FLASHS

Tests de matériel

Test du maillot Ekoï Primavera

Publié le 11/05/2016 16:10

Nouveau concept proposé par Ekoï, le maillot Primavera est idéal à porter entre 4 et 12 degrés et offre le parfait compromis entre un maillot été et une tenue hiver.

Le maillot Ekoï PrimaveraLe maillot Ekoï Primavera | © Vélo 101C'est un nouveau concept qu'a lancé Ekoï cette année. La marque s'est inspirée de ce qui se fait de l'autre côté des Alpes pour proposer sa gamme Primavera. Comme son nom l'indique, celle-ci est donc dédiée aux conditions printanières. Il est parfois difficile de trouver le bon compromis entre la fin de l'hiver et le début du printemps, quand la panoplie thermique n'est plus utile, mais que les températures sont trop fraîches pour sortir les vêtements d'été. Ekoï se place donc dans ce créneau avec cet ensemble maillot, cuissard court, manchettes et jambières. A porter quand les températures tournent entre 4 et 12 degrés, il trouve l'équilibre parfait entre la gamme été et la gamme hiver. Aujourd'hui, c'est le maillot et ses manchettes qui nous intéressent.

En apparence, ce maillot Primavera ressemble à s'y méprendre à un vêtement d'été. À peine est-il plus épais qu'un maillot classique. Mais les apparences sont parfois trompeuses. L'extérieur en lycra et sa légèreté ne diffèrent en rien d'une tenue d’été classique. C'est dans l'intérieur molletonné que réside tout l'intérêt de cette gamme. Sans être un vêtement thermique dédié à la pratique en conditions hivernales, le tissu Lombardia et sa doublure polaire permettent de dégager une réelle sensation de chaleur et de maintenir la température corporelle.

L'apparence estivale du maillot se traduit également dans son esthétique. Le design est fidèle à ce que propose traditionnellement Ekoï avec ses larges inscriptions sur l'ensemble du maillot. Deux coloris sont proposés : noir et blanc ou noir. La coupe est quant à elle bien ajustée, près du corps. Les manches sont assez longues et recouvrent bien les bras. Le maillot est également doté de trois poches, toutes non-zippées, mais qui ont le mérite d'être larges.

La finesse du textile peut laisser perplexes les plus frileux, refroidis à l'idée de porter ce maillot sous les températures préconisées par Ekoï. En particulier en l'absence de soleil. Mais ceux-là peuvent réaliser leurs sorties sans crainte. Hormis lors de descentes de quelques kilomètres où le corps baisse en température, aucune sensation de froid n'a été ressentie à l'occasion du test. Même lors de sorties aux alentours de 6-8 degrés, le coupe-vent, pris par précaution, s'est vite avéré inutile. A l'inverse, le maillot Primavera a été testé jusqu'à 18 degrés sans qu'aucune sensation de surchauffe ne soit à déplorer.

Le maillot Ekoï PrimaveraLe maillot Ekoï Primavera | © Vélo 101Malgré l'absence de zones plus aérées, notamment sous les aisselles, le maillot reste très respirant. Le phénomène de transpiration ne peut bien sûr pas être évité lors de montées de cols ou de côtes sous le soleil, mais à aucun moment le maillot ne sera trempé dans le cas d'une utilisation sur les plages de températures recommandées par Ekoï. Bien que la tenue n'ait pas été utilisée sous la pluie, le maillot ne semble pas fait pour les conditions humides. La matière ne semblant pas imperméable à l'eau. En revanche, le maillot Primavera saura se montrer efficace face à une brise légère. Le vent ne s'engouffre pas à l'intérieur du maillot. En cas de vent plus puissant, un gilet sans manche pourra faire l'affaire.

Pour le rendre encore plus efficace face aux températures fraîches, Ekoï propose d'agrémenter ce maillot Primavera des manchettes du même nom, fabriquées à partir du même tissu et donc dotées des mêmes qualités. De larges élastiques au niveau des manches permettent de les ajouter. Il s'agit là d'une vraie réussite. Ces manchettes ne glissent pas et sont parfaitement maintenues grâce à une bande de silicone au niveau du bras. Une découpe laser au niveau des poignets assure également de leur qualité. Aucune sensation de serrage ou de points de compression n'est à déplorer.

Elles assurent pourtant parfaitement leur fonction en maintenant la chaleur corporelle et en bloquant parfaitement le vent. Le froid ne peut en tout cas pas s'engouffrer ni au niveau des bras ni au niveau des poignets. Cela reste à confirmer. Car seules deux tailles sont proposées pour les manchettes, contre six pour le maillot, du S au XXXL. Autre avantage non-négligeable, ces manchettes s'enfilent et se retirent facilement. Elles sauront également se glisser dans les poches arrière du maillot sans problème. Le maillot est vendu au prix de 85 euros et les manchettes à 19 euros.

Plus d'infos sur Ekoï sur www.ekoi.fr. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter par email à testvelo101@velo101.com.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE