FLASHS

Amateurs

Retour sur le week-end amateurs

Publié le 23/09/2019 08:30

Un programme on ne peut plus complet ce week-end ! En effet, une Fédérale Junior, une Elite Nationale d'un jour et par étapes et enfin une internationale Féminine 1.2 étaient au rendez-vous. Les résultats ? C'est par ici.

Tour de Moselle (Elite Nationale) :

Florian Vermeersch réalise le triplé sur le Tour de MoselleFlorian Vermeersch réalise le triplé sur le Tour de Moselle | © Thionville

Le Tour de Moselle, classé Elite Nationale s’est disputé de vendredi à dimanche, 4 étapes dont 2 mi-étapes couru le samedi. A connaître son ancien vainqueur, Geoffrey Bouchard (AG2R La Mondiale), on se doute bien que ce Tour en inspire plus d’un et que son parcours est autre que simple. 135 hommes au départ dont le vainqueur de l’édition 2017, Louis Louvet. 

La première étape s’est élancée sous le soleil et le vent de Moselle. L’échappée du jour s’est créée pas moins de 2km après le départ sous l’impulsion du Luxembourgeois Luc Wirtgen. Ils sont 4 à sortir du peloton et seront rejoint par 5 hommes. Au fil des km et des ascensions, le groupe de tête perd des unités et 7 hommes ouvrent la route. Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23) passe à l’attaque et seulement 3 hommes le suivent. La victoire se joue alors au sprint et c’est le Belge Florian Vermeersch qui est le plus rapide dans la longue ligne droite finale. Il prend ainsi le premier maillot blanc de leader devançant Sylvain Moniquet (Wallonie-Bruxelles Development) et Simon Verger (Chambéry Cyclisme Formation).

Le lendemain matin, première mi-étape longue de 84km contre 71km l’après-midi. Le peloton qui roule à toute vitesse ne laisse aucune chance aux quelques échappées matinaux. Le sprint massif est inévitable et dans cet exercice c’est encore Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23) qui l’emporte, conservant son maillot de leader. Rien ne semble l’arrêter. Et comme le dit l’expression, jamais deux sans trois. En effet, l’après-midi, malgré un scénario différent avec une échappée de 23 coureurs qui résiste au peloton, à la fin, c’est de nouveau le Belge de la Lotto Soudal U23 qui s’impose en réglant le sprint des 21 fuyards. Et de 3 pour le coureur Florian Vermeersch qui malgré sa pointe de vitesse a quand même essayé de faire le kilomètre. 

Dimanche, dernière étape et quelle étape avec plus de 173km dans le vent. Le SCO Dijon seulement 6ème au général ce matin avec Jérémy Cabot tente de renverser la Lotto Soudal en plaçant Adrien Guillonnet dans l’échappée qui aurait pu aller au bout. Mais c’était sans compter sur un circuit final technique et rapide. Finalement, la victoire se sera jouée à la flamme. En effet, 5 hommes sortent dont Léo Bouvier et son coéquipier Antoine Bravard (SCO Dijon) qui lui lance le sprint. Bouvier passe la ligne le premier et remporte cette dernière étape devant son coéquipier Jérémy Cabot et Théry Schir (Team Hörmann).

Le général reste tout de même sur les épaules du Belge Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23) qui aura réussi un 3/4 sur cette 34ème édition du Tour de Moselle.

1ère étape : 

  1. Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23) en 3h00’01“
  2. Sylvain Moniquet (Wallonie-Bruxelles Development) à mt“
  3. Simon Verger (Chambéry Cyclisme Formation) à 3“

2ème étape A :

  1. Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23) en 1h50’33“
  2. Théo Sagnier (CM Aubervilliers 93 St-Michel) à mt“
  3. Colin Heiderscheid (Luxembourg) à mt“ 

2ème étape B : 

  1. Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23) en 1h30’06“
  2. Romain Guillot (Bourg en Bresse) à mt“
  3. Tom Van Vuchelen (Selection FCWB) à mt“

3ème étape : 

  1. Léo Bouvier (SCO Dijon) en 3h52’02“
  2. Jérémy Cabot (SCO Dijon) à mt“
  3. Théry Schir (Team Hörmann) à mt“ 

Classement final : 

  1. Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23) en10h12’42“
  2. Julian Mertens (Lotto SOudal) à 22“
  3. Adria Moreno Sala (AVC Aix-en-Provence) à 22“
  4. Fabien Rondeau (CR4C Roanne) à 27“
  5. Florent Castellarnau (AVC Aix-en-Provence) à 40“

 

Classic Jean-Patrick Dubuisson Juniors :

