FLASHS

Magazine

Tenerife, les pentes du Teide, paradis des cyclistes #1

Publié le 11/04/2019 01:47

L’office du tourisme de Tenerife à organisé il y a quelques jours un press camp, le « Tenerife Bike Festival », Vélo101 y était invité, voici la première partie de notre compte-rendu.

Tenerife est devenue depuis quelques années une des destinations préférées des coureurs pro qui viennent régulièrement y effectuer des stages de préparation en altitude. Mais cela ne concerne pas seulement les pros, de plus en plus d’amateurs et cyclosportifs commencent également à s’y rendre pour peaufiner leur préparation en profitant du soleil.

 L’office du tourisme souhaite faire découvrir son territoire auprès des sportifs du monde entier, notamment auprès des cyclistes, c’est dans ce but qu’il a organisé il y a quelques jours par l’intermédiaire de Tenerife No Limits, sa branche sportive, le « Tenerife Bike Festival », un press camp vélo rassemblant une vingtaine d’invités internationaux spécialisés, presse écrite et web, tour-opérateurs, agences…

Tenerife Bike Festival-1

© vélo101

  Vélo101 a eu la chance de faire partie de ces invités et nous allons vous faire revivre en léger différé cette aventure, depuis notre arrivée sur l’île jusqu’à la cerise sur le gâteau ou plutôt sur le volcan ! notre participation le dernier jour, à la cyclosportive « Vuelta al Teide ».

 Mais avant de commencer ce compte-rendu, Tenerife étant assez méconnue des Français, certains apprécieront une petite présentation.

 

 Tenerife est une île Espagnole faisant partie des 7 îles de l'archipel des Canaries, situé dans l'océan Atlantique, au large du Maroc et du Sahara occidental.

C’est la plus grande île de cet archipel avec 2034 Km² et environ 85 Km de long, comprenant une zone plutôt sèche et aride au sud et une région plus humide à la végétation luxuriante au nord. Elle compte environ 905000 habitants et la plus grande ville, la capitale de la province est Santa Cruz de Tenerife.

Tenerife Bike Festival-2© Wikipedia

 La température moyenne annuelle est de 22 ºC, avec très peu de différence entre les saisons.

 Il s’agit d'une île volcanique avec en son centre le fameux Teide (ou Pic de Teide) culminant à 3 718 m d'altitude, soit le sommet le plus haut de l’Espagne, au pied duquel se trouve le Parc National du Teide, inscrit au Patrimoine de l'humanité par l'UNESCO. La dernière éruption date de 1909.

 Son économie est essentiellement tournée vers le tourisme mais aussi l'agriculture avec la production principalement de bananes et de tomates.

Tenerife Bike Festival-3© Vélo101

Les passionnés de cyclisme connaissent Tenerife, par la réputation qui lui a été faite par les coureurs professionnels, c’est la combinaison de 3 paramètres majeurs qui en fait la destination idéale pour s’entrainer pendant l’hiver et en début de saison.

Le premier est le climat, il est ensoleillé et surtout très doux en hiver avec une température qui descend rarement en dessous de 15°C.

Le deuxième est la présence d’une ascension à plus de 2340 m d’altitude, celle du téléphérique du Teide, accessible à tout moment de l’année, en effet c’est la seule destination proche de l’Europe, où l’on peut monter un col au-dessus de 2000 m en hiver, la neige y tombe seulement quelques jours dans l’année.

Cette ascension est réalisable par 4 itinéraires différents, sur des routes en bon état et le point très intéressant pour l’entraînement est qu’elle est longue et continue, si l’on part du bord de mer elle peut dépasser les 30 Km.

Et enfin le troisième paramètre est la présence d’un hôtel d’altitude, un peu avant le sommet, à environ 2150 m, le Parador rendu célèbre par les pros. Ils viennent y séjourner pour bénéficier des effets positifs que l’altitude procure sur l’organisme. Ces effets sont principalement l’augmentation du taux de globules rouges (hémoglobine) et le phénomène d’hypoxie (diminution de la quantité d’oxygène disponible donc adaptation et amélioration de la capacité du corps à utiliser celle-ci).

Pour donner le temps au corps de s'acclimater et commencer à ressentir des effets physiologiques positifs, ces stages doivent durer au minimum 2 semaines mais 3 semaines est l’idéal.

Tenerife Bike Festival-4                                                                              © Wikipédia

Si Lance Armstrong fut l’un des premiers à s’y rendre en stage au début des années 2000, les plus grands noms du cyclisme moderne se sont succédé au Parador, Bradley Wiggins, Alberto Contador, Vincenzo Nibali, Chris Froome, Richie Porte, Thibaut Pinot, Romain Bardet, et le vainqueur du dernier Tour de France, Geraint Thomas y était la même semaine que nous.

Ces dernières années, beaucoup d’équipes s’y rendent régulièrement en stage, comme les team Sky par exemple ou Astana dont une partie de l’équipe s’y trouvait la semaine dernière.

 

Voilà, maintenant que vous connaissez mieux Tenerife et le Teide, nous pouvons commencer notre récit et vous faire partager notre expérience là-bas.

