FLASHS

Tests de matériel

Test de la gamme GO2

Publié le 05/10/2011 16:15

La gamme de produits énergétiques GO2 se décompose en quatre familles : Avant l'effort, Pendant l'effort, Après l'effort et les Compléments. Nous les avons testées.

Les produits de la gamme GO2Les produits de la gamme GO2 | © Vélo 101Lors d'un effort physique, notre corps a besoin de nombreux éléments nécessaires à son bon fonctionnement. Comme une voiture, nous avons besoin de carburant avant, pendant et après un effort. Notre organisme a des réserves d'énergie faibles et lors d'un effort physique, notre corps utilise principalement des glucides (50 à 55 %), alors que les lipides ne représentent que 30 à 35 % et les protéines 10 à 15 %. Un sportif doit donc apporter en quantité suffisante des aliments riches en glucides, de préférence complexes (sucres lents) comme les pâtes, le riz ou encore la semoule. Ces glucides peuvent être soit stockés sous forme de glycogène musculaire ou hépatique (voire de graisses), soit directement oxydés par les muscles. Au-delà d'un apport énergétique important, il est aussi impératif de veiller à consommer suffisamment de vitamines et de sels minéraux du fait de la transpiration.

Afin de répondre aux besoins de sportifs désireux de performer, de nombreuses marques de diététique sportive ont vu le jour en proposant divers produits nous promettant de pousser toujours plus loin nos limites. Toutefois, dans la jungle de ces produits, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver et même de savoir ce qui correspond le mieux à notre pratique sportive. Aussi, cette semaine, nous vous proposons de découvrir une partie de la gamme GO2 (prononcez Go Two) testée durant plusieurs mois par des sportifs d'univers différents. En effet, nous avons décidé de faire ces tests avec différents sportifs tels que footballeurs, vététistes, mais encore marathoniens, et de nous assurer d'un ressenti plus large et plus représentatif.

Mais avant, petite présentation de GO2. C'est en septembre 2005 qu'Alain Trublard, docteur en pharmacie, prend le pari de présenter sa gamme GO2 au cours du Mondial du deux-roues. Le succès est immédiat, et pas moins de cinquante bons de commande sont signés au cours de ce week-end. Aujourd'hui, GO2 est distribué dans 480 magasins de sport en France, dont certaines grandes enseignes. La marque est aussi distribuée en Belgique, Hollande, Suisse, Espagne et ne cache pas son ambition de devenir un des leaders en Europe.

La gamme se décompose en quatre grandes familles : Avant l'effort, Pendant l'effort, Après l'effort et les Compléments.

Avant l'effort :

Parce que notre corps a des réserves d'énergie faibles, il est important de réaliser dans les jours qui précèdent un stock important de glycogène d'où une gamme de sept produits différents :

Ptit'Déj Sport. Décliné uniquement dans la saveur chocolat (dommage), cette poudre vous permettra de réaliser une crème onctueuse et surtout digeste. Fini les repas quatre heures avant l'effort, cette crème peut être consommée jusqu' à une heure avant, il vous suffira de dissoudre 60 grammes de poudre avec 100 ml d'eau pour couvrir 27 % des apports journaliers en vitamine C (cette vitamine est impliquée dans un certain nombre de réactions physiologiques et contribue au système immunitaire), 38,4 % des vitamine B1 (indispensable à la transformation des glucides en énergie et nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et musculaire) et vitamine B2 (elle joue un rôle important dans la transformation des aliments simples, glucides, lipides et protéines, en énergie et intervient dans le métabolisme de réparation des muscles) et 42,6 % en vitamine B6 (qui intervient dans plusieurs réactions du métabolisme des acides aminés et également dans la réaction de transformation du glycogène en glucose). La présence de la maltodextrine permet de maximiser les réserves énergétiques de glycogène. Enfin les sels minéraux n'ont pas été oublié avec 30 mg de calcium (nécessaire dans la coagulation du sang, la contraction musculaire et dans de nombreuses réactions enzymatiques au niveau cellulaire), 192 mg de sodium (un manque de sodium entraîne des crampes mais peut aller jusqu'à la perte de connaissance) et 330 mg de potassium (essentiel pour les contractions musculaires).

A l'utilisation, pour les adeptes du chocolat, le goût est agréable et fait l'unanimité. Très digeste, il a été souvent utilisé comme unique repas avant un entraînement, sans jamais rencontrer de fringales, et a permis des heures de sommeils en plus pour les compétitions matinales. En pot de 600 grammes, il vous permettra l'équivalent de 10 petits-déjeuners au prix de 19,95 euros. Pour notre part nous avons été séduits par ce produit.

Gâteau énergétique. Décliné en trois parfums (chocolat-noisette, poire-chocolat et crumble fruits rouges) ces 400 grammes de poudre vous permettront de faire un gâteau destiné à réaliser des épreuves longues et difficiles. Tout comme le Ptit'Déj Sport, il pourra être consommé jusque une heure avant l'épreuve. Il vous sera recommandé de manger un quart de gâteau la veille et un autre quart le matin de l'épreuve. Il vous assurera 26 % des apports journaliers en vitamine C, 22 % en vitamine E (agit en parallèle à la vitamine C comme antioxydant), 38 % en vitamine B1, 30 % en vitamine B2, 30 % en vitamine PP (qui joue un rôle dans l'utilisation de l'énergie par l'organisme, métabolisme énergétique, au repos), 26 % en vitamine B5 (nécessaire au métabolisme des glucides, lipides et protéines et participe à la synthèse de certaines hormones) et 26 % en vitamine B6. Comme dans le Ptit'Dej, nous retrouvons de la maltodextrine combinée à des protéines et de la caséinate de sodium (protéine lente qui permet une diffusion progressive des acides aminés dans l'organisme et qui améliore la satiété en prolongeant le temps d'absorption d'azote par les muscles). Enfin, les sels minéraux 105 mg de calcium, 300 mg de sodium et 170 mg de potassium.

A l'utilisation, nous avons trouvé les deux saveurs que nous avons testées agréables et digestes. Utilisées lors de grand raids, nous n'avons jamais rencontré de fringales. Tout comme le Ptit'Dej, c'est un produit que nous avons adopté et dont nous aurions du mal à nous en passer avant un grand raid. Pour 9,95 euros, la boite vous offre la possibilité de vous faire deux gâteaux de 200 grammes.

Pro Dextro. C'est une boisson essentiellement à base de maltodextrine, un mélange de différents sucres obtenus par hydrolyse de l'amidon de blé ou de maïs. La maltodextrine est utilisée comme complément nutritionnel pour enrichir les rations glucidiques. Elle a l'avantage d'être bien tolérée par l'organisme et de ne pas entraîner d'inconfort digestif et intestinal comme avec les mélanges de sucres simples (dextrose, fructose). Nous retrouverons aussi dans cette préparation des vitamines C, B1, B2 et B6 mais aussi des sels minéraux, calcium, sodium et potassium. Afin de réaliser un stock de glycogène important il est conseillé de boire 1,5 litre d'eau mélangé avec 90 grammes de poudre (trois dosettes) les trois jours précédant l'épreuve. De plus, elle a un pouvoir sucrant et la neutralité de son goût vous permettra de la mixer avec d'autres boissons et dans notre cas nous l'avons parfois utilisée comme boisson d'entraînement. En boîte de 400 grammes, vous pourrez réaliser jusqu' à 6,5 litres de boisson pour un prix de 12,50 euros. De nombreux autres produits existent dans la gamme "avant l'effort" telles que des préparations hyper protéinées sous forme de milk-shake ou des pasta "special sport".

Pendant l'effort :

Parce que c'est le moment où notre corps est  mis à rude épreuve et que les dépenses énergétiques sont les plus utilisées, de nombreux produits sont proposés comme les boissons à utiliser tout au long de l'épreuve, des barres énergétiques pour paliers aux coups de fringale et des gels pour un apport d'énergie flash.

Booster Xsport. Cette boisson au goût agréable passion/agrume a pour spécificité d'être destinée plus particulièrement à des efforts de type explosif avec l'apport de ribose. Le ribose, comme tous les nutriments en "ose", est un sucre. Il est produit par le corps ou peut être amené par l'alimentation mais en très faibles quantités. Le ribose est composé de cinq atomes de carbone. Il joue un rôle clef dans la production de l'ATP. L'ATP (Adénosine Tri-Phosphate) est l'énergie utilisée par les cellules musculaires pour réaliser leurs contractions. C'est l'énergie de prédilection pour les efforts courts et intenses car c'est la plus rapide et la plus puissante. Comme dans toutes les autres boisons testées nous retrouverons une "base" (mélange entre sucres rapides/lents et des sels minéraux) réalisée autour de dextrose, glucose, fructose, maltodextrines, magnésium, calcium, potassium, vitamine C et B1 parfois dans des proportions un peu différentes. La valeur énergétique est de 188 kcal pour un bidon de 500 ml.

