FLASHS

Amateurs

Démare et Petit les remercient

Publié le 30/12/2013 10:45

Depuis sept ans, le Team Wasquehal Junior s'attache à former les jeunes pousses du cyclisme nordiste. Un club par lequel sont passés Arnaud Démare et Adrien Petit.

Frédéric Limousin distille de précieux conseils à ses jeunes poussesFrédéric Limousin distille de précieux conseils à ses jeunes pousses | © Team Wasquehal JuniorÀ peine entré dans son bureau, Frédéric Limousin, directeur sportif du Team Wasquheal Junior, reçoit un coup de téléphone. "Quels pneus tu dois mettre pour la course sur sable de samedi à Berck-sur-Mer ? Choisis des pneus légèrement crantés. Il n'y a que 70 % de sable." À l'autre bout du fil, il ne s'agit pas d'un des jeunes cyclistes dont il s'occupe, "mais c'est typiquement le genre de conseils que je pourrais leur donner", signale-t-il juste après avoir raccroché. Depuis 2007, ce triathlète aguerri tout juste revenu de l'Ironman d'Hawaï est à la tête du projet nordiste qui a bien grandi en sept ans d'existence. L'idée à l'époque était pourtant novatrice. "Beaucoup d'équipes ont une section Juniors, bien sûr, mais aucune ne se consacre uniquement à eux, explique-t-il avec passion, c'est ce que nous proposons à Wasquehal."

Dans l'ombre du géant roubaisien, ville de laquelle elle n'est séparée que de quelques kilomètres, cette commune d'environ 20 000 habitants, trois fois ville-étape du Tour de France en 25 ans, se devait de proposer un projet alternatif et complémentaire de la formation des Espoirs. L'idée vient à l'esprit de Frédéric Limousin lors d'un déplacement en Belgique. "Je m'occupais déjà des Juniors au comité régional, rappelle-t-il. Je voyais ce qu'il se faisait de l'autre côté de la frontière quand j'emmenais les jeunes en sélection. J'ai pu voir des équipes Juniors déjà bien structurées, contrairement à nous. De vraies équipes avec les mêmes vélos, des mécanos et un programme de course international. En bref, une équipe de type Elite chez les Juniors. Je me suis dit qu'on pouvait trouver notre place dans le système en descendant d'une catégorie. On se plaçait en tant que formateurs. J'ai réussi à vendre le projet à la ville."

La formation du Team Wasquehal Junior se distingue en insistant sur trois piliers, trois crédos : l'entraînement, le programme de course international et le matériel. La proximité avec la Belgique et la fidélité avec certains partenaires de longue date sont bien sûr importantes, mais c'est bien grâce à sa capacité de gestion des entraînements que la structure de quinze licenciés se distingue.

Arnaud MolmyArnaud Molmy | © Vélo 101Jusqu'au mois de juin, elle a pu compter sur un nom qui compte dans le milieu, celui d'Hervé Boussard. L'ancien professionnel chez BigMat à la fin des années 90 y occupait la fonction d'entraîneur, avant de succomber à une crise d'épilepsie à seulement 47 ans. À compter du 1er janvier, c'est Arnaud Molmy, qui a mis fin à sa carrière en 2012 qui reprendra le flambeau. "Hervé a été l'un des premiers à utiliser les outils d'entraînement modernes, il était un des fervents défenseurs de cette approche, salue celui qui lui succèdera. Travailler avec des Juniors était pour lui une façon d'inculquer un nouveau mode de fonctionnement et de leur donner les bons automatismes."

Par approche moderne, on veut bien sûr parler des plateformes d'entraînement par internet du côté nordiste qui limite son recrutement aux cyclistes du nord de Paris, mais n'impose pas d'unité géographique. C'est là l'essence même du projet qui permet aux jeunes coursiers de rester auprès des leurs, contrairement à un fonctionnement de type pôle France, tout en s'assurant d'un calendrier sportif international, donc attractif. Un choix dicté par une volonté des dirigeants de permettre aux jeunes de s'épanouir, dans le milieu familial, bien sûr, mais aussi dans le milieu scolaire. En permettant aux coureurs d'être libres sur le choix de la formation, le Team Wasquehal Junior, même s'il n'interfère pas sur les choix scolaires de ses membres, surveille attentivement les résultats de chacun. Le club s'adapte ainsi aux contraintes liées au monde lycéen en arrangeant les entraînements ou en allégeant le programme au moment des examens en juin.