C’est parti, début de l’aventure mardi 26, après un transfert par Madrid (compter environ 2h10 entre Paris et Madrid puis 2H50 entre Madrid et Tenerife mais il existe des vols directs), nous atterrissons à l’aéroport nord et prenons une navette en direction du sud, environ 1h à découvrir par la fenêtre, les premières images, les premiers paysages splendides de l’île.

Tenerife Bike Festival-5© vélo101

Nous arrivons en milieu d’après-midi à l’hôtel Sandos San Blas situé au bord de l’océan, à Los Abrigos. 

L'hôtel est superbe, il y a tout, les cyclistes ne sont pas oubliés puisqu’un local-atelier est prévu pour entreposer, nettoyer et préparer les vélos.

C’est d’ailleurs là-bas que nous devons nous rendre sans perdre de temps, afin de découvrir et régler nôtre monture, les personnes en charge du matériel nous accueillent. Les vélos sont là, en majorité des BMC mais également quelques Focus, il y a même plusieurs E-bike disponibles pour ceux qui le souhaitent.

Pour nous ce sera un BMC Teammachine SLR02 ONE Disc Ultegra Di2.

Tenerife Bike Festival -6© vélo101

 Après avoir réglé le vélo à nos cotes et installé nos pédales, il est temps de se rendre au briefing de présentation.

On nous explique que ce Tenerife Bike Festival est une co-organisation de 3 partenaires : Tenerife No Limits, évoqué précédemment, Tenerife Bike Training : une entreprise qui organise des stages cyclistes sur l’île et Bike Point Tenerife : la société de location de vélo qui fournit et entretient nos machines.

Présentation du programme de la semaine et de chaque participant, nous sommes une petite vingtaine et de nombreuses nationalités sont représentées, Européennes mais également USA et Israël. Deux personnalités sont également présentent, le président de la fédération Espagnole de cyclisme: José Luis López Cerrón, et le président de la fédération de cyclisme des Canaries : Ramon Sierra Rodriguez.

Tenerife Bike Festival-7© vélo101

La journée se termine par un dîner de bienvenue au centre de l’île dans la ville historique de Santiago del Teide, un repas très convivial qui nous permettra de découvrir quelques spécialités locales.

 

Mercredi matin, on va rouler ! ?

Petit dej à 7h, puis trajet en bus pour rejoindre notre point de départ un peu plus au Nord, sur la côte Est, au Mirador de Güimar. Nos montures sont là, prêtes pour nos premiers tours de roues à Tenerife.

Tenerife Bike Festival-8© vélo101

Dès les premiers Km, on est dépaysé, nous découvrons des paysages arides, peu d’arbres mais plutôt des buissons, plantes grasses, du maquis, qui nous fait penser à certaines parties de la Corse.

La route est vallonnée et serpente sur une corniche, nous surplombons la côte en empruntant l’ancienne route reliant le nord au sud de l’île, la « Carretera Vieja », maintenant répertoriée TF-28, à gauche en contrebas l’Atlantique, à droite des collines, la route est ancienne mais le tarmac est en très bon état.

 

 

Nous traversons des villages aux couleurs très variées, des maisons bleues, rouges, après une pause-café dans l'un d’entre eux, Arico Viejo, 2 groupes sont formés car un col de 10 Km nous est proposé et certains choisiront de l’éviter.

Nous redescendons jusqu’à la côte, à Poris de Abona, puis attaquons directement l’ascension, elle s’effectue sur belle une route tranquille, sans presque aucune voiture et sur un goudron neuf, les pourcentages sont assez prononcés dans les premiers Km puis s’atténuent un peu sur la fin.

Les 2 groupes se rejoignent au sommet, dans le village de Villa de Arico, pour rentrer tous ensemble.

Une belle descente en plusieurs paliers, plonge vers l’océan pour nous ramener à l’hôtel, elle longe un champ d’éoliennes et traverse une zone de roches volcaniques, ce qui nous rappelle que nous sommes au pied d’un volcan, même si pour l’instant nous n’avons pas vu le sommet caché dans les nuages.

 

 

Une première sortie découverte de 75 Km qui nous aura permis d’avoir un premier aperçu des routes de Tenerife.

L’après-midi est consacrée à quelques heures de détente sur un catamaran au large de la station balnéaire de Playa de las Américas, pendant lesquelles nous avons la chance d’apercevoir plusieurs dauphins. Sur le trajet de retour à l’hôtel, nous marquons un arrêt pour visiter l'un des magasins de Bike Point, on y trouve tout ce dont un cycliste qui viendrait les mains vides à besoin pour s’attaquer au fameux Teide.

Tenerife Bike Festival -9© vélo101

La journée se termine par un dîner à l’hôtel suivi d’un petit briefing car demain direction le nord de l’île avec, nous dit-on, des paysages très différents.

 

Nous terminons là cette première partie de notre aventure à Tenerife, la suite est à suivre dans les prochains jours…

? Vous pouvez retrouver sur nos réseaux sociaux Instagram, Facebook, YouTube, d’autres photos et vidéos.


abus JUIN

KTM

INSCRIPTION EN LIGNE