Test de la tenue Santini Interactive 3.0

Tests de matériel Publié le 14/09/2016 09:00

L'ensemble Interactive 3.0, la tenue haut de gamme proposée par la société Santini, tient toutes ses promesses. Elle se destine à un public exigeant.

tenue Santini Interactive 3.0
© Florent Ligney
Cet été, nous avons testé la tenue Interactive 3.0, la tenue haut de gamme proposée par la société Santini. La marque, qui fournit à l'UCI les maillots de champion du monde dans toutes les disciplines (route, piste, VTT, BMX...) depuis près de vingt ans est donc portée par les cyclistes au plus haut niveau de l'échelle. Quand on connaît leurs exigeances et le souci des "marginal gains", on ne peut que s'attendre au meilleur concernant la tenue haut de gamme de Santini.

Le maillot et le cuissard, qui peuvent s'acheter indépendament l'un de l'autre, sont vendus dans un packaging soigné. Au premier contact, la matière est douce au toucher. Une bonne première impression, comme la première attaque franche d'une course, donne toujours le ton... mais ne fait pas tout.

La première surprise concerne un zip placé dans le dos, aussi bien sur le cuissard que sur le maillot. Ce zip permet de relier le cuissard et le maillot, permettant ainsi de rapprocher l'ensemble d'une combinaison. Bien que placé dans le dos, il se manipule aisément sans avoir besoin de se contorsionner. La languette est suffisament grosse pour s'attraper facilement, que ce soit pour assembler les deux éléments ou pour les désolidariser.

tenue Santini Interactive 3.0b
© Florent Ligney
Si la sensation est étrange au début quand on place ses affaires dans les poches, on oublie totalement la présence du zip en roulant : on ne sent vraiment pas de pression dans le bas du dos. Si l'avantage aérodynamique est compliqué à mesurer et n'intéressera qu'une minorité d'utilisateurs, le gain en confort ravira le plus grand nombre : le maillot ne tourne plus lorsque l'équilibre des poches n'est pas respecté. Vous pouvez placer tous vos objets (téléphone, clés, ravitaillement) dans la poche de droite et ne rien mettre dans les deux autres poches, le maillot ne tournera pas. Il ne se boudinera pas non plus et restera bien tenu. Evidemment, on peut rouler sans utiliser cette fonctionnalité, ce qui permet d'utiliser ce cuissard avec un autre maillot ou ce maillot avec un autre cuissard.

Si le tissu est agréable au toucher, qu'en est-il à l'utilisation ? Il s'est révélé très extensible, ce qui permet au maillot comme au cuissard de coller à la peau. Les bras et les mollets sont parfaitement moulés, ça ne serre pas et rien ne flotte. Par 35° la transpiration est parfaitement évacuée... et la grosse averse rencontrée lors de la première sortie de test de l'ensemble nous a indiqué dès le début que la tenue séchait très rapidement dès que la pluie stoppait. Un ensemble utilisable dans toutes les conditions, de la pluie à la canicule.

tenue Santini Interactive 3.0c
© Florent Ligney
La peau de chamois est de la même veine : confortable et séchant rapidement après une lessive. En cas d'averse, elle reste sèche et ne s'imbibe pas. Sur des sorties de trois à quatre heures nous n'avons jamais eu de douleur ni de coupure.

On est donc conquis, cette tenue fait désormais partie de nos modèles de référence. Pour une tenue haut de gamme, elle a tenu toutes ses promesses. Les maillots et les cuissards Santini Interactive 3.0 sont disponibless en trois coloris : jaune, rouge ou bleu. Le prix public du maillot est de 135 €, celui du cuissard est de 165 €. 

Plus d'infos sur Santini sur www.santinisms.it. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par e-mail : test@velo101.com.

<< Article précédent | Article suivant >>

ProbikeShop Septembre 2017
Dromoise Sept 2017
Inscription en ligne Vélo101
Campagne Faceboook Vélo101