Affiche de l'édition 2019 de la Fédérale JuniorsAffiche de l'édition 2019 de la Fédérale Juniors | © Google Images

Plus connue dans la catégorie Elites où elle est classée Elite Nationale, La Classic Jean-Patrick Dubuisson Juniors a été couru ce samedi. Rare rendez-vous pour ces juniors, c’est un peloton de 79 coureurs qui s’élancent dans les rues de Chazemais. Comme souvent dans ces courses où le circuit comporte très peu de difficulté, les attaques sont incessantes mais les écarts moindres. L’arrivée étant dans la montée de la Madeleine, nul doute que le vainqueur soit un minimum puncheur. A Huriel, au terme des 116 kilomètres, Romain Charcosset (VC Vaulx-en-Velin) déjà vainqueur sur la dernière manche de Coupe de France le week-end dernier, s’impose sur cette fédérale juniors. Il devance d’un vélo Victor Bosoni, omniprésent durant toute la course et Bastien Bodnar tous les deux du SCO Dijon. 

Classement final :

  1. Romain Charcosset (VC Vaulx-en-Velin) en 2h55’00“
  2. Victor Bosoni (SCO DIjon) à mt“
  3. Bastien Bodnar (SCO Dijon) à 6“
  4. Théo Degache (VC Vaulx-en-Velin) à mt“
  5. Luc Weingarten (ASPTT Brive) à 12“

 

Tour de Rhuys :

Marlon Gaillard s'impose sur le filMarlon Gaillard s'impose sur le fil | © Alexia Tintinger

Le Tour du Rhuys promettait de beaux débats au vu du plateau relevé, fort de 152 concurrents. Le Vendée U, déjà vainqueur en 2018 avec Clément Orceau se voulait vainqueur. Dès le 25ème kilomètre, le bon wagon sort. 5 hommes prennent la fuite et sont rejoint par 20 autres unités. Sous les nombreuses accélérations et un circuit d’arrivée assez technique, le peloton a volé en éclats. Les 45,5km/h de course en sont la preuve. Dans le dernier kilomètre, 3 hommes parviennent à sortir et prendre quelques hectomètres d’avance. Vent de face, il fallait gicler au bon moment pour lancer son sprint et c’est Marlon Gaillard (Vendée U) qui est le plus efficace en la matière. Il est sorti au dernier moment de la roue du second, Léo Danès (UC Nantes Atlantique) qui est battu à la photo finish tandis que Matthieu Jannès (Hennebont Cyclisme) s’avouait déjà vaincu. Une course pleine de suspense et quoi de mieux quand on sait qu’elle recevra dans un an la finale de la Coupe de France DN2.

Classement final :

  1. Marlon Gaillard (Vendée U) en 3h13’23“
  2. Léo Danès (UC Nantes Atlantique) à mt“
  3. Matthieu Jannès (Hennebont Cyclisme) à 2“
  4. Camille Guérin (Côtes d’Armor-Marie-Morin Véranda) à 18“
  5. Cyrille Patoux (ES Torigni) à 20“

 

GP d’Isbergues : 

Christine Majerus remporte la 2ème édition du GP d'IsberguesChristine Majerus remporte la 2ème édition du GP d'Isbergues | © FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope

Pour cette deuxième édition du Grand Prix d’Isbergues (UCI 1.2) féminin, 122.1km étaient à parcourir. Un circuit composé de plusieurs monts mais ce sont les conditions météorologiques qui pouvaient jouer le principal rôle. Et ça n’a pas loupé. Présentes à 6 au départ, les filles de la FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope prennent leur responsabilité et tentent un coup de bordure au km90. Cela fonctionne à merveille puisque sous leur impulsion, une échappée de 12 coureuses se créent dont 5 pour l’équipe Française. L’écart reste infime, un maximum de 35sec entre ces dernières et le reste du peloton qui est quant à lui scindé en plusieurs groupes. A 10km de l’arrivée, on assiste à de nombreuses attaques notamment de la part de la FDJ NAF qui veut éviter le sprint mais Christine Majerus (Boels Dolmans) est trop forte, elle saute sur tout. 4 filles se jouent le sprint et la victoire revient à la Luxembourgeoise Christine Majerus qui saute la jeune Française Clara Copponi (FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope) sur la ligne. Pascale Jeuland (Doltcini VanEyck) complète ce podium. 

Classement final :

  1. Christine Majerus (Boels Dolmans) en 3h23’59“
  2. Clara Copponi (FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope) à mt“
  3. Pascale Jeuland (Doltcini VanEyck) à mt“
  4. Lara Vieceli (WNT Rotor) à mt’
  5. Maëlle Grossetete (FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope) à 3“
Par Jade WIEL

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE