FLASHS

Tests de matériel

Test de la pompe Zéfal Alaskan Graph

Publié le 27/10/2010 10:20

Test de la pompe Zéfal Alaskan Graph, une pompe à pied à double corps qui permet d'obtenir un débit exceptionnel à très haute pression. Efficace pour les tubeless.

La pompe Zéfal Alaskan GraphLa pompe Zéfal Alaskan Graph | © ZéfalLa pompe Zéfal Alaskan a une particularité, celle d'être double corps et de disposer de pistons inversés, ce qui permet d'obtenir un débit exceptionnel à très haute pression. En d'autres termes, lorsqu'on abaisse la poignée, on envoie évidemment de la pression dans le pneu, mais l'action inverse, celle de la remontée, n'est pas neutre non plus. En fait, elle enverrait également de l'air dans la pompe. Nous mettons cela un peu au conditionnel car nous n'avons pas été complètement convaincus de l'efficacité du double effet. Ce qui est sûr en revanche, c'est que si vous recherchez une pompe avec un gros débit, vous ne pourrez que constater l'importance effective du débit de cette pompe. Le gros débit s'impose notamment lorsqu'on a besoin de faire claquer les pneus tubeless route, qui se montent très bien lorsqu'on a un compresseur mais qui nécessitent une pompe à débit assez important. La pompe Zéfal Alaskan reste la pompe à pied qui nous a semblé la plus efficace pour pouvoir monter ce type de pneus.

Cette pompe Zéfal Alaskan s'adapte aux deux types de valve existant. Il n'y a qu'un petit curseur à déplacer pour passer d'un mode à l'autre, ou bien la valve Presta pour la route, ou bien la valve Schrader pour le VTT. Les indications du cadran sont très classiques, très standard. Quand on a repéré sur le cadran la pression à laquelle on a l'habitude de gonfler, il n'y a pas de souci. Cette pompe est capable de gonfler jusqu'à 16 bar. Lorsque les caoutchoucs sont neufs et qu'il n'y a pas de fuite, elle présente donc une grosse capacité.

Un cadran standard sur lequel on se repère rapidementUn cadran standard sur lequel on se repère rapidement | © Vélo 101Côté poids, cette pompe n'entre pas dans la catégorie des plus légères puisqu'elle regroupe pratiquement deux pompes en une ! Une pompe à double corps est logiquement plus massive qu'une pompe à simple corps : 1,8 kg. Cela se ressent forcément dans le poids, mais comme ce n'est pas le genre de pompe que l'on emmène dans nos sorties (!), le poids importe peu. Seul petit souci que nous ayons rencontré au cours de notre test, le capot du cadran s'est vite décollé. Il nous a fallu mettre un point de colle pour le refixer. Un petit défaut de jeunesse, peut-être.

La Zéfal Alaskan présente en outre une bonne ergonomie. La poignée possède un rembourrage caoutchouté/siliconé. Aucun souci de ce côté-là, on ne va pas attraper d'ampoules en gonflant sa paire de pneus...

En conclusion, c'est une pompe double corps efficace. Elle pompe à la descente avec un corps de gros diamètre et aussi à la remontée avec un corps plus petit car on est moins costaud dans cette phase. Le résultat est un plus gros débit qu'avec une pompe à pied classique mais une énergie dépensée plus importante aussi pour nous, pauvres Shadocks, une façon comme une autre de s'échauffer...

Plus d'infos sur Zéfal sur www.zefal.com. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.

GARMIN

INSCRIPTION EN LIGNE