FLASHS

Tests de matériel

Test de la lampe frontale Petlz Ultra Belt Accu4

Publié le 12/10/2011 15:23

D'une puissance inégalée, la lampe frontale Petlz Ultra Belt Accu4 permet de rouler de nuit comme en plein jour. La luminosité qu'elle dégage est bluffante.

Bruno Mestre et Hervé GillyBruno Mestre et Hervé Gilly | © Chemins du SoleilAu mois de juin dernier, il y avait les Chemins du Soleil, un raid couru en quatre étapes, dont une étape nocturne. A cette occasion, les pilotes du Team Scott-Vélo 101-Risoul Bruno Mestre et Hervé Gilly, parvenus en lauréats à Gap, ont été amenés à utiliser, et donc tester, la lampe frontale Petlz Ultra Belt Accu4. Nos vététistes testeurs ont fait 100 % confiance à Petzl. Les lampes chargées, ils sont partis sur l'étape dotés d'un matériel encore jamais utilisé, l'un de nos deux pilotes n'ayant jamais roulé de nuit. Le premier ressenti ne s'est pas fait attendre : la luminosité que dégage cette lampe est bluffante. On roule comme en voiture. La zone éclairée par le puissant faisceau permet de voir pratiquement comme en plein jour. En revanche, ce qui sort de cette zone est plongé dans le noir, ce qui procure des sensations à la fois grisantes et déroutantes.

La lampe Petlz Ultra Belt Accu4 est dotée d'une attache spéciale qui permet, au choix, de la fixer sur le casque ou directement sur la tête. L'attache consiste en deux scratchs que l'on glisse dans les alvéoles du casque. Une fois réglée, la lampe ainsi attachée ne bouge plus du tout. C'est fixe. L'avantage de porter une lampe sur le casque, c'est qu'elle suit votre regard, ce qui n'est pas le cas quand la lampe est fixée sur le vélo. De ce fait, la lampe éclaire l'endroit où on regarde. Il est plus aisé d'anticiper son pilotage, qui se fait comme en plein jour.

La lampe ne pèse pas grand-chose. Son poids sur la tête est réduit à 230 grammes. La batterie, que l'on glisse dans la poche arrière de son maillot ou dans son sac à dos, est en revanche un peu plus lourde. Ce serait peut-être la petite chose à améliorer sur ce matériel. Il convient toutefois de noter que plusieurs choix de batterie s'offrent à vous. Les plus légères auront évidemment moins d'autonomie. Nous avons opté pour les plus grosses. A chacun de choisir le poids et l'encombrement des batteries en fonction de l'utilisation qu'il en fait. Le tout est relié par un câble très discret que l'on ne sent pas du tout.

La lampe frontale Petlz Ultra Belt Accu4 et sa batterieLa lampe frontale Petlz Ultra Belt Accu4 et sa batterie | © PetlzLe faisceau éclaire le chemin mais absolument pas les côtés : cela procure une sensation de vitesse terrible, assez déroutante au début mais rapidement excitante. Petzl évalue la portée du faisceau à 120 mètres. Ce qui est certain c'est qu'on voit parfaitement clair sur les 50 premiers mètres. Après, il est inutile de chercher à éclairer très loin. Le but quand on roule ainsi de nuit est de très bien y voir sur la zone sur laquelle se porte notre regard. Quand on pilote, même de jour, on regarde juste devant sa roue, il est donc inutile d'éclairer au-delà de 120 mètres. On pourrait bien sûr voir jusqu'à cette distance mais cela ne sert à rien. Puisque le faisceau peut éclairer jusqu'à 120 mètres, si on le règle de manière à ce qu'il n'éclaire que dix ou vingt mètres devant soi, il éclaire vraiment fort !

En largeur, le faisceau éclaire sur trois ou quatre mètres. Au-delà, c'est noir ! Quand on roule la nuit avec ce type de lampe, on voit très bien devant mais on a très peu conscience de ce qui se passe sur les côtés. C'est ce qui peut dérouter au début.

En termes d'autonomie, nos testeurs ont utilisé cette lampe durant quatre heures à pleine puissance. Les deux lampes ont tenu sur la totalité de la course avec l'intensité maximale. Et il restait encore de la batterie à l'arrivée ! La lampe n'est pas dotée d'indicateur d'autonomie mais se règle en fonction de ce qui reste d'énergie dans le boîtier d'alimentation. Quand on arrive en fin d'autonomie, la lampe ne s'éteint pas brusquement mais passe de la puissance maximale à la puissance intermédiaire. A partir de là, il reste encore du temps mais on ne peut plus utiliser la pleine puissance. Cette ingéniosité permet de ne pas être surpris par une extinction totale des feux.

Un éclairage surpuissantUn éclairage surpuissant | © PetlzCeux qui sont habitués à rouler avec d'autres types de lampes frontales, pour aller au travail le matin par exemple, ne trouveront rien de comparable avec cette lampe Petlz Ultra Belt Accu4. La puissance est telle qu'on a l'impression de disposer d'un gros phare de voiture. Ce qui soulève d'ailleurs un léger bémol car cette lampe peut éblouir, à la fois les automobilistes sur la route ou les autres cyclistes si l'on se retourne dans leur direction. Mieux vaut éviter de prendre le faisceau en plein dans les yeux ! Attention donc à ne pas régler la lampe trop haut, pour une utilisation routière, au risque d'éblouir.

Dernier point à relever. Ces lampes se veulent très costauds. Le verre est susceptible de résister aux chocs, le tour de la lampe est en caoutchouc mou. La conception est solide et rassurera tout utilisateur. En cas de chute, la lampe et la batterie tiendront le choc.

La lampe frontale Petlz Ultra Belt Accu4 est l'outil incontournable des raids multisports. Elle n'est pas exclusivement limitée au VTT. On peut l'utiliser sur la route mais aussi en montagne, pour de la marche à pied, pour du canyoning, elle est très polyvalente. Nous ne lui avons trouvé aucun gros défaut. Certes, on pourra toujours améliorer l'autonomie ou le poids, mais on reste bluffés par l'efficacité de ces lampes.

Plus d'infos sur Petlz sur www.petzl.com/fr. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 31 janvier 2021
samedi 06 février 2021
dimanche 07 mars 2021
jeudi 13 mai 2021
dimanche 01 août 2021
vendredi 10 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES