FLASHS

Tests de matériel

Test des pédales Powertap P1

Publié le 13/04/2016 09:34

Nouvelles venues chez Powertap, les pédales P1 sauront se distinguer de la concurrence avec un atout de poids : leur facilité d'installation et d'utilisation.

Les pédales Powertap P1Les pédales Powertap P1 | © Vélo 101Pionnier dans l'univers des capteurs de puissance qui ont révolutionné l'entraînement, Powertap a sorti en fin d'année dernière ses pédales P1. La marque américaine qui proposait déjà des capteurs de puissance dans le moyeu et dans les plateaux complète sa gamme avec ce troisième système différent. Celui-ci propose une réelle concurrence aux Garmin Vector et Look Power utilisant un système similaire. Le choix de capteurs de puissance intégré aux pédales offre un avantage très intéressant en matière d'utilisation par rapport aux autres systèmes utilisés par la marque. En effet, il est ainsi aisé de transférer son capteur sur un autre vélo, ce qui est beaucoup moins évident quand celui-ci est placé dans le pédalier par exemple. Un autre avantage réside dans son côté "prêt à rouler" et dans sa facilité d'utilisation, d'installation.

Le sérieux et la fiabilité de la marque se font ressentir dès l'ouverture du coffret, bien présenté. Il comprend la paire de pédales et le jeu de cales adapté aux P1. Ces cales grises sont copies conformes aux Look Kéo mais légèrement plus épaisses d'environ 5 mm. Il faudra intégrer cette mesure dans le calcul de hauteur de selle. La curiosité nous a poussés à installer une paire de cales Keo. Cela fonctionne même si on ressent un jeu vertical qui n'est pas des plus agréables. On vous incitera donc à rester avec du matériel adapté même si cela peut dépanner. A noter que les cales Powertap offrent une liberté angulaire de 6 degrés. Les adeptes des cales fixes auront toutefois la possibilité d'en commander.

Le coffret comprend en outre les piles AAA, deux rondelles à insérer entre les pédales et les manivelles en carbone, inutile sur les manivelles en alu, ainsi que le code Ant+ et la notice simplifiée. Sur la balance, elles affichent 215 grammes avec les piles. C'est un peu plus lourd que leurs concurrentes, mais cela reste acceptable pour des pédales aussi techniques. Le système fonctionne avec tout compteur Ant+ et la technologie Bluetooth Smart pour smartphones avec l'application Powertap. Elle se montrera vite indispensable car très pratique pour effectuer les paramétrages, notamment concernant la longueur de manivelles et l'étalonnage.

Après le déballage, venons-en à l'observation. De couleur noire, les P1 semblent un peu massives du fait de leur emplacement pour recevoir les piles AAA ou LR3 plus imposantes que les CR2032 proposées par la concurrence. En revanche, le réceptacle des piles anodisé orange très réussi donne à l'ensemble un look très "factory". Les plaques de contacts avec les cales sont de couleur alu brossé et offrent une impression de robustesse. Ces dernières sont interchangeables. Tout cela confère à ces pédales P1 un design abouti et robuste.

Les pédales Powertap P1Les pédales Powertap P1 | © Vélo 101Le montage des pédales est on ne peut plus simple. Il suffit de se munir d'une clé hexagonale de 8mm, de graisser le pas de vis et voilà votre capteur prêt à l'emploi ou presque. C'est d'évidence le capteur de puissance le plus simple à installer ! Ici nul besoin d'une clé dynamométrique afin de respecter un couple de serrage ultra précis pour ne pas perturber la fiabilité des mesures comme chez Garmin. Powertap préconise un serrage entre 35 et 40 Nm comme n'importe quelle paire de pédales. Le serrage des P1 n'a pas d'influence sur la précision des mesures, encore un point positif. Une fois rentré votre code sur votre compteur Ant, il est conseillé d'effectuer régulièrement un étalonnage manuel (point zéro) depuis votre compteur.

Les pédales intègrent des capteurs de températures permettant de compenser les variations afin de rendre une mesure fiable et précise. Au démarrage, un tour de pédalier suffit à activer la mesure qui est perceptible grâce à une LED située sur la pédale qui vous indique la bonne réception du signal. Chaque paire fonctionne ensemble et est calibrée pour fonctionner de pair. Il sera donc impossible de changer une pédale, en cas de chute notamment. A noter qu'il s'agit de la pédale de gauche qui envoie les données au compteur. Powertap assure une précision de +ou- 1,5 % watts, similaire aux marges d'erreur d'un moyeu.

Le test s'est déroulé sur plusieurs intensités et comparé à un moyeu GS, le tout couplé à un compteur Garmin 520. Sur le terrain, les valeurs observées sont multiples outre les valeurs classiques, vous aurez le choix selon votre affichage à la puissance instantanée, moyenne, sur 3, 5, 10 et 30 secondes, le tout relié à un logiciel. Vous pourrez ainsi interpréter ou faire interpréter vos entraînements facilement. Les valeurs sont très proches du moyeu GS jusqu'à 300 watts, puis elles ont tendance à être plus optimistes au-delà, notamment sur des sprints supérieurs à 900 watts. Les différences sont de l'ordre d'une quinzaine de watts sur ces pics de puissance, autant dire que cela reste négligeable.

Au final on peut conclure que les P1 sont aussi fiables que les moyeux en terme de précision de mesure. Le gros point fort des pédales se situe dans la facilité de montage ou démontage sans outils spécifiques pour ceux qui possèdent plusieurs vélos, et dans l'aisance à paramétrer via l'application. Seul inconvénient, la vulnérabilité en cas de chute, même si elles se montrent moins exposées qu'une Garmin Vector, dont les modules dépassent des manivelles. A noter également que la durée des piles limitée à 60 heures est un peu courte. Les gros rouleurs devront prévoir un stock ! Utilisées pour progresser en puissance, avec des données optimisées et interprétées par un entraîneur, ces pédales sauront vous accompagner dans vos entraînements au quotidien.

Plus d'infos sur Powertap sur www.powertap.fr. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par e-mail : testvelo101@velo101.com.