FLASHS

Tests de matériel

Test du boyau Tufo XC3

Publié le 30/06/2010 00:10

Test des boyaux Tufo XC3, faciles à monter par rapport à un boyau classique, sans utilisation de colle et employant la technologie du boyau "tubeless".

Les boyaux Tufo XC3Les boyaux Tufo XC3 | © Vélo 101Tufo est une société tchèque basée à Otrokovice. Petite société spécialisée dans la fabrication de pneus, boyaux et roues, elle propose de nombreux produits destinés à la route, au cyclo-cross, au VTT... Pour 2010, la société propose six nouveautés. En VTT un boyau XC2 prima, destiné à l'entrainement sur terrain sec-meuble ; un boyau XC2 plus, plus performant et réservé aux compétitions ; un boyau XC4, carcasse lourde et renforcée, destiné aux parcours caillouteux et exigeants ; la Colibri, une roue à boyau destinée au cross-country, jante profilée en carbone ; et l'Alca, une roue à boyau destinée au cross-country, jante profilée en aluminium. En route un boyau Elite SL, destiné à la compétition sur route sèche, 19 mm et 110 grammes.

Distribués en France par la société Duret, implantée à Argent-sur-Sauldre, les délais de livraison sont rapides. Il est possible de commander par Internet, les ventes en magasin sont très restreintes. La commercialisation propose plusieurs packages avec des roues équipées, des ventes par lots...

• 60 € HT/99 € TTC le boyau XC3 avec des prix dégressif lors de commande groupée (5 % de réduction pour 10 boyaux ou 8 % pour 25 pièces)
• 9,80 € TTC ruban adhésif VTT
• 6,50 € TTC préventif (anti-crevaison... peu performant selon nous)
• 9,70 € TTC curatif (réparation des trous, max <2mm)

La marque propose aussi des prolongateurs de valves, des obus de valve, des clefs à valve...

Montage :

Le montage est facile et il n'est pas nécessaire d'être un pro de la mécanique pour mettre en place le boyau. Si la jante est neuve, la "rincer" avec un chiffon imbibé d'alcool à brûler, pour optimiser la surface de collage. La mise en place du ruban biface auto adhérent se fait sur le même principe que le fond de jante étanchéité DT Swiss. Il faut coller la face "rims-side" du ruban sur la jante. On prendra soin de superposer le ruban au niveau de la valve, après avoir enlevé le film protecteur sur la surface superposée. On perce le ruban au niveau du passage de valve, à l'aide d'un tournevis.

La pose du boyauLa pose du boyau | © Vélo 101Le boyau doit-être pré-gonflé, de façon à ce qu'il prenne forme. Selon le modèle de vos jantes (hauteur de jante), pensez à placer un prolongateur sur votre valve. Nous avons effectué cette opération sur nos jantes Aérozénith XC1400, 2 centimètres de chaque côté de la valve, enlever le film protecteur du ruban sur la face "tires-side". Placer la valve dans son trou, mettre en place le boyau tout en laissant le film protecteur en place sur le ruban adhésif.

Prenez le temps de centrer le boyau et de gonfler à 1,5 et 2 kg. La mise en pression finalisera le centrage du boyau. Pour finaliser l'opération, prenez soin de tirer sur les deux languettes du film protecteur qui dépassent au niveau de la valve, avec précaution ! Mettez en pression à 3 kg et votre boyau se collera définitivement. Par précaution, on laissera la colle sécher deux heures avant d'utiliser la roue.

Essais terrain du boyau XC3 :

Nous avons testé ce boyau sur la deuxième manche de Coupe de France de Pernes-les-Fontaines, dans des conditions climatiques exigeantes pour le matériel : boue, racines, cailloux... Nous avons équipé nos deux roues avec ce type de boyau, à l'avant pour le directionnel et à l'arrière pour la motricité. Tufo préconise une utilisation avec une pression minimum de 2 kg. Sur cette épreuve, nous avons eu de la boue liquide et collante, nous avons mis une pression de 1,6 kg à l'avant et 1,7 kg à l'arrière pour un pilote de 68 kg au pilotage souple.

On se sent rapidement en confiance dans l'accroche avant. Nous n'avons noté aucune perte d'adhérence de la roue avant, en dévers ou virage rapide avec un fort appui. A l'arrière, le boyau assure une bonne adhérence au sol, aucune perte de motricité n'a été constatée. En montée raide, le boyau permet de passer là où d'autres pilotes (équipés de tubeless) posent pied à terre, par la déformation du boyau due à sa faible pression.

En termes d'usure, ce pneu semble avoir une bonne longévité et peut enchaîner plusieurs épreuves sans usure prématurée.

Avantages :

• facilité de montage par rapport à un boyau classique, 10 minutes de montage
• pas d'utilisation de colle, de trace de colle sur la jante, mains et habits
• pas de long temps de séchage
• technologie du boyau "tubeless", pas de pincement de la chambre interne
• durée de vie

Inconvénients :

• commercialisation très restreinte localement
• le prix
• technologie toujours élitiste
• pas de réparation possible, mis à part injection du curatif Tufo, peu performant selon nous

Lors de notre utilisation, nous avons subi plusieurs défaillances de ces boyaux, dues aux valves qui se sont fendues sur leurs longueurs, occasionnant la crevaison.

Plus d'infos sur Tufo sur www.tufo.com. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.