Nous avons demandé à des vététistes, des footballeurs et des semi-marathoniens de tester cette boisson et tous ont apprécié le goût. Ils avouent avoir eu de meilleures jambes en fin de match ou en fin de parcours. Autre remarque unanime, c'est la sensation de bien-être le lendemain de l'effort. Petite astuce : il est conseillé de toujours finir son bidon après la fin de l'effort. En effet, le corps continue, durant une demi-heure, à brûler autant d'énergie que durant l'effort. C'est pourquoi certains peuvent avoir des crises d'hypoglycémie après avoir franchi la ligne d'arrivée. Finir son bidon permet aussi d'utiliser sa boisson comme boisson de récupération. En pot de 500 grammes, vous pourrez faire jusqu'à 6 litres de boisson pour un prix de 19,95 euros.

GO2 a eu le mérite de créer une boisson spécifique au VTT : le BoosterGO2 a eu le mérite de créer une boisson spécifique au VTT : le Booster | © Vélo 101Booster. GO2 a eu le mérite de créer une boisson spécifique au VTT. Tout comme la Booster Xsport, elle contient du ribose et à bien y regarder nous n'avons pas vu de grande différence entre les boissons Xsport et Booster. Les valeurs énergétiques sont quasi identiques : 348 Kcal pour le Xsport contre 371 pour le Booster, idem pour les valeurs des sels minéraux. Alors doublon dans la gamme ou argument marketing ? Une différence, le goût, et encore, puisque nous restons dans des notes d'agrumes. Et même le prix est identique. Toutefois la boisson Booster est déclinée d'une part en sachet de 40 grammes (500 ml de boisson) et d'autres parts en gel. Le sachet est très pratique lors des raids longue distance et peu encombrant, il peut être placé dans une poche à eau ou dans une poche dorsale et vous permettra de recharger votre bidon ou poche à eau en cours d'épreuve (2,50 euros le sachet).

Quant au gel, un ingrédient a été ajouté, le guarana, un arbuste originaire de l'Amazonie brésilienne dont la graine possède une substance extrêmement concentrée en caféine (ce qui en fait la plante connue contenant le plus haut taux de caféine au monde). Il est donc présent comme stimulant. Lors de raids, dans des moments de moins bien et au bout de quelques minutes, nous avons ressenti un effet de mieux. Comme beaucoup de gels, nous vous conseillons de les goûter à l'entraînement pour vous familiariser au goût très sucré et surtout de boire immédiatement après. Le prix d'un gel est de 2,60 euros.

CarboMax. La troisième boisson testée est destinée selon GO2 aux efforts intenses prolongés type endurance. Nous retrouvons notre "base" réalisée autour de la dextrose, glucose, fructose, maltodextrines, magnésium, calcium, potassium, vitamine C et B1 mais du guarana a été ajouté dans cette déclinaison ainsi que des vitamines PP, B2, B5 et B6. Le guarana est là pour apporter un effet stimulant à l'organisme. Cette boisson, testée lors d'entraînements et de cyclosportives sur route, a donné pleinement satisfaction à ses utilisateurs. Le goût fruits rouges est agréable sous réserve de ne pas surdoser le mélange, auquel cas il peut devenir très vite écœurant. Elle est présentée en pot de 750 grammes à un prix 19,95 euros et vous assurera de 8 à 10 litres de boisson selon la température extérieure.

Les JellyBar ont véritablement été notre coup de cœurLes JellyBar ont véritablement été notre coup de cœur | © Vélo 101JellyBar. Après les boissons, voici les barres et les JellyBar ont véritablement été notre coup de cœur. Tout d'abord pour ses différents goûts (abricot, fraise, figue, framboise) qui sont tous aussi bons les uns que les autres, et parce qu'il s'agit d'une barre énergétique ou plutôt une pâte de fruits qui s'apparente à une gourmandise. Car, en effet, cette barre est faite de 50 % de pulpe de fruits à laquelle a été ajoutée de la vitamine C. Ce n'est certainement pas la plus énergétique avec ses 76,4 Kcal par barre de 25 grammes mais c'est 25 grammes de délice. Facile à manger en plein effort, elle est aussi très digeste. Testée par de nombreux sportifs, cette barre a réellement fait l'unanimité. Présentée en boîte de quatre pâtes de fruits par parfum au prix de 3,50 euros, vous aurez aussi la possibilité d'avoir une boîte de quatre pâtes de fruits panachées pour les plus gourmands, comme nous...

Isobar. En termes de gourmandise, l'Isobar a été notre deuxième coup de cœur. Comme précédemment, nous avons adoré le goût de cette barre. Deux parfums sont proposés, fruits rouges saveur que nous avons testé, et abricots raisins. Cette barre de céréales est aussi un composé d'énergie avec des sucres lents et rapides, des vitamines et des minéraux. Avec ses 89,5 Kcal, cela en fait une barre très riche d'autant qu'il y a du sodium, du magnésium, du fer (le fer est présent dans l'hémoglobine des globules rouges qui transportent l'oxygène vers toutes les cellules), des vitamines B1, B2, C et E. Associé à la maltodextrine, nous avons un cocktail de sucres lents et rapides. Cette barre de céréales deviendra incontournable lors de vos sorties sportives en cas de fringales ou d'un coup de moins bien, d'autant qu'elle est assez tendre et donc facilement assimilable en plein effort. Conditionné en boîte de trois barres de 25 grammes pour un prix de 4,90 euros.

Salt'Bar. Tous ceux qui ont fait de long raid ont connu cette sensation de saturation des produits sucrés. Aussi GO2 propose une barre de céréales en version salée. Au goût, la sensation de salé est très légère et agréable, elle n'entraîne pas d'écœurement et surtout n'augmente pas la soif. En format 30 grammes, sa valeur énergétique est importante avec ses 123,6 Kcal. Il s'agit donc d'une vraie barre énergétique, et non d'un artifice fait juste pour changer de goût. De plus, nous avons affaire à un mix d'énergie rapide et lente avec la maltodextrine qui ici est remplacée par de la protéine. A 1,90 euro la barre nous conseillons ce produit pour toutes les activités de longues durées.

Les gels Tonik's de GO2Les gels Tonik's de GO2 | © Vélo 101Gel Tonik's. Comme nous l'avons déjà vu pour le gel Booster, ce gel est là pour vous donner un afflux d'énergie dans un moment bien particulier de votre effort. Dans le cas de ce gel, GO2 propose de les utiliser dix minutes avant le départ pour un départ canon, ensuite une toutes les heures avant l'ascension d'une grosse difficulté, ou encore lors d'un coup de barre. Véritable concentré d'énergie dans 27 grammes de gel vous avez pas moins de 51,4 mg de sodium, 21,4 de potassium, 13,5 mg de vitamine C, de la vitamine B1 et B2 (0,21 et 0,27 mg) et 6,2 mg de caféine. La caféine provient d'un mélange de guarana, de Kola (action stimulante) et de ginseng (puissant stimulant cardiaque). Testé par des cyclistes, des vététistes et des semi-marathoniens, tous ont été unanimes sur l'efficacité de ce produit tout comme sur le goût agréable et frais de la menthe-citron. De la même façon que le gel Booster, vous devrez immédiatement boire après l'ingestion. Vendu à l'unité au prix de 2,40 euros.

Gel Tonik's Plus. Le Tonik's Plus est une déclinaison du précédent gel mais en plus stimulant puisque les dosages sont identiques hormis la caféine qui passe de 6,2 mg à 9,2 mg. Ce gel est destiné au finish et doit être pris à 15 à 20 minutes de l'arrivée. Toutefois nous serons beaucoup plus réservés sur ce produit, non pas sur son efficacité mais plutôt sur son goût très particulier : nougat-groseille... Nous vous conseillerons donc de le tester à l'entraînement au préalable. Vendu à l'unité au prix de 2,60 euros.

Gel AC+. Ce gel est certainement l'un des produits-phares de la gamme, puisque selon les dire de GO2, ce gel pris 15 minutes avant le départ vous évitera toutes crampes durant quatre heures. C'est le résultat d'un mélange entre les citrates de magnésium, de calcium, de sodium et potassium diminuant l'acidose musculaire (acidité importante du corps et en particulier des muscles, qui survient lors d'un effort prolongé, effectué au-delà du seuil anaérobie (en l'absence d'O2). Le pH du corps tend alors à devenir momentanément acide après tout effort violent (pH neutre = 7). Les fameuses courbatures du lendemain sont la preuve d'une acidose importante des muscles. Par son action sur le cycle énergétique du sportif (cycle de Krebs), ce gel empêche la formation d'acide lactique au sein du muscle et évite l'apparition des crampes. Le cycle de Krebs est un ensemble de réactions chimiques au sein de la cellule qui a pour but de fabriquer de l'énergie à partir des glucides et accessoirement à partir des lipides et des protides. Le cycle de Krebs est appelé aussi cycle de l'acide citrique ou métabolisme intermédiaire. Il est la plaque tournante de tous les catabolismes (glucides, lipides, protides) et donc de la production d'énergie. Malgré tout, nous étions un peu sceptiques et par chance nous avions le client idéal en la personne d'un footballeur qui ne pouvait pas terminer un match sans crampe quel que soit son niveau d'entraînement. Aussi, nous lui avons donc fait essayer l'AC+ et le résultat a été positif : pas de crampes s'il prend un AC+ avant un match, que dire de plus... Nous n'avons pas pu vérifier son efficacité sur quatre heures. Le goût mandarine givrée est frais et agréable. Vendu à l'unité au prix de 2,60 euros.

Gel Tonik's Fresh. Dernier gel testé et dernier arrivé dans la gamme, ce gel par une combinaison d'antioxydant permet d'éviter tous risques de contracture. Pour une valeur énergétique de 80 Kcal, nous avons surtout été séduits par le goût menthe eucalyptus qui apporte une vague de fraîcheur à votre appareil respiratoire. GO2 conseille la prise d'un gel toutes les 45 minutes. Vendu à l'unité au prix de 1,60 euro.

Après l'effort :

Parce que l'après est aussi important que l'avant et le pendant l'effort, toute une gamme a été conçue afin de favoriser la récupération et la régénération de vos muscles.

Speed Récup. C'est une boisson à prendre immédiatement après l'arrivée afin de neutraliser l'acidité musculaire générée par l'effort et l'accumulation des déchets du métabolisme. La fatigue affecte aussi le calcium musculaire et le sodium sanguin. C'est pour cette raison que nous retrouvons dans cette boisson un cocktail de sels minéraux (calcium, potassium, phosphore, magnésium et d'un sel correcteur d'acidité), de la maltodextrine pour éviter une hypoglycémie post-course, des vitamines C, B1, B2 et E pour les antioxydants, sans compter les 18 % de protéines pour commencer le travail de récupération musculaire. Testé après des entraînements et courses, ce produit s'est révélé efficace en termes de récupération mais petit bémol sur le goût citron vert cactus qui n'est pas forcément du goût de tous. Vendu en pot de 400 grammes au prix de 18,90 euros, il existe aussi en sachet individuel de 40 grammes.

Récupération Pro. Cette boisson se présente sous forme de milk-shake car cette fois-ci nous avons affaire à un mélange protéique + vitamines pour accélérer la récupération. Il faut aussi savoir que chez les sportifs endurants, il est conseillé d'absorber de 1,5 à 1,7 grammes de protéines par jour et par kg de masse corporelle. Une protéine est une macromolécule biologique composée d'une ou plusieurs chaînes d'acides aminés (20). Elles assurent la croissance et l'entretien de notre organisme et plus particulièrement des os, des muscles, de la peau, des cheveux, des ongles et du sang.

Le GO2 Amino Max3Le GO2 Amino Max3 | © Vélo 101Dans cette formulation nous trouvons des protéines de lactosérum (appelé aussi petit lait), elles jouent un grand rôle dans la reconstruction des fibres musculaires qui ont subi des micro-déchirures lors d'un exercice physique. Mais aussi des caséinates de calcium, l'intérêt principal de cette protéine (en plus du fait que ce soit la moins chère) est qu'elle a une digestion très lente, de l'ordre de huit heures. La caséine va donc libérer des acides aminés dans le sang pendant huit heures. Enfin le tout est complété par une association très complète de vitamines (C, PP, E, B5, B6, B1, B2, B8) et d'oligoéléments (magnésium, zinc, cuivre, fer, manganèse). Utilisée régulièrement après entraînements et courses, cette préparation au goût vanille (ou chocolat) nous a permis d'enchaîner sans courbatures ou contractures. Le goût agréable peut être mélangé à un yaourt. Toutefois ce mélange doit être pris deux heures minimum après une activité (en raison du pH acide du corps). Vendu en pot de 450 grammes au prix de 28,90 euros, vous pourrez réaliser un peu plus d'une dizaine de milk-shakes. Existe aussi en sachet individuel de 40 grammes.

En conclusion, la gamme GO2 est une gamme très complète qui a essayé de répondre aux particularités de chaque sport tout en étant à l'écoute des sportifs. Et ce n'est peut-être pas un hasard si de plus en plus de sportifs intègrent le cercle des utilisateurs de la marque. Une dernière chose : nous avons été particulièrement séduits par le packaging fond carbone moderne et design et d'une couleur qui vous indiquera si le produit fait partie de la gamme : avant, pendant ou après l'effort.

Plus d'infos sur GO2 sur www.go2store.fr. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.

INSCRIPTION EN LIGNE