien sur les gants de pluie, parfaitement imperméables | © Vélo 101Proposés en tissu imperméable, ces gants noirs vont de la taille L à XL et sont vendus 50 euros. C'est la bonne surprise ! Par temps de pluie, ils sont totalement efficaces et ne nous prennent jamais au dépourvu. La pluie perle bien dessus. Esthétiquement, ils sont jolis, avec un petit jeu de couleurs sous forme de points verdâtres. C'est sobre et sympathique. La coupe est bonne mais une fois que la main est au chaud et qu'on a transpiré, il faut un peu forcer pour les retirer. Ça colle à l'ossature, mais au moins ça garde la chaleur. Le prolongement sur le poignet est suffisamment long pour passer l'articulation. C'est bien par rapport aux différents gestes de la main et c'est en parfaite harmonie avec la veste suffisamment longue pour couvrir cette partie du corps : on est bien étanche.

Le gant, à l'intérieur, possède un rembourrage qui remplit bien son rôle. Nous avons poussé le test, bien malgré nous, en allant à la chute. Nous avons posé la main bien à plat sur la route et le gant a bien assuré son rôle, protégeant la main. La partie protection a été arrachée mais les graviers ne sont pas parvenus jusqu'à la main. Le point faible, c'est que le vent traverse lorsqu'on va rouler sous le vent par des températures négatives. Mais ce sont avant tout des gants de pluie plus que des gants destinés au froid.

Bonnet Pro Zero :

Le bonnet Pro ZeroLe bonnet Pro Zero | © Vélo 101Ce sous-casque est proposé à 30 euros. Il colle bien à la tête tout en étant facile à oublier. La découpe est bien faite. Elle vient couvrir toutes les oreilles et les parties sensibles au froid et à la pluie. Elle descend suffisamment derrière sur la nuque pour tenir la tête au chaud. La partie sensible au froid est gardée à l'abri. Le tissu est suffisamment fin et compressible pour que le casque ne devienne pas trop petit et s'adapte bien. On lui met une très bonne note, c'est un très bon produit.

Couvre-chaussures :

Comme tous les couvre-chaussures, il faut prévoir ici une taille supérieure à sa pointure. Nous avons commis l'erreur de prendre une taille identique à celle de notre pied, ce qui a compliqué le test. N'hésitez donc pas à prendre une taille de sur-chaussures au-dessus de la pointure habituelle. Ils sont prédécoupés pour passer les cales et le talon, pour garder de l'antiglisse sur le carrelage ou autre. Pas de souci de découpage à prévoir. Pour un prix de 30 euros.

Plus d'infos sur Craft sur www.craft-sports.fr. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.