Test du poste de pilotage CLM de Vision

Tests de matériel Publié le 30/11/2016 09:30

Cet automne, pendant la saison des contre-la-montre, nous avons testé le guidon Metron TFA (The Fastest Aerobar) et les leviers de freins Metron Aero Brake.

Metron TFA
© Vélo 101
L'utilisation de prolongateurs est l'une des principales caractéristiques différenciant un vélo de contre-la-montre (ou triathlon) d'un vélo standard. La société Vision, spécialisée dans les équipements aérodynamiques depuis les années 90, nous a permis de tester le poste de pilotage de la gamme Metron, composée d'un guidon avec potence et prolongateurs intégrés et de leviers de freins. Le modèle testé est le TFA, acronyme de The Fastest Aerobar, le modèle étant le plus aérodynamique conçu par la marque à ce jour.

Le montage se fait assez facilement, y compris avec un passage en interne des câbles : l'ensemble est creux et conçu pour que les câbles passent à l'intérieur des tubes. Deux fentes de chaque côté de la potence permettent aux câbles de freins et de changement de vitesse de sortir proprement vers leur destination. A noter également que le produit est compatible avec le système Di2.

La potence étant intégrée, vous n'aurez pas le choix concernant son inclinaison. En revanche, les repose-coudes pourront être placés à trois hauteurs différentes : 15 mm, 25 mm ou 65 mm, les deux dernières hauteurs nécéssitant l'ajout d'une cale (fournie) sous chaque repose-coude. Trois tailles de vis sont fournies afin de fixer correctement l'ensemble (repose-coude et cale éventuelle) sur le cintre.

Metron TFA
© Vélo 101
Pour être en accord avec le règlement UCI sur la longueur maximale autorisée entre la verticale passant par l'axe du pédalier et le bout des prolongateurs (changement de vitesse inclus), l'opération est toutefois légèrement plus complexe puisqu'il faut... couper les prologateurs en carbone. L'opération ne sera donc pas réversible.

A l'utilisation, ce poste de pilotage se révèle très agréable : l'intégration de la potence apporte plus de précision dans le maniement quand on est sur les prolongateurs. L'ensemble en carbone est très réussi, la qualité des finitions irréprochable, c'est le moins que l'on attend quand on est lancé à pleine vitesse les bras en avant et les mains loin des freins.

Le passage des câbles en interne a été très bien pensé et apporte un vrai plus : ces câbles sont plus longs sur un vélo de chrono et apportent une rigidité dans le jeu de direction en leur permettant d'aller tout droit sans suivre les courbures des prolongateurs. On gagne en souplesse.

Metron TFA
© Vélo 101
Le bout des prolongateurs, s'ils n'ont pas été coupés, contiennent une zone de grip permettant de s'affranchir de guidoline. C'est bien pensé. Encore mieux pensé : l'ajout d'un prisme juste au-dessus des leviers de freins. Quand on se met en danseuse pour une relance, le pouce trouve un point d'appui supplémentaire appréciable. C'est encore plus appréciable lors des freinages appuyés (pour un virage serré en bas d'une descente rapide par exemple) car cela empêche la main de glisser vers l'avant. On prend ses marques très rapidement et tout à fait naturellement.

Le Metron TFA est vendu au prix public conseillé de 1390 € et les leviers de freins Metron Brake Levers sont au prix de 146,90 €.

Plus d'infos sur Vision sur www.visiontechusa.com. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par e-mail : test@velo101.com.

<< Article précédent | Article suivant >>

Campagnolo Octobre 2016
Vélo 101 juin 2016
Hutchinson Décembre 2016
Tacx 1 novembre 2016
JR Laloi novembre 2016
Laboratoire Fenioux Décembre 2016

Get Adobe Flash player

DSO novembre 2016