FLASHS

Féminines

Bilan 2018 — Le top 5 des féminines de l'année

Publié le 27/12/2018 08:00

Retrouvez aujourd'hui le top 5 des féminines de l'année.

N°1 Anna Van der Breggen (Boels Dolmans)

Anna Van der Breggen aux mondiauxAnna Van der Breggen aux mondiaux | © UCI

Quelle saison de la Néerlandaise Anna Van der Breggen. Elle a débuté son année par une victoire lors des Strade Bianche début mars et elle s’est terminée de la même façon lors des championnats du monde sur route à Innsbruck, qu’elle remporte en solitaire après une démonstration de force. Entre temps, elle s’offre le Tour des Flandres, la Flèche Wallonne, Liège Bastogne Liège et Durango Durango en Espagne. Ce n’est pas tout, elle prend aussi la seconde place des championnats d’Europe et du Monde de contre-la-montre individuel. Sans oublier plusieurs victoires en contre-la-montre par équipes avec cette belle formation Boels-Dolmans. Rien que ça.

N°2 Marianne Vos (Waowdeals Pro Cycling Team) 

Marianne Vos en SuèdeMarianne Vos en Suède | © UCI

Marianne Vos peut être qualifiée de « championne éternelle ». Auteure d’un début de saison assez discret, avec tout de même la troisième place sur le Trofeo Alfredo Binda mi-mars. De retour en grande forme fin juin, elle a enchainé les grosses performances. A commencer par sa troisième place sur le championnat de Hollande sur route, une victoire d’étape sur le Giro et le classement général du Bene Ladies Tour. Quand la machine est lancée, rien ne l’arrête. Elle termine deuxième sur le Ride London et le championnat d’Europe au sprint, avant de réaliser un sans-faute sur le Tour de Norvège (trois étapes et le général en poche). Elle a clôturé sa saison sur route en Bretagne à Plouay sur la deuxième marche du podium. Et depuis, dans les sous-bois… ça suit la même lancée. 

N°3 Coryn Rivera (Sunweb) 

Coryn Rivera en championne des Etats UnisCoryn Rivera en championne des Etats Unis | © Leon Van Bon

L’Américaine du Team Sunweb Coryn Rivera a sa place dans notre top 5 des féminines de l’année. Sprinteuse, elle a pourtant attendu la mi-saison pour débloquer son compteur de victoires, avec sa première gagne sur le Tour d’Allemagne début juin, qu’elle termine à la quatrième place du général. Elle enchaine ensuite avec une victoire d’étape et le classement général de l’OVO Women’s Tour, course importante du calendrier féminin. Point d’orgue de sa saison, le titre de championne des Etats-Unis. En fin de saison, elle a animé de bout en bout le championnat du monde sur route, pourtant pour « grimpeurs », elle en a surpris plus d’un(e). Avec le team Sunweb elle compte deux victoires en chrono par équipes, en Norvège et à Madrid. 

N°4 Annemiek Van Vleuten (Mitchelton Scott) 

Annemiek Van Vleuten conserve son titre en chronoAnnemiek Van Vleuten conserve son titre en chrono | © Getty Sport

Spécialiste de l’effort solitaire, la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten conserve son titre de championne du monde de contre-la-montre individuel. Pendant la période des classiques, elle a été régulière avec des tops 5 sur A Travers la Flandre et la Flèche Wallonne et des podiums sur le Tour des Flandres et Liège Bastogne Liège. Gros point clé de sa saison, elle s’offre trois victoires d’étapes et le général du Giro d’Italia, suivi de la Course by le Tour dans la foulée. Puis elle finit l'exercice 2018 en ramenant le général du Boels Ladies Tour "à la maison" et la septième place des mondiaux sur route, malgré une chute et une fracture au niveau du genou. 

N°5 Emilia Fahlin (Wiggle High 5) 

Emilia Fahlin animatrice des mondiauxEmilia Fahlin animatrice des mondiaux | © Niklas Wallner Photo

La Suédoise Emilia Fahlin a été l’une des révélations de cette saison. Le déclic a eu lieu sur Gracia Orlova en République-Tchèque fin avril, avec trois victoires d’étapes et le général. Ensuite elle s’offre le titre de championne de Suède, avant de monter à trois reprises sur le podium lors du Tour de Norvège (World Tour). En fin de saison lors des Mondiaux à Innsbruck elle a confirmé tout son talent en étant l’une des animatrices de la course, qu’elle termine finalement à la quatrième place. 

KTM

Sport 101 Facebook V4