FLASHS

Tests de matériel

Test de la tenue hiver Katusha Sports

Publié le 08/02/2017 10:08

A la fois performant et élégant, l'ensemble hivernal de Katusha Sports fait une entrée remarquée sur le segment du textile haut de gamme.

Test de la tenue hivernale Katusha SportsTest de la tenue hivernale Katusha Sports | © Stéphane CognetTout le monde connaît Katusha pour son équipe cycliste qui évolue en WorldTour avec dans ses rangs Alexander Kristoff et, depuis cette saison, Tony Martin, le quadruple champion du monde du contre-la-montre. Mais Katusha est dorénavant une marque de vêtements de haute qualité : Katusha Sports. Elle reste encore très peu connue sur notre territoire, à tort car celle-ci est de grande facture et digne des plus prestigieux autres fabricants haut de gamme. Nous avons testé l'ensemble veste et cuissard Softshell grand froid. 

Dès l’ouverture du sachet, le toucher de la veste est proche des vestes en Softshell que nous connaissons tous. Katusha utilise un tissu dénommé Schoeller WB-400 légèrement élastique, déperlant et coupe-vent. L’intérieur en polaire est agréable et douillet. La veste est toute noire très sobre avec seulement un K sur la poitrine à côté des surcoutures de la fermeture éclair. Ces dernières sont en tissus réfléchissants pour une visibilité accrue lors de la tombée de la nuit. Dans le dos, trois poches de tailles standards, non zippées, mais élastiques permettent de ne pas perdre vos clés, téléphone ou autres. Sur celle du milieu, on retrouve le nom de la marque en lettres réfléchissantes.

Test de la tenue hivernale Katusha SportsTest de la tenue hivernale Katusha Sports | © Stéphane CognetLa veste descend bien au niveau du fessier et son maintien est assuré par des élastiques en silicone griffés Katusha. Au poignet, la doublure en tissu offre une petite ouverture. Le passage de la main s’effectue en forçant un peu, avec les gants cela sera impossible. Mais de ce fait, cela permet d’éviter que les manches ne remontent ou que l’air froid ne remonte par les bras. Le haut de la fermeture Eclair vient se loger derrière un petit rabat pour éviter des manœuvres non désirées d’ouverture. De ce fait ouvrir la veste en roulant avec des gros gants demande une bonne maîtrise du "sans les mains". Enfin une bande réfléchissante traverse la veste d’un poignet à l’autre en passant par les omoplates et offre une touche esthétique très sobre.

Le cuissard est de la même matière que la veste, en Softshell. En revanche, on distingue trois différents niveaux de densité. La plus fine est sur toute la partie postérieure du cuissard. Sur les cuisses et le haut du tibia, on retrouve une densité intermédiaire. En revanche au niveau des genoux, nous sommes sur le même tissu épais que la veste. Katusha a optimisé ses coutures et son gabarit de tissu afin de permettre au cuissard de "se tenir" en position semi-fléchie tout seul. Un plus quand on sait que nous ne déverrouillons jamais le genou lors d’un cycle de pédalage. Les coutures ont été pensées de manière à ne pas gêner lors du pédalage. On ne les sent donc absolument pas.

Test de la tenue hivernale Katusha SportsTest de la tenue hivernale Katusha Sports | © Stéphane CognetEn revanche, le bas du cuissard n'est pas maintenu sous la voute plantaire par une bande élastique. Une fermeture Eclair court sur une vingtaine de centimètres sur les côtés extérieurs. On retrouve toujours les surcoutures réfléchissantes et une doublure élastique en silicone sur le bas du cuissard afin que ce dernier ne remonte pas. Sur le devant du tibia (là où vous êtes directement en contact avec le vent froid et les projections d’eau), la marque russe a utilisé à nouveau le tissu épais Schoeller WB-400. La peau de chamois est haut de gamme, cela se sent dès le toucher, et surtout elle n’a aucune couture ! Elle est issue du nouveau concept VFC qui permet d’augmenter la densité de la mousse sans en augmenter le volume. Les bretelles sont fines et aérées, très échancrées à l'avant. Idéal en cas de pause pour satisfaire un besoin naturel sans avoir à se contorsionner. Le logo présent sur la poitrine de la veste est repris au niveau du fessier. Une seule lettre suffit, K, sobre, mais élégant !

Une vague de froid s’est installée sur la France durant toute la durée de nos tests, cela ne pouvait pas mieux tomber. C’est donc avec un thermomètre sous le 0 que nous partons à l’assaut des routes verglacées hivernales. Katusha propose cet ensemble pour des températures comprises entre -5°C et +10°C. Prévoyant, nous portons un sous-maillot à manches longues et un maillot mi-saison à manches longues sous la tenue.

Test de la tenue hivernale Katusha SportsTest de la tenue hivernale Katusha Sports | © Stéphane CognetTrès vite, les bretelles du cuissard se font oublier, la peau est très agréable, le fait de ne pas avoir de couture ne génère aucun point de pression désagréable. Au contraire, les densités de mousse différentes sont placées de façon optimale. Les fermetures Éclair latérales se font vite oublier et le cuissard ne remonte absolument pas. En effet, les élastiques en silicone se "collent" sur les chaussettes. Les différents tissus permettent de ne pas avoir froid sur les parties exposées au vent et aux autres de ne pas être en surchauffe. Les jambes ont ainsi une bonne régulation thermique. Après quelques kilomètres sur des routes détrempées, l’effet déperlant associé à un tissu Softshell plus épais s’est révélé idéal sur les tibias qui sont généralement vite un des points les plus froids du corps pendant ces sorties.

La veste n’est pas en reste en offrant vraiment une chaleur agréable et un grand confort. Son tissu légèrement élastique permet d’avoir une coupe près du corps sans se sentir confiné ou bloqué dans vos mouvements. Nous n’avons absolument jamais ressenti le froid, l’évacuation de la chaleur et de la transpiration s’effectue assez bien et ce malgré les sous-couches. Les poches sont accessibles facilement même avec une paire de gants hivernale. La veste comme le cuissard taillent bien avec une coupe ajustée optimale. Le seul bémol est le fermoir de la fermeture Éclair. Celui-ci est petit et donc pas toujours facile à manœuvrer avec de gros gants.

En conclusion, à un peu plus de 500€ l’ensemble, vous serez équipés pour l’hiver et le début du printemps quand le soleil tarde à réchauffer l’atmosphère. Du très haut de gamme également très chic, si bien que la veste pourrait se porter en dehors de vos sorties vélo. Une mode à lancer ? Pourquoi pas !

Plus d’infos sur Katusha Sports sur www.katusha-sports.com. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.