"Bien sûr, on ne les a pas toujours sous la main, reconnaît Frédéric Limousin, mais les plateformes d'entraînement nous permettent d'avoir un suivi personnalisé et quasi-direct. Derrière, nous savons que nous serons en mesure d'analyser les données." Avoir seulement l'oeil sur les chiffres ne serait rien si les dirigeants ne s'appliquaient pas à transmettre leur savoir et leur vécu à un public réceptif. Preuve que le travail paye, les professionnels passés par le Team Wasquehal Junior ne se comptent plus ou presque. Arnaud Démare, Adrien Petit, et, plus récemment, Florian Sénéchal ont tous fait leurs premiers pas dans la structure. "Avec Arnaud par exemple, nous avons tenté de mettre en place une vraie course d'équipe, se remémore le directeur sportif. Mais ce n'est pas tout. On leur a appris à être remontés, à chercher des ravitos. En fait nous formons les coureurs avant qu'ils ne passent Espoirs. De cette façon, on limite la grandeur de la marche entre les catégories. Et comme on passe pro de plus en plus jeune..."

Le Team Wasquehal Junior en 2014Le Team Wasquehal Junior en 2014 | © Team Wasquehal JuniorAujourd'hui, Wasquehal est en train de se forger une belle réputation. Notamment grâce à ses illustres ambassadeurs. "Quand on approche un coureur et qu'on lui dit que l'on est du Team Wasquehal Junior, il a les yeux qui brillent, car il pense tout de suite à Arnaud Démare ou à Adrien Petit, souligne Frédéric Limousin. C'est d'ailleurs grâce à eux que l'on a une certaine reconnaissance : quand après une de leur victoire, on dit qu'ils ont été formés chez nous, c'est très valorisant. Cela nous aide pour le recrutement, car dès que l'on prend contact avec les Cadets qui marchent bien, il n'y a pas de problème pour les faire venir."

Certes 2013 n'aura pas été une année facile. D'abord parce que l'équipe a perdu Hervé Boussard, mais aussi au niveau sportif. Pour la première fois de leur histoire, aucun des coureurs n'a été sélectionné en Coupe des Nations, là où deux membres (Félix Pouilly, champion de France en 2012 et Dylan Kowalski) avaient été sélectionnés pour les Championnats du Monde à Valkenburg un an plus tôt. En 2014, les espoirs reposeront avant tout sur les deux Juniors 2ème année, Adrien Carpentier ("un pur sprinteur dont on devrait entendre parler très rapidement") et Maxime Blampain, les sept autres coureurs feront leur entrée dans la catégorie. Tout ce petit monde s'est réuni pour la première fois au milieu du mois de novembre. C'est peut-être vers eux qu'il faut se tourner pour voir l'avenir du cyclisme nordiste. Ils sont en tout cas ceux sur qui l'on mise à Wasquehal pour poursuivre la belle histoire qui lie la ville avec le cyclisme. Une histoire qui a débuté au milieu des années 70 quand le CC Wasquehal était l'un des meilleurs clubs amateurs français. Une histoire qui n'est donc pas près de se terminer...

L'effectif 2014 du Team Wasquehal Junior :

• Maxime Blampain (Junior 2)
• Adrien Carpentier (Junior 2)
• Maxence Dendauw (Junior 1)
• Cyril Dendievel (Junior 1)
• Charles-Antoine Dourlens (Junior 1)
• Thibaut Fenain (Junior 1)
• Pierre Haudiquet (Junior 1)
• Florian Van Snick (Junior 1)
• Jean-Lou Watrelot (Junior 1)

INSCRIPTION EN LIGNE