FLASHS

Santé / forme

Perte de poids, maigreur et performance.

Publié le 30/08/2019 07:30

Nicolas Augugliaro de chez Coaching4you nous propose un édito sur la perte de poids, à travers une prise en main de la balance entre nos entrées et nos sorties de calories.

 

"Je ne peux pas manger ça, je vais grossir, je dois perdre du poids, j'ai peur de grossir, je veux m'affuter. Je veux gagner de la force, perdre du gras, si je perds X kilos, je vais grimper plus vite c'est sûr".

Aujourd’hui le contrôle du poids et du % de masse grasse constituent pour beaucoup un élément essentiel à l’atteinte de la performance sportive, au point que même les pros peuvent s’y perdre.

Et on le sait, la frontière est faible entre baisse du poids et naissance de troubles du comportement alimentaire.

En étant dans l’hyper contrôle le cerveau ne peut être focalisé sur l’effort et la performance.

Le résultat : développement des carences, contre performance et fatigue physique mais également et surtout mentale.

Je vous propose de comprendre le métabolisme humain et les mécanismes de variation de votre poids.

 

Commençons cet article par un peu de physique :

Notre corps est régit par les lois de la thermodynamique c'est-à-dire du déplacement de l’énergie (Thermo = chaleur, dynamique = déplacement)

L’énergie ne peut pas disparaître, elle est soit utilisée lorsque nous bougeons, pratiquons notre activité sportive par exemple, soit stockée, emmagasinée mais elle ne disparait pas.

Comme le dit Antoine De Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme »

L’énergie, en nutrition, s’exprime en calories.

Donc toute l’énergie (les calories) que nous allons emmagasiner quotidiennement via l’alimentation constitue NOS ENTREES.perte de poids 2

Maintenant penchons nous sur notre métabolisme : Il constitue notre besoin calorique journalier.

Le métabolisme humain dépend de plusieurs facteurs dont LE TMB : le Taux Métabolique de Base. C’est l’énergie que notre corps brule lorsqu’il est au repos complet c'est-à-dire allonger sur un lit sans bouger.

A cela nous devons y ajouter :

DEPENSE ENERGETIQUE NON LIEE A L’EXERCICE PHYSIQUE qui constitue nos déplacements quotidien, notre métier…

DEPENSE ENERGETIQUE LIEE A L’EXERCICE PHYSIQUE c'est-à-dire notre pratique sportive

L’EFFET THERMIQUE DES ALIMENTS car oui notre corps utilise aussi de l’énergie pour digérer

L’ensemble de ces facteurs représente notre DEJ c'est-à-dire notre dépense énergétique quotidienne qui constitue NOS SORTIES.

 

Donc une fois que nous connaissons NOS ENTREES (calories consommées)  et NOS SORTIES (calories dépensées),  il conviendra de faire le bilan quotidienperte de poids 3 

3 cas de figures possibles:

 

  1. Nous consommons autant de calories que ce que nous en brûlons.

C’est à dire que notre apport en calories est égal à l’énergie dont notre corps a besoin pour fonctionner.

Dans ce cas, notre poids reste le même.

Il faut savoir que la plupart des gens maintient cet équilibre inconsciemment pendant de longues périodes de temps (mois, années…).

 

  1. Nous consommons plus de calories que ce que nous en brûlons.

C’est à dire que notre apport calorique est supérieur aux besoins de notre corps.

Nous commençons à prendre du poids.

Cet excès calorique peut être transformé en graisse et / ou en muscle (si nous nous entraînons correctement).

 

  1. Nous brûlons plus de calories que ce que nous en consommons.

C’est à dire que notre apport calorique est inférieur aux besoins de notre corps.

Nous commençons donc à perdre du poids.

Ce déficit calorique oblige le corps à exploiter ses propres réserves énergétiques qui sont stockées principalement sous forme de graisse dans le tissu adipeux.

En fonction de la taille du déficit, de la façon dont nous nous entraînons, de notre apport et décomposition en macronutriments, le corps obtiendra l’énergie supplémentaire à partir de la combustion des graisses et / ou du muscle.

 

Vous l’avez compris, pour perdre du poids, il faut être en déficit calorique soit par la baisse des calories provenant de notre alimentation soit par l’augmentation de notre dépense énergétique quotidienne.

Peu importe la méthode choisie c’est bien le déficit quotidien qui entrainera une perte de poids.

 

Chez coaching4you nous vous proposons une étude complète afin de déterminer précisément votre besoin calorique et définir un plan adapté à ce besoin, à votre pratique sportive et enfin en cohérence avec les objectifs que vous recherchez (prise de muscle, perte de gras, amélioration des performances, optimisation de la récupération…)

 

Pour une perte de poids/gras, il faut oublier ce type d’entrainement, privilégiez plutôt un programme alimentaire adapté qui vous permettra d’obtenir plus de résultats efficaces et coaching4you pourra vous accompagner à réaliser vos objectifs.perte de poids 4 

Pour conclure, peu importe l’objectif recherché, aucun aliment est à bannir et même pendant un régime alimentaire pour une perte de poids sous condition que votre plan alimentaire soit optimal dans 80 à 90% du temps à base d’aliment non transformé et choisi méthodiquement.

« C’est la dose qui fait le poison » comme l’on dit. 

 

Coaching4you

Nicolas Augugliaro

Coach en développement personnel

Coach en science de la nutrition et de l’entrainement

www.coaching4you.fr

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES